Championnat des étoiles
acheter
Des supporters de Manchester United en colère. (M. Leech/L'Équipe)
Angleterre

Les journaux anglais font tous leur Une sur l'envahissement d'Old Trafford

La presse anglaise a focalisé son attention ce lundi sur l'envahissement du terrain d'Old Trafford par plusieurs centaines de fans, dimanche, ce qui a nécessité le report de la rencontre Manchester United-Liverpool.

Au lendemain de l'envahissement du terrain d'Old Trafford par près de deux cents supporters de Manchester United hier juste avant la rencontre que les Red Devils devaient disputer contre Liverpool, pour le compte de la 34e journée de Premier League, les journaux anglais et leurs suppléments sport ont tous titré sur les incidents et affiché plusieurs photos de fans mécontents.
Les supporters de MU manifestaient principalement leur mécontentement contre la famille Glazer, propriétaire américain du club et surtout coupable d'avoir voulu intégrer une Super Ligue qui aurait dénaturé le foot anglais. The Times a ainsi titré en Une : « Les supporters envahissent le terrain d'Old Trafford » et a ajouté dans son supplément que le stade était « en état de siège ».
Le Daily Mail Sport parle pour sa part d'anarchie (Anarchy at Old Trafford) tandis que le Daily Express Sport évoque « un blocus ». Tous les quotidiens anglais ont fait état de ces deux cents supporters munis de fumigènes envahissant le terrain et de plusieurs milliers de fans dans les rues de Manchester. Certains ont même bloqué le bus des joueurs à leur hôtel.

« Construit par des Mancuniens, détruit par des Américains »

Le Times parle également de ces deux policiers blessés lors des « émeutes », dont un grièvement au visage ce qui a nécessité son hospitalisation. Sur la grande majorité des photos des Une on pouvait lire des : « Glazer out » ou encore un « Built by Mancs, destroyed by Yanks » ce que l'on peut traduire par : « Construit par des Mancuniens, détruit par des Américains »
Le projet des « douze salopards », même s'il a été provisoirement abandonné, de créer une Super Ligue avec la participation de six clubs anglais ne passe toujours pas. Ces manifestations ont conduit ce lundi matin le ministre britannique des Affaires étrangères, James Cleverly, à prendre position. Ce dernier a ainsi déclaré qu'il « ne pouvait pas approuver les actions des supporters qui se sont introduits dans le stade de Manchester United pour protester contre les propriétaires du club. Nous ne pouvons pas tolérer les images que nous avons vues... »
Réagissez à cet article
500 caractères max
ADS :