Soccer Football - Coupe de La Ligue Final - Strasbourg v Guingamp - Stade Pierre Mauroy, Villeneuve-d'Ascq, France - March 30, 2019   Strasbourg's Bingourou Kamara reacts during the shootout     REUTERS/Pascal Rossignol (Reuters)
Coupe de la Ligue - Finale

Les notes de Strasbourg-Guingamp, finale de la Coupe de la Ligue

Après le sacre de Strasbourg en finale de la Coupe de la Ligue face à Guingamp, retrouvez les notes de FF.

Les notes de Strasbourg

Kamara (8), la touche finale d'une Coupe de la Ligue quasi parfaite
C'est une belle histoire, et une saison 2018-19 qui va forcément le faire progresser malgré son statut de remplaçant. En 2017-18, pour son premier exercice en Ligue 1 dans la peau d'un titulaire, Bingourou Kamara avait quelque peu galéré, encaissant énormément de buts, et montrant de nombreux signes de fébrilité. Thierry Laurey avait tranché et l'avait enlevé du poste de numéro 1 au profit de Mats Sels. Kamara a dû se contenter de la Coupe de la Ligue. Et il s'est tout simplement éclaté. Notamment à Marseille, en huitièmes, où il avait brillé, déjà, lors de la séance de tirs au but. À Lille, en finale, il a réalisé un match très solide, se couchant et enlevant les tentatives adverses comme il le fallait (17e, 55e, 79e, 104e et 120e). Avec également un arrêt décisif lors de la séance fatidique sur le tir de Ronny Rodelin. À 22 ans, sa confiance va être boostée.

Kamara 8
Lala 4
Koné 4
Martinez 5
Mitrovic 6
Caci 4
Prcic 5
Sissoko 4
Thomasson 5
Mothiba 2
Ajorque 4.

Les notes de Guingamp

Thuram (5) était trop seul
Le fils du champion du monde 1998 n'a pas démérité. Sur son côté gauche, il a été le seul à faire passer quelques frissons à Kenny Lala et l'arrière-garde strasbourgeoise. On se rappelle par exemple de ce tir en pleine surface après avoir longtemps patienté pour trouver l'ouverture qu'il fallait. Mais Bingourou Kamara, impeccable samedi soir, veillait (17e). Pour le reste, il n'a pas vraiment été aidé par une pointe inexistante. On regrette presque de n'avoir pas vu Ludovic Blas, également à l'aise ballon au pied, mais avec bien trop de déchet, dans son secteur histoire de combiner davantage pour ensuite se porter vers l'avant. Signe que Marcus Thuram, même au sein d'un Guingamp qui va lutter jusqu'au bout pour sa survie en Ligue 1, progresse et ira voir ailleurs la saison prochaine, là où son talent sera bien mieux exploité.

Caillard 5
Traoré 3
Sorbon 6
Kerbrat 5
Rebocho 4
Phiri 3
Blas 4
Ndong 3
Benezet 4
Thuram 5
Roux 2.

Arbitre : M. Millot, 7.
Note du match : 3/20.
Réagissez à cet article
500 caractères max
amineben5113 31 mars à 1:36

L enjeu a tué le jeu chaque équipe voulait à tout prix remporter ce trophée en abandonnant le spectacle dommage pour une telle production dans une finale censée être à la hauteur.

ADS :