Presnel Kimpembe sera titulaire contre l'Allemagne. ( Faugère/ L'Equipe)
L. nations

Ligue des nations : les enjeux de France - Allemagne

L'équipe de France peut faire un grand pas vers le Final Four de la Ligue des nations en cas de succès, ce mardi (20h45) contre l'Allemagne. Mais il lui faudra montrer plus que jeudi contre l'Islande (2-2).

La première place du groupe en vue

L'équipe de France a toujours son destin en main dans cette Ligue des nations. Après son match nul initial à Munich contre l'Allemagne (0-0) et sa victoire face aux Pays-Bas (2-1), elle occupe la tête du groupe 1. Mais les Bleus ne pourront pas se qualifier pour le Final Four dès ce mardi, même en cas de victoire ce mardi contre l'Allemagne. Si les champions du monde s'imposent, ils devront patienter encore un mois, jusqu'à leur déplacement à Rotterdam, pour valider leur billet dans le dernier carré, puisque les Pays-Bas ont encore deux matches à jouer en novembre.
Tout autre résultat qu'un succès des Bleus relancerait complètement la course à la qualification. «L'objectif est clair, a assuré Hugo Lloris, lundi. On veut prendre du plaisir, en donner à nos supporters et aller à l'essentiel, c'est-à-dire prendre les trois points.»

Effacer l'accroc islandais

La défaite a été évitée de justesse, jeudi à Guingamp face à l'Islande (2-2). Mais l'impression mitigée laissée par les Bleus est bien réelle. Sans l'entrée en jeu tonitruante de Kylian Mbappé, les champions du monde auraient sans doute perdu face à la 36e nation au classement FIFA. Alors certes, ce n'était qu'un match amical et Didier Deschamps avait opéré une large revue d'effectif. Néanmoins, le retour aux bonnes choses semble impératif côté tricolore. Avec un onze de départ qui sera proche de celui aligné au Mondial, l'équipe de France devrait élever son niveau de jeu contre l'Allemagne. «On a un devoir de performance, a rappelé Hugo Lloris. On l'a pris d'une certaine façon en préparant le match de demain (mardi). On est conscients des exigences, encore plus depuis qu'on a ce nouveau statut. À nous de continuer, de rester sereins et de répondre présent dans les grands rendez-vous.»
Equipe de France : un onze sans surprise contre l'Allemagne

Quelle réaction pour Kimpembe ?

Florian Thauvin forfait, Ousmane Dembélé a priori sur le banc, comme Lucas Digne et Steven Nzonzi, Presnel Kimpembe devrait être le seul habituel remplaçant rescapé du Roudourou, au coup d'envoi face à la Mannschaft. Pourtant ce n'est pas celui qui s'est le mieux comporté face à l'Islande. Mais en l'absence de Samuel Umtiti, Didier Deschamps n'a pas trop le choix dans l'axe. Durant le week-end, le sélectionneur a parlé avec le défenseur du PSG. Il espère désormais que le joueur aura tiré les leçons de ses erreurs. «"Kim" est un joueur qui est avec nous depuis un moment. C'était juste sa deuxième titularisation après celle contre le Danemark (0-0 au premier tour du Mondial), où il avait été très performant. Sa progression en club est constante, a noté le patron des Bleus. Il s'est retrouvé dans un match où l'équipe dans sa globalité n'était pas au mieux. Ils sont tous passés par là. Il doit gagner en efficacité. J'ai confiance en lui. Il ne faut pas le juger que sur un match.»
Réagissez à cet article
500 caractères max
ADS :