(L'Equipe)
Bleus

Les gagnants et les perdants de la liste de Deschamps pour la Moldavie et l'Islande

Comme après chaque liste de Didier Deschamps, FF.fr vous livre ses gagnants et ses perdants. Avec, cette fois, Zouma, Ben Yedder ou Lenglet.

Les gagnants

Kurt Zouma
C'est un rescapé des listes de l'automne dernier. Certes, l'ancien joueur de l'ASSE est titulaire avec Everton, mais on ne peut pas dire que les Toffees sont réputés pour leur solidité défensive. Onzième en Championnat, son équipe présente également la onzième défense, avec plus de buts encaissés que de buts marqués. Surtout, quand on voit les options possibles à ce poste (Laporte, Lenglet, Diallo pour ne citer qu'eux), on se dit Zouma est quand même un des grands gagnants. Lui qui, d'ailleurs, n'a que trois sélections avec la France. Avant octobre dernier, il n'avait plus porté la tunique bleue depuis... 2015 !

Steve Mandanda
S'il y a un poste qui est très fourni, c'est bien celui de gardien de but. Citons par exemple Lecomte, Maignan voire le gardien des Espoirs, Bernardoni. Non, Didier Deschamps a choisi la stabilité, et il a rappelé le Marseillais alors que l'on pouvait croire que sa (très) mauvaise passe ne lui porterait préjudice. Il n'est est rien. Et pourtant, le portier de l'OM affiche de grandes difficultés cette saison, avec plusieurs performances qui ont mis son équipe dans de sales draps. Ce rassemblement pourrait-il être le dernier de Mandanda ? Difficile de le prévoir, tant Deschamps est resté droit dans ses bottes depuis des années, avec la volonté de garder un groupe soudé.
Anthony Martial
A peine revenu de blessure qu'il est déjà appelé avec les Bleus ! Il semble que l'ailier de Manchester United pèse très, très lourd dans l'esprit de son sélectionneur. Et on peut le comprendre. Cette saison, le natif de Massy performe en club. Il a même été un des seuls à surnager quand le navire tanguait sous José Mourinho. Peu importe qu'il n'ait fait son retour que contre Arsenal le week-end dernier en ne jouant qu'une vingtaine de minutes, Martial s'installe dans cette équipe de France. Sur le front de l'attaque, il est une alternative très crédible, notamment en l'absence d'Ousmane Dembélé, blessé après la qualification du Barça contre l'OL.

Lire aussi : Ce qu'il faut retenir de la conf' de Deschamps

Les perdants

Clément Lenglet
C'est peut-être l'omission la plus surprenante de la liste de DD. Aux côtés de Piqué, l'ancien joueur de Nancy s'est installé dans la charnière du FC Barcelone. Un CV pourtant impressionnant, mais qui n'a pas suffi à bouleverser la hiérarchie des défenseurs centraux dans la tête de Deschamps. Il doit désormais se demander ce qu'il peut faire de plus pour intégrer l'équipe nationale... D'autant qu'avec la blessure d'Umtiti, il a eu l'occasion de se montrer, et de prouver qu'il était un excellent élément. En témoigne, par exemple, la note de 8/10 que lui avait donné FF lors du Clasico.
Alexandre Lacazette
La réduction de sa suspension (de trois à deux matches) avec Arsenal pour affronter Rennes en C3 avait fait grand bruit. Comme pour témoigner des qualités que peut apporter l'ancien buteur de l'OL. Avec Arsenal cette saison, il a réussi à s'imposer, et est vu comme une pièce maîtresse du nouvel entraîneur Unai Emery. Malgré 14 buts inscrits toutes compétitions confondues cette saison, il n'est une fois de plus pas appelé par Deschamps. Et ce, en dépit de buts ou de passes décisives lors de gros matches depuis la dernière liste, comme contre Chelsea, Tottenham ou Manchester United dernièrement.

Lire aussi : la liste des joueurs retenus avec Zouma, Kurzawa et Thauvin

Wissam Ben Yedder
Tout comme Lacazette, il a été un des noms mis en avant pour cette liste. Et comme le joueur d'Arsenal, il reste sur le carreau. Pourtant, ce ne sont pas les bonnes performances qui manquent à Ben Yedder pour postuler à une place en Bleu. Avec sept buts en sept apparitions en Ligue Europa, et quinze réalisations en Liga, dont un triplé le week-end dernier contre la Real Sociedad, son absence est difficilement explicable. Sauf bien sûr si l'on analyse le logiciel du sélectionneur, qui a toujours privilégié la logique de groupe avant les individus. L'ancien du TFC est un cas d'école.
Jérémy Docteur
Réagissez à cet article
500 caractères max
julada 14 mars à 20:57

Kurzawa Zouma????manque gignac debuchy tremoulinas

diokos95 14 mars à 18:40

Franchement wissam ben yedder mérite

nahiko 14 mars à 17:07

Mr Deschamps , je ne comprends plus rien au foot, pouvez vous m'expliquer svp !!

ADS :