varane (raphael) (S.Mantey/L'Equipe)
Qualif. Euro 2020

Les notes de France-Moldavie

Les Bleus sont qualifiés pour l'Euro et premiers de leur groupe après leur (très) difficile victoire face à la Moldavie, jeudi soir au Stade de France (2-1). Les notes de FF.

Les notes de la France

Mandanda 5
Pas grand-chose à faire pour le suppléant de Lloris qui honorait face à la Moldavie sa 31e sélection. Mais son véritable premier ballon à négocier, c'est au fond de ses filets qu'il est allé le chercher. Le gardien des Bleus a observé Lenglet "jongler" de la tête sans parvenir à lui mettre en retrait, se demandant sans doute quoi faire alors que la situation devenait incertaine, avant de se faire lui aussi avoir par Rata (9e).

Pavard 6
Très haut en phase de possession, le latéral droit des Bleus a tenté des choses sur le plan offensif : une belle volée qui n'a pas trouvé le cadre en réaction à l'ouverture du score moldave, des combinaisons avec Mbappé en première période puis Coman après le repos, a tenté des choses, et aurait pu se transformer en passeur décisif si deux de ses bons services avaient été concrétisés, notamment en fin de match par Giroud. Il est allé au combat et l'a même imposé.

Varane 7
Vigilant, concentré et attentif en toutes situations, le capitaine de l'équipe de France a dégagé beaucoup d'assurance et de sérénité, même lorsque les Bleus étaient menés. Très présent dans le domaine aérien, où il a gagné tous ses duels, c'est de la tête et en opportuniste qu'il a profité du ballon relâché par Koselev pour inscrire son 5e but en sélection et remettre son équipe dans le bon sens.

Lenglet 3
La plus mauvaise de ses six sélections et la moins convaincante de ses cinq associations avec Varane. Coupable d'une double tête mal ajustée alors que le jeu réclamait de s'appuyer sur Mandanda en retrait, le défenseur central s'est ensuite fait rouler par Rata, plus malin et vif que lui dans le duel qu'ils se livraient. Fébrile et déstabilisé dans les minutes qui ont suivi, où on l'a vu jouer vers l'arrière pour se rassurer, le Barcelonais a ensuite essayé de remonter à la surface sans pour autant parvenir à montrer un caractère affirmé.

Digne 6
Après une entame un peu timide, il s'est très vite montré entreprenant sur son côté gauche, par ses nombreuses courses et les solutions qu'il a proposées. Généreux et entreprenant, il n'a pas toujours été précis sur ses centres mais il a adressé les plus dangereux avec deux bons services pour Giroud (12e et 30e). Averti à la 73e, on le pensait moins bien mais c'est une de ses percées offensives dans la surface de réparation adverse qui amène le penalty, transformé ensuite par Giroud.

Kanté 6
Il a récupéré beaucoup de ballons au milieu, beaucoup couru et sa disponibilité s'est avérée précieuse pour bien ressortir les ballons, orienter le jeu ou simplement gagner des mètres. On l'a même vu de temps en temps se projeter vers l'avant et créer la supériorité numérique, comme il le fait chaque week-end à Chelsea. Moralité ? Une rentrée plutôt tranquille et réussie pour son premier match de la saison avec les Bleus.

Tolisso 4
Avec la qualité de passes qu'on lui connaît habituellement, il aurait dû pouvoir casser les lignes moldaves mieux que ça, déplacer le jeu à l'opposé plus fréquemment ou donner plus de rythme au match par moments. Trop souvent positionné à la même hauteur que Kanté, son jeu trop monocorde a manqué globalement de justesse et d'efficacité. Et son bilan est maigre.

Coman 4
Excepté un bon débordement côté gauche suivi d'un centre pour Pavard (10e), sa première mi-temps a été très insuffisante : aucune différence dans les un contre un, pas assez de mobilité et très peu de solutions de passes offertes à ses partenaires. Et la seconde ? Pas meilleure, même quand il a permuté à droite et changé d'adversaire direct (Jardan puis Platica). Remplacé par Lemar (88e).

