pepe (nicolas) (F.Mons/L'Equipe)
Ligue 1

Les coups de coeur de la saison 2018-19 de Ligue 1

L'heure est au bilan après la fin de la saison 2018-19 de Ligue 1. La rédaction de FF.fr vous propose ses coups de coeur.

Sur quelques bancs, l'élixir de jouvence

La Ligue 1 nous avait habitué à son circuit fermé franco-français, où les hommes de banc se renouvelaient sans cesse, a contrario des idées et de l'innovation requises pour faire évoluer les équipes du Championnat. L'exercice 2018-19 a dérogé à cette règle. Gasset a brillé pour sa deuxième saison avec Saint-Étienne. Son seul et unique club comme numéro 1, et c'est important de le rappeler. Et c'est sans compter les Julien Stéphan, David Guion, Thierry Laurey, Bernard Blaquart ou encore Patrick Vieira. Si tout n'a pas marché, à l'instar de Thierry Henry, il faut dire que ces curiosités managériales ne demandent qu'à être reconduites. Non, il n'y a pas que le duo inconsistant des Olympiques et les têtes bien connues de la «Ligue des talents». Et si ce titre peut valoir pour les pépites de l'Hexagone, pourvu qu'il en soit ainsi pour les entraîneurs. Seul l'avenir le dira. Mais il faudra oser.
 

Nîmes & Reims, de promus à robustes

Que la Ligue 2 semble loin pour les Rémois et les Nîmois, pourtant tous étiquetés promus dans l'élite, cette saison. À la faveur d'organisations bien léchées, d'individualités inspirées et d'une solidarité à toute épreuve, les hommes des réfléchis Guion et Blaquart ont eu en commun de jouer sans peur et ont été respectivement récompensés par une 8e et une 9e place au classement. Prometteur même si la deuxième saison, celle de la confirmation, reste souvent plus délicate à gérer.

La Ligue des Talents

Que la LFP auto-proclame son bien par ce nom, ça en a forcément fait sourire quelques-uns. Et nous avec. Mais il faut dire que l'essentiel de l'attractivité autour du Championnat demeure bien ces talents-là. Mbappé, qui est désormais une star mondiale. Et puis cette saison, quelques autres pépites. Pêle-mêle : Nicolas Pépé, Youcef Atal, Tanguy Ndombele, Ferland Mendy, Jonathan Ikoné, Boubacar Kamara, William Saliba, Jean-Clair Todibo... C'est non sans rappeler qu'Eden Hazard, pour ne citer que lui, fut formé en France, à Lille. Un patrimoine de formation non négligeable qui a non seulement offert un titre mondial aux Bleus, mais qui, sans lui, donnerait une Ligue 1 en bien piteux état. Vive la jeunesse.

Laborde a dit oui à Andy, et ça vaut Delort !

Leur complémentarité a étonné au départ, détonné ensuite, effrayé enfin. Andy Delort, 14 buts, et Gaëtan Laborde, 11 buts, ont porté Montpellier dans le haut du tableau de Ligue 1, cette saison. L'éternelle grinta de l'ancien Caennais s'est parfaitement mariée au sens du but de l'ex-Bordelais pour créer un cocktail des plus explosifs sur le front de l'attaque héraultaise. Sous l'impulsion de son flamboyant duo, le club de la Paillade a même cru à l'Europe jusqu'à la 37e journée. Et la Mosson s'est régalée...

Voir : Les 20 meilleurs buteurs de la saison de Ligue 1

Bon vent Nicolas Pépé, la Ligue 1 vous salue bien !

Il faut se rappeler que le LOSC a terminé la saison 2017-18 à un point de la place de barragiste. C'est dire la métamorphose pour des Dogues qui ont tout renversé cette année (même le PSG !). La «Bip-bip» a fait des dégâts, et surtout l'ancien du SCO. Il a réussi un admirable «double-double» avec 22 buts et 11 passes décisives. À chaque fois deuxième meilleur performeur dans ces catégories. Mais ces chiffres illustrent surtout à quel point il a terrassé les défenses de l'Hexagone. Absolument rien ne lui a résisté. À 23 ans, il va (normalement) quitter la Ligue 1 pour un nouveau challenge. Et à FF, on ne peut que le remercier de nous en avoir mis plein les yeux, et bonne chance pour la suite...

Téji Savanier, distributeur de galettes

Alors certes les Crocos de Bernard Blaquart jouent bien au foot. Mais ils n'ont quand même pas l'attaque du PSG. Alors quand on voit la saison réalisée par Téji Savanier, on ne peut qu'être subjugué. Dans les chiffres d'abord. Il termine meilleur passeur de Ligue 1 avec 14 assists, devant Di Maria et Pépé. Mais aussi deuxième joueur le plus créatif (86 passes-clés), seul Memphis Depay fait mieux (112). Par son jeu atypique, son petit gabarit, sa justesse technique et sa classe balle au pied, il n'a cessé de régaler. Il s'est mué en leader de son équipe, et indéniablement, c'est l'homme de la saison pour Nîmes, pour qui la neuvième place n'a rien d'anecdotique. Désormais, à lui de voir s'il restera dans son club, ou s'il voguera vers d'autres horizons... Côté supporters, on réclame «un contrat à vie», mais les prétendants sont à l'affût.

Lire : Le juste prix de Savanier
Augustin Audouin, Antoine Bourlon et Jérémy Docteur
Réagissez à cet article
500 caractères max
ADS :