Championnat des étoiles
1 Live s'abonner
(L'Equipe)
à lire dans FF

Le sommaire du nouveau numéro de FF avec un hommage à Michel Hidalgo et les Brésiliens cultes de la Ligue 1

Dans son nouveau numéro, en kiosques mardi, FF rend hommage à Michel Hidalgo, décédé jeudi, et classe les trente meilleurs Brésiliens passés par la Ligue 1. A retrouver, aussi, une interview de Tite.

HOMMAGE

Hidalgo, l'amoureux foot
En hommage à l'ancien sélectionneur des Bleus, disparu à 87 ans, FF lui dédie quatorze pages. Il y est bien sûr question de son parcours d'entraîneur et de joueur mais surtout de la trace laissée dans le cœur et l'esprit de tous ceux qu'il a croisés. FF raconte ainsi le fameux repas du 12 février, à Marseille, au cours duquel les anciens champions d'Europe de 1984 sont allés rendre visite à leur ex-coach à l'occasion d'une réunion qui avait des allures d'adieux. Bernard Lacombe, Manu Amoros, Luis Fernandez et Bernard Genghini racontent ces heures délicieuses, précieuses et malicieuses avec "leur" Hidalgo.

TOP 30

Les Brésiliens cultes de Ligue 1
C'est une légion étrangère qui a marqué l'histoire du Championnat de France comme aucune autre, et qui continue à faire ses beaux jours. Celle des footballeurs auriverde, que la rédaction de FF s'est amusé à classer, non pour l'ensemble de leur œuvre, mais pour ce qui restera de leur passage en L1. Au p'tit jeu des comparaisons à travers les générations et les époques, c'est Rai qui s'impose in extremis devant Junhino, le duo laissant à quelques longueurs le troisième, un certain Neymar. Un classement honorifique que le vainqueur, désormais directeur sportif du Sao Polo FC, a savouré : «Quand je vois les noms des prestigieux compatriotes qui sont classés derrière moi sur votre liste, je ressens une grande fierté. J'ai le bonheur d'avoir participé à une période (NDLR : cinq saisons) qui a beaucoup contribué au rapprochement entre les Brésiliens et la France.» Les spécialistes s'en sont souvenus.
La Une du nouveau numéro de FF.
La Une du nouveau numéro de FF.
Tite : «Neymar est essentiel mais pas irremplaçable»
Comme tout le monde, la Seleçao est à l'arrêt. De passage à Paris le mois dernier, son patron technique nous a longuement parlé de son équipe, de son idée de jeu et de ses défis. Mais aussi de la difficulté du poste dans un pays comme le sien. «Le poste est devenu très exposé, la responsabilité est immense et chaque sélectionneur se trouve confronté au même défi», explique le Brésilien, lequel a forcément évoqué également «Ney» : «Neymar te rassure, parce qu'il apporte de l'imprévisibilité à ton jeu. Parce qu'il va t'offrir une solution individuelle ou collective que les autres n'ont pas. Et avec lui, le potentiel de l'équipe n'est pas le même, car il va la sublimer. (...) Le Neymar dont je parle, c'est celui qui était dans sa plénitude mentale et physique.» Et de préciser : «Neymar est essentiel, mais pas irremplaçable
Retrouvez le nouveau numéro de France Football mardi dans tous les kiosques ou ici en version numérique dès lundi à partir de 18 heures.
Réagissez à cet article
500 caractères max
ADS :