dupe (maxime) (N.Luttiau/L'Equipe)
Ligue 1 - Nantes

Les gardiens, un casse-tête pour Ranieri et le FC Nantes

Dupé, Riou, Braat, Olliero... On ne sait toujours pas quels gardiens resteront à Nantes pour la saison, ni s'ils seront rejoints par un énième nom à un poste où il est bien difficile d'établir une hiérarchie au sein de l'effectif.

Alors que Sergio Conceiçao affichait clairement son envie de recruter un gardien avant son départ du FC Nantes fin mai, Claudio Ranieri, lui, semble vouloir prendre son temps. Même s'il souhaite la venue d'un nouveau numéro un au poste, le technicien italien veut juger par lui-même ses forces en présence puisqu'il a convoqué quatre gardiens dans son groupe de vingt-six joueurs pour le premier stage des Canaris qui a débuté ce lundi 3 juillet à Annecy (Haute-Savoie). Les jeunes Alexandre Olliero (21 ans) et Quentin Braat (20 ans) ainsi que Maxime Dupé et Rémy Riou sont donc, pour l'instant, entre les mains de Willy Grondin, entraîneur des gardiens. Riou, plus désiré, devrait quitter la Loire-Atlantique à un an de la fin de son contrat, les dirigeants nantais cherchant déjà son remplaçant.

Nantes prospecte en Serie A

On sait que le président Waldemar Kita est en quête d'un réel numéro un, poste que devrait laisser vacant Rémy Riou, actuellement en pourparlers avec le club turc de Göztepe, selon 20minutes Les performances de Maxime Dupé la saison dernière n'ont, en plus, pas convaincu, poussant les Nantais à se pencher attentivement sur le marché des gardiens. Les Canaris explorent, en ce moment même, plusieurs pistes en Serie A, où le dernier rempart de la Fiorentina, Ciprian Tatarusanu (31 ans), et Orestis Karnésis (31 ans, Udinese), portier grecque que Ranieri avait eu sous ses ordres en sélection en 2014, sont ciblés, selon Sky Sport Italia. Nantes pourrait rapidement transmettre une offre au club d'Udine pour le dernier cité. La piste menant à David Ospina (Arsenal), priorité du technicien italien à ce poste, est d'ores et déjà enterrée, les Gunners se montrant trop gourmands pour lâcher l'international colombien, selon 20minutes.

Une hiérarchie difficile à cerner depuis un an

Au démarrage de la saison dernière, Rémy Riou, indéboulonnable depuis quatre ans et fer de lance de la remontée du club en 2013, avait les faveurs de René Girard. Une fois l'ancien coach de Montpellier évincé début décembre, la tendance s'était inversée. Maxime Dupé, qui était cantonné à un rôle de doublure avec Girard avant d'être envoyé en équipe réserve à l'arrivée de Conceiçao, a ensuite profité des pépins physiques de son aîné pour saisir sa chance et ne plus être détrôné au retour de blessure du gardien formé à l'OL.

Si Riou se cherche une porte de sortie, Dupé peut également s'inquiéter du rôle qu'il pourrait avoir à Nantes à la rentrée. Après avoir goûté au haut niveau la saison dernière (seize matches de Ligue 1), s'asseoir de nouveau sur le banc nantais, qu'il connaît bien depuis quatre ans, serait, à coup sûr, un pas en arrière pour le gardien d'origine morbihannaise.

Un jeune comme numéro deux ?

Pour les places de deuxième et troisième gardien, tout reste également à faire. Quentin Braat pourrait bien avoir sa carte à jouer. Champion d'Europe U19 avec la France en 2016, il peut postuler à une place de numéro deux, lui qui est déjà apparu dans le groupe professionnel en tant que doublure lorsque Riou ou Dupé étaient indisponibles. Mais à son âge, il faut jouer, et Nantes ferait bien de le prêter.

Même topo pour Alexandre Olliero. A vingt et un ans, il sort de deux saisons quasi complètes avec la réserve nantaise où il a enchaîné les matches (une quarantaine en deux ans), tout en apparaissant aussi à plusieurs reprises dans le groupe pro. Les deux jeunes semblent être en balance, mais pour quelle place ? Le suspense reste donc entier pour les gardiens nantais en ce début du mois juillet, et le club ne semble pas pressé d'éclaircir la situation.
Pierre Martin
Réagissez à cet article
500 caractères max