Mbappé 5
Lorsque l'équipe de France avait le ballon, c'est-à-dire les trois-quarts de la partie, il a régulièrement dézoné pour venir dans l'axe, mettre des coups de booster et jouer à une touche de balle. C'est pourtant sur les côtés et en prenant de la vitesse qu'il a été le plus dangereux et trouvé un peu d'espace. Son principal souci, toutefois, dans un match comme celui-là ? La finition, où son déchet a été anormal, quelles que soient les positions de frappe.

Griezmann 5
Comme d'habitude, il est venu entre les lignes pour essayer de faire jouer l'équipe et donner la vitesse indispensable au jeu, a fortiori face à ce type d'adversaire très regroupé derrière, mais c'est finalement sur un coup franc indirect qu'il a permis à l'équipe de revenir dans la partie à 1-1 (35e). S'il est loin d'avoir tout réussi, sa relation technique avec Mbappé n'a pas été mauvaise - il a ainsi souvent recherché l'attaquant parisien dans la profondeur - et son leadership demeure intact.

Giroud 6
Il s'est créé trois ou quatre occasions très nettes, il a tenté de libérer des espaces et il s'est montré présent dans le combat athlétique que proposait dans l'axe la défense à trois moldave. Il a pourtant fallu attendre le penalty de la 79e minute pour qu'il cadre enfin, porte son compteur à 39 buts en équipe de France et revienne ainsi à deux longueurs de Michel Platini. Une certitude ? Dans le money time de la qualification (Islande, Turquie, Moldavie), il aura été décisif en marquant à chaque fois.

Les notes de la Moldavie

Platica, solide dans l'épreuve 6
Dans le duel, il a offert du répondant, et même un peu plus que ça, à Kylian Mbappé, principalement, en première période. Hormis une accélération trop franche du numéro 10 français à la 26e minute et un oubli dans son dos qui aurait pu faire mal, le latéral gauche de la Moldavie, qui n'hésitait pas à se projeter très haut lors des rares phases d'attaques moldaves, a tenu bon et a même provoqué le passage du Parisien côté opposé en seconde période. Coman ne l'a pas mis davantage en difficulté. Sa relance hasardeuse plein axe à la 33e n'a pas été punie mais c'est lui qui fait la faute qui conduit à l'égalisation française.

Koselev 5
Jardan 6
Craciun 5
Posmac 4
Armas 6
Cociuc 4
Carp 4
Rata 6
Ionita 4
Gînsari 5

L'arbitre : M. Mazeika (LTU) 5
La note du match : 9/20.
Patrick Urbini et Thomas Simon , au Stade de France
Réagissez à cet article
500 caractères max
florent02 15 nov. à 11:41

Notes subjectives. Chaque internaute a sa façon d'évaluer. Griezmann me déçoit depuis le Mondial. La note de 2 lui conviendrait mieux. Il devrait se consacrer au tir au pigeon avec ses tirs largement hors cadre.

Syl2alf 15 nov. à 11:30

sincèrement 5 à MBappé, pour ce match ou ceux du mondial? Car sa performance catatonique d'hier soir c'était 3 et encore avec beaucoup de gentillesses... Il aut arrêter de survendre l'invendable...

le_flegme 15 nov. à 10:50

Peut mieux faire sur la notation.

jerem5917 15 nov. à 9:07

Vos notes sont scandaleuses avez vous regarde le match ? Giroud 6, griezmann 5 les deux joueurs ne meritent même pas 5 a eux deux. 4 pour coman il est le seul a avoir tenté des choses a destabiliser l’adversaire même si il a ete en manque de reussite dans le dernier geste mais il a ete bien superieur a griezmann et giroud sans aucun doute

sb322841 15 nov. à 7:32

Les notes sur Eurosport sont un peu plus réalistes.

voir toutes les réactions
ADS :