clauss (jonathan) kakuta (gael)  doucoure (cheick) sotoca (florian) ganago (ignatius) de dos    clauss (jonathan) (A.Reau/L'Equipe)
Ligue 1 - Lens

Leca - Bradley Cooper, Sylla le danseur, Le Messi Portugais, Cahuzac le papa, Gradit la perceuse : Florian Sotoca présente l'effectif du Racing club de Lens

Promu et en réussite en ce début de saison avec sa troisième place, le Racing club de Lens a rendez-vous ce week-end avec le LOSC pour le retour du derby. Florian Sotoca, l'attaquant Sang et Or, présente avec humour et sincérité chacun de ses coéquipiers.

Jean-Louis Leca : «On le taquine souvent avec Bradley Cooper parce qu'il se laisse pousser les cheveux... Il pense lui ressembler... On le chambre par rapport à ça. Dans le vestiaire, c'est avant tout un leader, quelqu'un qui prend beaucoup la parole et qui est important pour nous. On connaît tous ses qualités, que ce soit sur sa ligne ou au pied. Il fait un bon début de saison, c'est tant mieux pour lui.»

Lire :
- Jean-Louis Leca : «Je suis humain... C'est peut-être un tout qui m'a fait exploser à ce moment-là»

Wuilker Farinez : «Il ne parle pas très, très bien français donc on a un peu de mal à communiquer. Mais sur ce qu'on voit aux entraînements, c'est un super gardien. On l'appelle le chat. Il a des qualités extraordinaires sur sa ligne. Quand vous l'avez face à vous, c'est compliqué. Sur sa ligne, il est explosif, c'est énorme. Humainement, il s'est très bien intégré, il est très facile dans un groupe.»

Lire :
- Wuilker Fariñez : «Je sais que vous avez l'habitude des gardiens de grande taille mais ce sont les performances qui comptent, non ?»

Didier Desprez : «Un gardien d'avenir. Il est assez complet, il a un bon jeu au pied, il est bon sur sa ligne. Avec Wuilker et Jean-Louis, ils se complètent bien. Il est tout à fait intégré au groupe et ça se passe super bien pour lui.»
Issiaga Sylla : «On va dire que c'est le Kenyan du groupe. Il court beaucoup. Il a un physique hors norme. Il fait un bon début de saison. Il s'est très bien intégré au groupe, il connaissait pas mal de joueurs de Toulouse. Il nous met l'ambiance dans le vestiaire avec ses pas de danse. C'est un assez bon danseur... pas trop chanteur mais la danse, il est top. (On le relance sur le fait que le bizutage en chanson n'a peut-être pas été une réussite pour Issiaga Sylla) Non, pas raté (Il sourit.), mais il ne voulait pas chanter donc il a très, très bien dansé. C'est donc le danseur de l'équipe.»

Loic Badé : «Un très jeune joueur, mais, pour son âge, il a une maturité et une sérénité qui font énormément de bien. Il essaie toujours de relancer propre et, sur l'homme, il est très, très dur. C'est un défenseur complet, et malgré son jeune âge, on ne va pas dire qu'on est étonnés mais il nous surprend tous les jours par sa sérénité. Ce qu'il fait, c'est beau, et j'espère que ça va continuer comme ça pour lui parce que ça lui prédit un grand avenir.»

Zakaria Diallo : «Il a fait une bonne saison l'an dernier. Malheureusement, cette saison, il y a beaucoup de concurrence à son poste. C'est un joueur expérimenté qui est toujours de bonne humeur. Un bon coéquipier qui est très bon dans la relance.»

Jonathan Clauss : «Le sprinteur de l'équipe. Il va à 2000 à l'heure. Il s'est très, très bien intégré au groupe que ce soit sur le terrain ou en dehors. Actuellement, il fait de super matches.»

