La joie de Forsberg sur le but de Dani Olmo à l'heure de jeu. (T. Kienzle/Reuters)
Allemagne

Leipzig s'impose à Stuttgart et prend la tête de la Bundesliga

En attendant le résultat du Bayern Munich, qui reçoit Mayence dimanche (18 h), le RB Leipzig n'a pas manqué l'occasion de prendre les commandes au classement après son succès (1-0), samedi soir, sur la pelouse de Stuttgart.

Le RB Leipzig a enchaîné un huitième match sans défaite samedi soir, en s'imposant logiquement sur la pelouse du VfB Stuttgart (1-0). Malgré une multitude d'occasions, les joueurs de Julian Nagelsmann ont attendu l'heure de jeu pour enfin ouvrir le score, sur une frappe au second poteau de Dani Olmo (0-1, 63e). Le seul but, finalement, de la rencontre.

lire aussi

Le film du match
Jusque-là, les partenaires de l'international français Dayot Upamecano, titulaire, avaient largement dominé leur adversaire. Avec d'entrée, une énorme occasion pour Angelino, le piston espagnol de Leipzig qui, sur sa frappe de volée, voyait le ballon être détourné par le gardien de Stuttgart, Gregor Kobel (4e). Le Suisse, en feu, qui mettait en échec Forsberg sur son penalty, en repoussant du pied droit et sur sa barre transversale, la frappe de l'attaquant suédois de Leipzig (21e).

lire aussi

Calendrier et résultats de la 14e journée
Mais c'est en seconde période que la formation de Leipzig a étouffé un peu plus Stuttgart, de plus en plus acculé sur son but. Amadou Haïdara commençait son florilège d'occasions personnelles par une frappe trop croisée (47e), suivie une minute plus tard d'un enchaînement contrôle-frappe de Forsberg inefficace (48e). Angelino trop court (55e) se rattrapait sur son centre, détourné, qui trouvait Dani Olmo esseulé au second poteau. Puis c'est l'attaquant espagnol qui ouvrait le score (63e).
Leipzig aurait dû déjà mener ou aggraver l'écart, comme sur cette action d'Haïdara qui trouvait Kobel sur sa frappe mais se montrait maladroit quand le ballon lui revenait dans les pieds (80e). Mais il s'en est fallu de peu que Stuttgart n'égalise sur une erreur de relance de la défense de Leipzig. Waldemar Anton, le défenseur central, seul au point de penalty manquait de lucidité et sa frappe trouvait le bras en extension de Peter Gulacsi, le gardien de Leipzig, qui détournait en corner. Un match de gardiens car Gregor Kobel, encore, effectuait encore un arrêt magnifique sur une tête puissante d'Alexander Sorloth (89e).
Avec ce succès, Leipzig a pris les commandes de la Bundesliga avec un point d'avance sur le Bayern Munich, qui reçoit dimanche Mayence (18 h), avant-dernier au classement.

lire aussi

Classement de la Bundesliga
Réagissez à cet article
500 caractères max
Gauchos 3 janv. à 5:30

Bon an, mal an, ce Nagelsmann continue a faire ses effets sur les trams qu’il manage, même si ceux ci sont en partie pillés à chaque fin de saison. Le Galtier allemand en quelque sorte.

ADS :