rooney (wayne) (P.Lahalle/L'Equipe)
Angleterre

Les 10 moments marquants de Wayne Rooney avec la sélection anglaise

À 33 ans, et alors qu'il a pris sa retraite internationale en août 2017, l'ancien Mancucien Wayne Rooney portera pour la 120e et dernière fois le maillot des Three Lions face aux États-Unis, en amical. Retour sur son parcours en sélection, entre records, délivrances et déconvenues.

Sa première cape, le 12 février 2003

Après des débuts très prometteurs avec Everton, Wayne Rooney devient le plus jeune joueur appelé avec l'Angleterre (record qui sera battu en 2006 par Theo Walcott). À seulement 17 ans et 111 jours, il honore sa première sélection contre l'Australie en amical le 12 février 2003 (défaite 1-3). L'attaquant anglais entre après la pause et met seulement 5 minutes pour se montrer dangereux. En vain, il faudra attendre encore un peu pour voir Rooney inscrire son premier but avec les Three Lions.

Le premier but... d'une longue liste, le 6 septembre 2003

Le premier but, le voilà. Le 6 septembre 2003, Wayne Rooney fait trembler les filets pour la première fois avec l'Angleterre, contre la Macédoine (2-1), lors des qualifications à l'Euro 2004. Une frappe puissante à l'entrée de la surface qui lui permet de devenir le plus jeune buteur de l'histoire de la sélection anglaise, à 17 ans et 317 jours. Il est remplacé sous les applaudissements à la 73e minute.
 

Euro 2004, la révélation Wayne Rooney

Wayne Rooney est (logiquement) sélectionné par Sven-Göran Eriksson pour disputer l'Euro 2004 avec l'Angleterre. Il établit une nouvelle fois un record, devenant le plus jeune buteur de la compétition. L'attaquant anglais inscrit quatre buts durant cet Euro, dont un doublé contre la Croatie en huitièmes de finale (4-2). Il propulse son équipe en quarts, face au Portugal. Un match où le jeune Wayne, qui a grandi dans le quartier de Croxteth, à l'Est de Liverpool, est contraint de sortir dès la 27e minute, après s'être blessé à une cheville. David Beckham et ses coéquipiers s'inclinent finalement aux tirs au but.

Quand Rooney voit rouge, en juillet 2006

Wayne Rooney retrouve le Portugal en 2006. Et, une nouvelle fois, l'ancien Mancunien va vivre un véritable cauchemar. Dans ce quart de finale de Coupe du monde, l'attaquant, reconnu pour sa combativité, et parfois pour son engagement plus que limite, reçoit un carton rouge pour avoir essuyé ses crampons sur Ricardo Carvalho à la 61e minute. Pour la seconde fois consécutive, l'Angleterre est éliminée par les Portugais lors de la séance des tirs au but.

Un après-match tendu en juin 2010

«C'est bien de se faire siffler par ses propres supporters. Ce sont des fidèles.» Ces mots ont été prononcés par Wayne Rooney devant les caméras de la chaine Live TV, juste après le match nul contre l'Algérie (0-0), pendant la Coupe du monde 2010. Très remonté contre les supporters anglais, "Shrek", comme il était surnommé, s'excuse quelques jours plus tard : «J'ai dit des choses qui me sont venues car j'étais frustré du résultat et de notre performance. Par conséquent, je m'excuse de toute offense suite à mes paroles.» L'Angleterre sort finalement de la compétition en huitièmes de finale contre l'Allemagne (4-1).

A l'Euro 2012, il brise les rêves de l'Ukraine

À l'approche de l'Euro 2012, Rooney se fait suspendre trois matches pour un carton rouge reçu contre le Monténégro. Il manquerait alors toute la phase de goupes du tournoi. Le buteur anglais fait appel auprès de l'UEFA, dans une lettre où il s'excuse personnellement. Il réussit son coup, l'interdiction est finalement réduite à deux matches. Le joueur peut donc disputer la dernière rencontre des poules contre l'Ukraine, pays coorganisateur. Et Rooney, comme un héros, délivre les siens en marquant le seul but du match (1-0). L'Angleterre se classe première de son groupe, devant la France. Les Anglais se font toutefois de nouveaux éliminer aux tirs au but en quarts de finale, cette fois-ci par l'Italie.

Rooney le capitaine, en octobre 2014

Le 11 octobre 2014, Rooney apprend qu'il sera le capitaine de la sélection face à Saint-Marin, le lendemain. Un rôle à responsabilité qui lui a été donné suite à la suspension de Steven Gerrard et au forfait de Frank Lampard. C'est la première fois que le joueur formé à Everton porte le brassard dans un match officiel. Celui-ci compte pour les qualifications à la Coupe du monde 2014. Rooney prend la tâche très à cœur, et se distingue lors de cette rencontre avec un doublé, permettant aux Anglais de l'emporter facilement (5-0).

Son premier but en Coupe du monde, en 2014

C'est une délivrance pour Wayne Rooney. Le numéro 9 anglais marque (enfin) son premier but avec les Three Lions en Coupe du monde. Alors qu'il performait toujours durant les éliminatoires, Wayne ne parvenait pas à ouvrir son compteur dans la plus grande compétition au monde. Lors du second match de la compétition en 2014, face à l'Uruguay, Rooney égalise au second poteau, avant que son équipe s'incline finalement (2-1). L'Angleterre finit dernière de son groupe et se voit éliminée dès la phase de poules. À noter que Rooney n'a jamais franchi les quarts de finale d'un grand tournoi international.

Le meilleur buteur de l'histoire de la sélection, en 2016

L'Angleterre retrouve Saint-Marin dans les éliminatoires de l'Euro 2016. Une nouvelle fois, les Anglais surclassent leur adversaire (6-0). Wayne Rooney en profite pour égaler le record du nombre de buts marqués en sélection anglaise, détenu par Bobby Charlton (49 buts). Il n'a besoin que d'un petit but face à la Suisse, trois jours plus tard, pour battre ce record. Et c'est arrivé sur penalty. Rooney entre dans la légende et devient le meilleur buteur de l'histoire de la nation. Il en est aujourd'hui à 53 buts.

Sa retraite internationale, en août 2017

Le 23 août 2017, Wayne Rooney annonce qu'il met un terme à sa carrière internationale. Son dernier match avec les Three Lions remonte au 11 novembre 2016, contre l'Écosse (3-0). La Fédération anglaise de football annonce cependant que Rooney est rappelé pour participer à un match amical contre les États-Unis le 15 novembre 2018, pour sa 120e et dernière apparition avec le maillot anglais. L'attaquant de D.C United devrait commencer la rencontre sur le banc, avant d'entrer en cours de jeu, moment où il recevra le brassard de capitaine. Les revenus de ce match seront destinés à la Fondation Wayne Rooney.
Erwan Issanchou
Réagissez à cet article
500 caractères max
ADS :