Lire :
- Clauss : «Le football n'était plus ma priorité»

Clément Michelin : «Comme Issiaga Sylla, il a un physique de fou, il est capable de répéter beaucoup d'efforts. Avec sa qualité de centres qui s'est vachement améliorée depuis l'an dernier. Malheureusement, il a eu cette blessure qui l'a un peu coupé dans son élan (NDLR : Blessure à la cheville en septembre). On sait tous qu'il a un physique hors norme et qu'il va revenir en pleine forme pour la fin de l'année. Dans le vestiaire, c'est quelqu'un de très tranquille, de très posé, il ne se prend pas la tête, il est toujours avec le sourire.»
Facundo Medina : «La grinta du vestiaire. C'est lui qui met aussi l'ambiance avec sa musique latine. Il s'est super bien intégré malgré la barrière de la langue. Il essaie au quotidien de progresser en français. Pour nous, c'est un coéquipier en or. Sur le terrain, il prouve à tout le monde qu'il a le niveau, il fait un super début de saison que ce soit dans la détermination, dans son placement, dans sa relance : il a toutes les qualités requises pour faire une grande saison. Il a été en sélection (avec l'Argentine), il le mérite. C'est un élément essentiel de notre équipe.»
Facundo Medina, l'une des bonnes surprises du mercato des Sang et Or. (S.Mantey/L'Equipe)
Facundo Medina, l'une des bonnes surprises du mercato des Sang et Or. (S.Mantey/L'Equipe)
«Gradit, on l'appelle la perceuse. Dès qu'il a l'occasion d'avancer sur le terrain ou de casser les lignes, c'est le premier à le faire.»
Steven Fortes : «La muraille de Chine. Il a aussi un physique hors norme. Il est impressionnant athlétiquement. Et pour un attaquant, c'est souvent dur de se retrouver face à lui. Il fait mal dans les duels. Il a des qualités défensives au-dessus de la moyenne. Dans le vestiaire, il est très simple et gentil, c'est un bon camarade.»

Cheick Traoré : «C'est aussi l'un des ambianceurs. Un peu le clown du vestiaire (Il sourit.). Humainement, c'est quelqu'un d'exceptionnel. Malgré sa grosse blessure du début d'année (NDLR : Au tendon d'achille), il a toujours gardé le sourire. C'est quelqu'un de très jovial. Sur le terrain, c'est un buffle, avec, lui aussi, des qualités physiques hors norme. On espère le retrouver très vite.»

Massadio Haïdara : «Pareil, une machine athlétiquement. Il ne rechigne jamais. Il a un bon pied gauche, de bonnes qualités défensives et offensives. Il est très complet. Il a eu quelques soucis en début de saison, il a été suspendu avec la réserve donc cela n'a pas été facile pour lui mais il est très bien entré dans l'équipe lors du dernier match face à Saint-Etienne (NDLR : 6e journée, 2-0). Il a fait un bon match. Cela prouve ses qualités. Et, dans le vestiaire, c'est un peu le geek, comme Cheick Doucouré. Il ne fait que jouer à la PlayStation, surtout à Call of Duty.»

Jonathan Gradit : «On l'appelle la perceuse. Dès qu'il a l'occasion d'avancer sur le terrain ou de casser les lignes, c'est le premier à le faire. C'est essentiel dans notre jeu et dans notre système. Il se complète très bien avec Loïc (Badé) et Facundo (Medina). Il fait un super début de saison. Je suis très proche de lui donc je suis content et j'espère que ça va continuer comme ça. On est un groupe de 4-5 avec qui on est toujours ensemble. C'est quelqu'un à qui on s'attache beaucoup. Il a de très belles qualités humaines.»

«Kakuta, c'est notre leader technique»

Aleksandar Radovanovic : «Le guerrier serbe. Il met beaucoup de volonté dans son jeu. Il va au charbon. Il a une qualité de relance également très intéressante. Il a fait une belle saison l'an dernier, malheureusement, comme pour Steven, il y a beaucoup de concurrence en défense. Il essaie de s'accrocher, et c'est bien parce qu'il garde toujours la motivation et une belle mentalité. C'est quelqu'un qui aurait pu lâcher mais il est toujours là, et je pense qu'il aura sa chance.»

