Foto IPP/Fabio Murru Cagliari 02-4-2019 Campionato di calcio Serie A 2018-2019 Cagliari - Juventus Nella foto Leonardo Bonucci rimprovera Moise Kean dopo l'esultanza sotto la curva dei tifosi del cagliari italyphotopress world copyright *** Local Caption *** (Fabio Murru/IPP/PRESSE SPORTS/PRESSE SPORTS)
Italie

Leonardo Bonucci sur Instagram : «Quoi qu'il en soit, dans tous les cas, non au racisme»

Au coeur de la polémique après sa triste réaction au sujet de Moise Kean et des insultes racistes des "supporters" de Cagliari, Leonardo Bonucci a posté quelques mots sur Instagram. Mais pas de quoi éteindre l'incendie.

«Quand il marque, Kean sait qu'il devrait fêter ça avec ses coéquipiers. Il y a eu des cris racistes après le but. Je pense que la faute est partagée à 50-50. Moise n'aurait pas dû faire ça et le virage n'aurait pas dû réagir comme ça.» Voici comment Leonardo Bonucci a créé le scandale mardi soir après la victoire solide de la Juventus Turin (0-2, avec l'ouverture du score de Bonucci). Sur le deuxième but des Turinois, et alors que des cris racistes s'étaient déjà faits entendre précédemment durant la rencontre, Moise Kean a célébré son but en regardant l'une des tribunes de la Sardegna Arena comme pour leur répondre.

«Dis à Bonucci que sa chance est que je ne sois pas là»

Les cris racistes se sont alors accentués. Jusqu'à, donc, cette terrible déclaration du défenseur italien. Depuis hier soir, les réactions sont nombreuses. Moise Kean, Blaise Matuidi et Alex Sandro ont reçu plusieurs soutiens comme ceux de Paul Pogba («Je soutiens tout combat contre le racisme, nous sommes tous égaux. Bons italiens, réveillez-vous, ne laissez pas un petit groupe raciste parler en votre nom.»), Raheem Sterling («Il vaut mieux en rire.»), Mario Balotelli et bien d'autres encore. «Dis à Bonucci que sa chance est que je ne sois pas là», a commenté Super Mario sur le post Instagram de Moise Kean. De son côté, Memphis Depay a également pris la parole sur les réseaux sociaux, s'adressant à Bonucci : «En tant que capitaine de la Juventus, je suis déçu de ta réaction. Il (Kean) peut exprimer sa joie comme il le souhaite. Son rôle est essentiel pour ton club et il joue avec tant de fierté pour l'Italie. Il mérite le respect. Nous ne nous tairons pas.»
«J'ai tellement la haine», nous a avoué un joueur français évoluant en Serie A.
«J'ai tellement la haine», nous a avoué, de son côté, un joueur français évoluant en Serie A qui a préféré garder le silence. Un incident qui a également fait réagir la FFF et Noël Le Graët. «Ces insultes racistes sont inacceptables. Au nom de la FFF, des principes que défend et porte notre football, je tiens à exprimer mon soutien et mon amitié à Blaise Matuidi et Moise Kean qui ont été victimes de ces propos intolérables, a réagi le dirigeant. Par son histoire, sa culture, son universalité, le football est le contraire du racisme, de toutes les formes de discrimination.» En début d'après-midi ce mercredi, et alors que la Juventus Turin n'a toujours pas communiqué malgré la gravité des faits, Leonardo Bonucci est quelque peu sorti du silence en publiant un rapide message sur son compte Instagram. Avec une photo où on le voit en compagnie de son jeune coéquipier, l'ancien joueur du Milan AC a écrit : «Quoi qu'il en soit, dans tous les cas, non au racisme.» On avait sûrement le droit d'en attendre un peu plus...
Réagissez à cet article
500 caractères max
jjema 4 avr. à 2:51

Il n'a pas tout a fait tord,Bonucci,il vaut mieux ignorer les cris racists que de les provoquer

Kenzou 3 avr. à 23:53

Monsieur Bonucci , Kean a le droit de fêter / célébrer son but n ‘importe où à l’intérieur du stade et non seulement avec ses coéquipiers .Le règlement FIFA le permet.Pour rappel en CDM le joueur Belge Martens a célébré son but en allant embrasser sa femme dans La Tribune .Halte au racisme .

pacopacer 3 avr. à 15:13

Ça me rappelle Trump qui disait que les torts étaient des 2 cotés quand un supremaciste blanc a tué une manifestante pacifiste! Pauvre Bonucci tu sembles pas que perdu sur le terrain !

ADS :