Soccer Football - World Cup - Group H - Poland vs Senegal - Spartak Stadium, Moscow, Russia - June 19, 2018   Senegal's M'Baye Niang celebrates scoring their second goal    REUTERS/Kai Pfaffenbach (Reuters)
CM 2018 - Groupe H

Le Sénégal réussit son entrée en dominant la Pologne (2-1) : débrief et notes

Dominateur dans l'ensemble, le Sénégal a logiquement dominé une Pologne trop longtemps brouillonne et inoffensive, ce mardi (2-1).

La leçon : le milieu de terrain sénégalais a contrôlé les débats

Si le Sénégal a globalement dominé les débats, il le doit en partie au très gros travail de son milieu de terrain. Solides défensivement, auteurs d'un pressing haut et agressif qui a considérablement gêné leur adversaires, Idrissa Gueye, Ismaïla Sarr ou encore Alfred N'Diaye ont brillé de mille feux. Surtout qu'ils n'ont pas hésité non plus à participer au jeu offensif des leurs, par une relance rapide et précise ou une présence devant le but. C'est d'ailleurs sur une frappe de Gueye, déviée par le malheureux Cionek, que les hommes d'Aliou Cissé ont logiquement ouvert la marque (38e).

Si les Polonais, étouffés en première période, ont bien tenté de réagir après le repos, ils ont continué de se casser les dents sur le bloc adverse. Seul un bon coup franc de Lewandowski sorti de sa lucarne par Khadim N'Diaye (51e) a réellement fait trembler les Lions de la Teranga. Avant que ces derniers ne réussissent le break sur une grosse erreur de Krychowiak qui a profité à Niang (61e). Fin du film, malgré la réduction du score tardive du même Krychowiak, d'une belle tête (86e). Décevante dans l'ensemble, la Pologne va devoir montrer un tout autre visage face à la Colombie et au Japon si elle ne veut pas rentrer très vite à la maison.

Le gagnant : M'Baye Niang dans tous les bons coups

On attendait Sadio Mané, on a surtout vu M'Baye Niang. Très remuant sur le front de l'attaque sénégalaise, le buteur du Torino a été dans tous les bons coups des siens. Intelligent dans ses déplacements, il a fait un mal fou à l'arrière-garde polonaise. S'il a d'abord manqué le cadre du gauche (19e), il a tout de même inscrit le but du break, son tout premier en sélection, en interceptant une mauvaise passe en retrait de Krychowiak avant d'effacer Szczesny et de marquer dans le but vide (61e). Un but qui a mis un gros coup au moral de la Pologne, plus joueuse après le repos. Remplacé à la 75e minute par Moussa Konaté, il a pu quitter le terrain la tête haute.

Le perdant : Grzegorz Krychowiak totalement à côté de la plaque

Prêté cette saison par le PSG à West Brom, où il a signé des performances assez moyennes dans l'ensemble, Grzegorz Krychowiak était pourtant titulaire pour les grands débuts de la Pologne dans cette Coupe du monde. Mais le milieu de terrain n'a pas franchement brillé, au contraire. Assez discret à la récupération et plutôt inefficace dans la relance, où il a trop souvent joué vers l'arrière, l'ancien Rémois a également fait preuve d'une agressivité qui aurait pu coûter cher aux siens. Averti dès la 12e minute pour une faute d'antijeu, il aurait pu (dû ?) être exclu juste avant la pause pour une grosse semelle. Et il a offert le but du break au Sénégal en adressant une mauvaise passe en retrait interceptée par Niang. Un vrai match sans, même s'il a réduit la marque en toute fin de rencontre d'une jolie tête (86e).

Les notes de la Pologne

Szczesny 4
Piszczek 5
Cionek 3
Pazdan 4
Rybus 4
Blasczykowski 4 (remplacé par Bednarek à la 46e, 3)
Krychowiak 3
Zielinski 3
Grosicki 5
Milik 4
Lewandowski 4

Les notes du Sénégal

K. N'Diaye 6
Wagué 5
Sané 7
Koulibaly 5
Sabaly 6
Sarr 7
Gueye 6
A.Ndiaye 5
Mané 5
Diouf 5
Niang 7

Arbitre : M. Shukralla (Bahreïn) 6
Note du match : 10/20
Bruno Rodrigues et Patrick Urbini, à Moscou
Réagissez à cet article
500 caractères max