Ismaël Boura : «On ne le connaissait pas trop. Il est entré dans le groupe cette saison. Humainement, il est très cool, sympa, tranquille. Et c'est vrai que c'est un peu l'amour fou avec Loïc Badé (Il sourit.) parce qu'ils sont toujours ensemble, ils sont toujours en train de se taquiner. Et très surpris par son début de saison : il a débuté à Nice (1re journée, 1-2) où il fait un bon match, il débute aussi contre Lorient (3e journée, 3-2). Il a répondu présent lors de tous les matches où on a fait appel à lui. Il a de très belles qualités, il apporte beaucoup défensivement et offensivement. Pour un jeune joueur, c'est beau. Il prouve qu'il a le niveau en Ligue 1.»

Seko Fofana : «Il a eu quelques problèmes physiques par rapport à sa fin de saison en Italie (NDLR : Il a été transféré de l'Udinese contre 10M€) où beaucoup de matches se sont succédés. On connaît tous ses qualités. Il va beaucoup nous apporter et on espère le retrouver très vite. Il connaissait pas mal de joueurs, il s'est bien intégré, il est toujours positif et toujours souriant malgré ce qu'il lui arrive. Car ce n'est pas facile d'arriver dans un club en étant blessé. Il travaille bien pour revenir à son niveau.»

Gaël Kakuta : «Tout le monde le connaissait sur les terrains avec ses qualités hors normes. Il nous apporte énormément dans notre système. Il a une qualité de passe et de frappe très au-dessus de la moyenne. Il fait un super début de saison. Humainement, je ne le connaissais pas, mais il est très simple malgré sa grosse carrière. Il ne se prend pas la tête. Il a la tête sur les épaules. Il nous apporte par son expérience. C'est super pour le club d'avoir pu le faire venir. C'est notre leader technique.»
Début de saison parfaitement réussi pour Gaël Kakuta. (A.Reau/L'Equipe)
Début de saison parfaitement réussi pour Gaël Kakuta. (A.Reau/L'Equipe)
«Cahuzac ne prend pas beaucoup la parole, mais il a toujours les mots justes. C'est le boss, le papa de tout le monde.»
Yannick Cahuzac : «Le capitaine. Le coach bis. Il fait le relais avec le coach. Sur le terrain, il ne prend pas beaucoup la parole, mais il a toujours les mots justes. Quand on n'était moins bien la saison dernière, il a su remobiliser tout le monde. C'est un leader sur et en dehors du terrain. Cahu, c'est le boss, le papa de tout le monde. On sait qu'on peut compter sur lui dans les bons et dans les mauvais moments. Il est toujours souriant, il amène de la vie au vestiaire. Avec Jean-Louis et "Cahu", pour un groupe comme nous, c'est génial. Si on a un état d'esprit irréprochable, c'est aussi grâce à eux.»

Lire :
- L'équipe rêvée de Yannick Cahuzac

Charles Boli : «Il est entré avec nous la saison dernière. Il a des qualités physiques et techniques. Il est assez complet. Il est capable de jouer à plusieurs postes, que ce soit piston, au milieu ou sur un poste offensif. L'an dernier, il nous a beaucoup apporté, il a prouvé. Cette saison, il a eu une sale blessure (NDLR : Lésion tendino-musculaire de l'ischio-jambier) qui l'a un peu handicapé sur son début de saison. C'est un peu le fiston du coach, il compte beaucoup sur lui. On a hâte qu'il reprenne.»

Tony Mauricio : «Il fait partie de ce groupe de 4-5 : il est très important dans un groupe, il a toujours le sourire aux entraînements. Et ce, même si cette saison, il joue un peu moins. Il nous apporte toujours sa qualité technique en entrant sur le terrain. Il a un pied gauche magique. On l'appelle le Messi portugais. Humainement, il est fabuleux.»

Cheick Doucouré : «Il est très jeune mais il a de la maturité, il est serein. C'est Monsieur Propre. Il fait un très bon début de saison. La saison dernière, que ce soit au milieu ou derrière, il a toujours répondu présent. Il est très régulier. Il peut récupérer le ballon et se projeter. Avec Cahu, ils se complètent bien. Si on marche bien, c'est aussi en partie grâce à eux.»

Adam Oudjani : «Il a du potentiel. Il a du ballon. Il n'hésite pas à le demander. Humainement, il est très simple, très souriant. On aime bien un peu le charrier car des fois, il est un peu nonchalant. S'il continue comme ça, il va aussi avoir un bel avenir.»

