Soccer Football - Europa League - Round of 32 First Leg - Stade Rennes v Real Betis - Roazhon Park, Rennes, France - February 14, 2019  Real Betis' Diego Lainez celebrates scoring their third goal with Giovani Lo Celso   REUTERS/Stephane Mahe (Reuters)
Ligue Europa - Seizièmes

Les notes de Rennes-Betis Séville

Retrouvez les notes de France Football pour ce Rennes - Betis Séville spectaculaire (3-3). Avec un exceptionnel Lainez.

Les notes de Rennes

Ben Arfa (6) n'a pas pu trouver de second souffle
S'il a fait très mal aux reins de Guardado sur son crochet et son rush pour le premier but rennais d'Adrien Hunou, Hatem Ben Arfa a ensuite eu les pires difficultés à se montrer décisif. Pire, alors que le Betis Séville revenait dans la partie, il perdait quelques ballons chauds qui mettaient ses coéquipiers en difficulté. Il était par exemple pressé sur la réduction du score andalouse (1-2). Juste derrière, Canales lui chipait le ballon et provoquait ainsi une énorme occasion de Moron (38e). Très impliqué, il est vrai, dans la tache défensive pour rester bien en bloc avec son équipe, ce qui lui a demandé énormément d'énergie, Ben Arfa a semblé dans l'impossibilité de trouver un second souffle. Même s'il a pu redonner de l'air à ses coéquipiers en inscrivant le penalty du 3-1 juste avant la pause.

Koubek 6
Traoré 5
Da Silva 4
Mexer 4
Zeffane 5
Andre 6
Grenier 5
Ben Arfa 6
Sarr 6
Hunou 6
Niang 6.

Les notes du Betis Séville

Avec le ballon, Lo Celso (7) a fait mal
On l'a dit dans notre résumé, le Betis Séville a été noyé au cours des vingt premières minutes. Avec un Giovani Lo Celso absolument transparent, lui qui était situé juste en-dessous de l'attaquant andalou. Mais alors ensuite, dès que le club espagnol est enfin sorti et a enfin pu monter son bloc, la baguette magique de Lo Celso est entrée en scène. Des nombreuses passes et des inspirations, comme ses avant-dernières passes, qui avaient un véritable pouvoir d'accélération pour le jeu des siens. L'Argentin avait même de la réussite en marquant tout en glissant. Ce qui trompait du coup Tomas Koubek pour le but du 2-1. S'il a baissé physiquement dans les dernières minutes, son match n'en reste pas moins abouti. On savait qu'il s'éclatait loin de la Ligue 1. Lo Celso en a donné la confirmation. De quoi sûrement donner nombre de regrets, une fois de plus, aux supporters du PSG. Le numéro 21 du Betis est en effet prêté avec une option d'achat «abordable» à 25 millions d'euros.
 
Robles 4
Garcia 3
Mandi 4
Sidnei 5
Joaquin 6
Firpo (non noté, remplacé à la 27e minute par Lainez, 8)
Canales 8
Carvalho 6
Guardado 4
Lo Celso 7
Moron 5.

Arbitre : M. Sidiropolous (GRE), 3.
Note du match : 16/20.
Timothé Crépin
Réagissez à cet article
500 caractères max
ADS :