La joie des joueurs de Manchester City ce jeudi soir. (Mike Egerton/Reuters)
L. Cup

League Cup : Manchester City se sort du piège, Liverpool s'amuse

Opposé à Bournemouth, fraîchement relégué en Championship, Manchester City a douté avant de l'emporter (2-1). De son côté, Liverpool n'a pas fait de détail à Lincoln (7-2).

Retenez ces noms. Bien que faiblement appréciée par les équipes de Premier League, la League Cup possède le mérite de révéler la jeunesse. Manchester City le sait bien, puisque son salut est venu d'elle, ce jeudi. À l'Etihad Stadium, face à Bournemouth (D2, 2-1), Pep Guardiola avait dessiné un onze de départ inédit, avec quatre éléments seulement de plus de 20 ans. Et deux d'entre eux ont marqué les buts de la victoire : Liam Delap et Phil Foden.
Liam Delap, le premier nom à retenir, est celui d'un gamin de 17 ans (à droite sur la photo ci-dessus). Aligné à la pointe du 4-2-3-1 de Pep Guardiola, ce buteur d'1,86 m a soigné sa découverte de l'équipe première : un but, mémorable, d'une lourde frappe du gauche depuis l'entrée de la surface, téléguidée jusque dans la lucarne opposée (1-0, 18e), sur une passe de... Phil Foden. C'est justement ce second (20 ans), dont le nom est déjà réputé, qui a offert la victoire aux siens (2-1, 75e), après une frappe sur le poteau de Riyad Mahrez. De quoi faire oublier les déboires des Citizens dans la foulée de l'égalisation de Bournemouth, signée Sam Surridge (22e, 1-1).

lire aussi

Liverpool en balade

Il y a eu beaucoup moins de suspense - c'est un euphémisme - sur la pelouse du pittoresque Sincil Bank Stadium. Modeste pensionnaire de League One, le troisième échelon du football anglais, Lincoln City n'a jamais eu la chance d'y croire contre Liverpool (7-2). La faute notamment, à une rencontre douloureuse avec un môme génial : Curtis Jones.
À 19 ans, pour sa huitième titularisation avec Liverpool, l'enfant du club a claqué un doubé avec la manière. Le droitier a d'abord merveilleusement enveloppé sa frappe dans la lucarne d'Alex Palmer, sur une remise de Divock Origi (32e). Puis l'international anglais U19 a inscrit un but phénoménal : protection de balle, contrôle qui élimine le vis-à-vis, crochet, avant un nouveau bonbon dans la lucarne (36e).

lire aussi

Les résultats du 3e tour de League Cup
Takumi Minamino, lui aussi, s'est fendu d'un doublé (18e, 46e), après l'ouverture du score de Xherdan Shaqiri (9e). Au-delà du score, évidemment anecdotique, on retiendra surtout la performance XXL d'Harvey Elliott, 17 ans seulement. Sa sortie avant l'heure de jeu a permis d'observer les premiers instants, intéressants, de la dernière recrue, Diogo Jota.
Marko Grujic (65e) et Origi (89e) ont marqué les derniers buts des Reds. Prêté en 2018 pour deux ans au Hertha Berlin, le Serbe de 24 ans a brillé en Bundesliga et réussi son retour en Angleterre. Difficile pour autant de prétendre à une place de choix dans l'effectif du champion d'Europe.
Tout juste arrivé en Angleterre, l'ex-lyonnais Bertrand Traoré s'est déjà montré décisif. Titulaire, le Burkinabé a marqué le deuxième but des Villans sur la pelouse de Bristol (D2, 3-0). Des recrues décidément en vue, puisqu'Ollie Watkins, meilleur buteur de Championship avec Brentford, a inscrit l'ultime but de la soirée. Le premier a été l'oeuvre d'un ancien de Ligue 1 : Anwar El-Ghazi (ex-Lillois).
Réagissez à cet article
500 caractères max
ADS :