David Pereira da Costa : «Pour moi, parmi les jeunes, c'est celui qui a le plus de potentiel. Il a des qualités au-dessus de la moyenne. Physiquement ou avec le ballon, il court beaucoup, il ratisse beaucoup, il se projette vite vers l'avant, il a une belle frappe. Il est assez complet, il a une belle lecture de jeu. Il nous a agréablement surpris lors de sa belle préparation. Il est quelques fois dans le groupe pro avec nous. Il a un sacré potentiel. Il est bien entouré, bien dans sa tête. S'il reste dans cet état d'esprit, je pense qu'il pourra faire une belle carrière.»

Simon Banza : «Un monstre physique. Il l'utilise beaucoup. Il pèse beaucoup sur les défenses. Ce n'est pas facile de le marquer car il se déplace pas mal et il fait mal aux défenseurs. Et derrière, il est très adroit devant le but. C'est un tueur, un vrai buteur. Il a fait une belle saison l'année dernière. Cette année, il a un petit peu moins de temps de jeu, mais il ne lâche pas. Il sera là cette saison, il mettra ses buts.»
Simon Banza, ici avec Amine Gouiri, doit désormais confirmer. (F.Porcu/L'Equipe)
Simon Banza, ici avec Amine Gouiri, doit désormais confirmer. (F.Porcu/L'Equipe)

«Corentin Jean triche beaucoup aux cartes»

Corentin Jean : «Un membre du groupe des 4-5. Il a toujours le sourire, toujours le petit mot pour chambrer car il chambre beaucoup. Mais on le chambre aussi ! C'est quelqu'un qui triche beaucoup aux jeux de cartes. On est fan du huit américain ou du UNO donc on fait attention. Sur le terrain, il a des qualités un peu différentes des autres attaquants. Il aime la profondeur, il a une très belle frappe. Devant le but, c'est aussi un tueur. Il nous apporte beaucoup quand il rentre.»

Ignatius Ganago : «Pareil, Gana a des qualités physiques hors normes. C'est une bête. Il est très explosif. Il est capable de gagner deux mètres sur un défenseur en très peu de temps. Il est très puissant, il fait mal. Il fait un super début de saison. Il est assez habile devant le but et il peut jouer pied droit, pied gauche. Malheureusement, il s'est blessé à la cheville. C'est un petit coup d'arrêt pour lui mais je ne m'en fais pas. Il va revenir comme il était. Je l'espère, parce qu'on compte sur lui.»

Cyrille Bayala : «Humainement, je lui tire mon chapeau. Ce n'est pas facile pour lui, il savait qu'il n'allait pas beaucoup jouer. Malgré tout, il s'est accroché pendant toute la préparation. Il a une super mentalité, toujours positif, toujours souriant. Il ne lâche jamais, comme sur le terrain. J'étais très heureux pour lui qu'il fasse partie du groupe lors du match face à Saint-Etienne. Il le mérite, c'est un battant, il le montre avec ses courses. Il ne rechigne jamais. Il est polyvalent. Il est très important pour le groupe.»

Arnaud Kalimuendo : «On ne l'a pas encore vu puisqu'il est en sélection*. On a joué contre lui lors du deuxième match contre le PSG. Je pense qu'il a aussi un physique au-dessus de la moyenne, il est très puissant. Il fait de bons appels de balle. Et je pense qu'il est adroit devant le but. On a hâte de le découvrir. Il va très bien s'intégrer au groupe.»

*L'entretien avec Florian Sotoca a été réalisé le 8 octobre. Arnaud Kalimuendo est arrivé à Lens lors du dernier jour du mercato en provenance du PSG.

Timothé Crépin
Réagissez à cet article
500 caractères max
Heraclite 16 oct. à 9:00

Le groupe, le groupe et le groupe. La solidarite ouvrière des lensois contre la personnalisation bourgeoise de ces citadins de lillois. Decidement les racines identitaires sont profondes et continuent de nourrir inconsciemment le monde d'aujourd'hui. Les arenes ne sont plus les mêmes que celles de Rome mais les acteurs ainsi que ce qui's'y joue que ce soit dans les tribunes ou sur le stade restent identiques. Et les gladiateurs sont tout aussi adulés par les foules.

ADS :