Soccer Football - Carabao Cup Fourth Round - Liverpool v Arsenal - Anfield, Liverpool, Britain - October 1, 2020 Arsenal celebrate winning the penalty shootout Pool via REUTERS/Peter Byrne EDITORIAL USE ONLY. No use with unauthorized audio, video, data, fixture lists, club/league logos or 'live' services. Online in-match use limited to 75 images, no video emulation. No use in betting, games or single club /league/player publications.  Please contact your account representative for further details. (Reuters)
Angleterre - League Cup

League Cup : Arsenal élimine Liverpool aux tirs au but !

Malmené à Anfield par une équipe de Liverpool largement remaniée, Arsenal a finalement éliminé les Reds au bout de la séance de tirs au but (0-0, 5 t.a.b. à 4). Les Gunners seront au rendez-vous des quarts de finale de la League Cup.

Pour leur deuxième duel à Anfield en 72 heures, Liverpool et Arsenal ont offert une prestation bien moins spectaculaire que la précédente, dans laquelle les Gunners ont finalement réussi à écarter les Reds. Largement remaniées par Jürgen Klopp et Mikel Arteta, les deux équipes se sont, sans surprise, montrées plus brouillonnes et en manque d'automatismes. Si l'accumulation des imprécisions techniques a longtemps empêché la rencontre de s'emballer, il a ensuite fallu un immense Leno pour que Liverpool ne débloque un match longtemps resté fermé. Comme lors du Community Shield, la rencontre a été poussée à la séance de tirs au but pour départager les deux formations. Et encore une fois, les champions d'Angleterre sont tombés face aux Gunners (0-0, 4 t.a.b. à 5).

Voir aussi :
- Le film du match

Le mur Leno écoeure les Reds

À l'inverse du match de début de semaine, l'entame a été à l'avantage d'Arsenal. Très actifs au pressing et sur transition, les hommes d'Arteta ont fait souffrir la défense des Reds dans la profondeur. Sur son côté gauche, Pépé a longtemps mis en difficulté son jeune vis-à-vis Williams. Sur une attaque rapide, l'Ivoirien est trouvé en profondeur avant de remettre en retrait à Willock qui a trouvé Nketiah en une touche mais le jeune attaquant a trop tardé devant la sortie d'Adrian (8e). Volontaires, les Gunners se sont ensuite montrés trop imprécis pour faire craquer un collectif de Liverpool qui a progressivement trouvé ses marques. Dans une première période pleine de déchet technique, à l'image d'un Minamino peu inspiré en pointe, l'équipe de Klopp a progressivement pris l'ascendant mais a attendu les derniers instants pour se montrer tranchante. Après un très bon centre de Williams au second poteau, Leno claquait la tête croisée de Jota directement sur l'attaquant japonais qui reprenait d'une volée réflexe qui a fracassé la barre du portier allemand (45e).

La tendance de fin de première mi-temps n'a fait que s'accroître au cours du second acte. Sans un Leno fantastique dans ses cages, Arsenal aurait pu voir ses espoirs de qualifications éteints très tôt dans la partie. Le portier allemand s'est tour à tour interposé sur une reprise à bout portant de Van Dijk sur corner (53e), un tir à ras de terre de Grujic à l'entrée de surface (60e), une frappe coup de pied de Jota trouvé en profondeur (63e), puis sur une tête de Grujic sur le corner qui a suivi (63e). Impérial. Acculés, les Gunners ont frôlé le braquage sur une tête claquée de Holding à bout portant claquée par Adrian après un corner joué à deux (70e). Malgré les entrées des deux côtés, le match s'est renfermé dans le dernier quart d'heure jusqu'à la séance de tirs au but. Et si Adrian s'est montré en premier en claquant le tir d'Elneny, Leno lui a répondu dans la foulée sur celui d'Origi. Avant de sortir la tentative du jeune Wilson, et d'offrir la qualification aux siens. Arsenal peut lui dire merci.
Quentin Coldefy
Réagissez à cet article
500 caractères max
ADS :