faes (wout) - (A.Martin/L'Equipe)
Ligue Europa - 2e tour de qualification

Les notes des joueurs du Stade de Reims face au Servette

Après la qualification rémoise sur la pelouse du Servette, retrouvez les notes des joueurs de David Guion.

Predrag Rajkovic 6
Pas toujours irréprochable depuis la reprise, le portier serbe s'était quelque peu rattrapé à Angers en stoppant un penalty. Il a poursuivi sur sa lancée en étant propre dans ses interventions. Il n'a pas été mis en très grand danger, mais Rajkovic a fait le boulot. Jusqu'à même sortir loin de sa surface et tacler très proprement dans les pieds adverses pour écarter le danger (72e).

Thomas Foket 6
Bien discret sur le plan offensif, lui qui a pourtant l'habitude de pointer le bout de son nez sur les attaques rémoises, le Belge, un des seuls de l'effectif champenois avec de l'expérience européenne, s'est surtout attaché à bien défendre. Notamment pour épauler l'inexpérimenté Marshall Munetsi en charnière. Résultat : une rencontre sobre mais plutôt solide puisqu'il ne s'est que très rarement fait déborder, si ce n'est un centre mal jugé en début de partie. Il a notamment eu son importance en fin de match, gardant un certain sang-froid pour dégager les siens.

Marshall Munetsi 5
En l'absence de Yunis Abdelhamid et alors que Dario Maresic ne donne pas satisfaction, le Zimbabwéen a été aligné en défense centrale. Et ce malgré son approximation du week-end passé. Il a été davantage inspiré offensivement pour s'occuper de Grejohn Kyei, l'ancien du Stade de Reims. Munetsi s'est montré solide. On ne peut pas en dire autant, en revanche, sur sa qualité de relance... Techniquement, c'était en effet bien compliqué. Que la qualité de sortie de balle de Yunis Abdelhamid, avec la sérénité du Marocain, ont manqué à ce Reims.

Wout Faes 6
Sans Abdelhamid, le patron de la défense, c'était lui. Tout va vite pour le joueur de 22 ans qui a débuté en pro avec Reims il n'y a pas encore un mois. Egalement emprunté dans la relance, le Belge a été plus rassurant que son compère. Sa seconde période a été meilleure. Attention tout de même à mieux contrôler sa force dans ses interventions. Il a été averti pour un tacle sur le ballon, mais bien trop appuyé (67e). Lui aussi apprend, et il retrouvera Abdelhamid au prochain tour pour davantage de sérénité.

Ghislain Konan 6
Son ouverture sur l'ouverture du score est décisive. Il a pu montrer sa belle qualité ballon au pied sur un ou deux rushs lors de la première période. Mais l'Ivoirien a aussi parfois semblé être un peu trop facile avec le cuir. Très peu, si ce n'est jamais débordé sur son côté, il a tout de même réussi un bon match.

Moreto Cassama 2
Il est complètement passé à côté de son premier rendez-vous européen. Tel un rookie NBA qui se prend ce que les Américains appellent le "rookie wall", c'est-à-dire baisser drastiquement de niveau après avoir été si prometteur. Ses innombrables ballons perdus à la récupération ont mis ses coéquipiers en danger dans le premier acte. Jamais trouvé dans les bonnes dispositions pour orchestrer le jeu comme il sait le faire en Ligue 1, Cassama n'a jamais réussi à redresser la barre. Averti juste avant la pause pour un pied haut (45e), il était laissé sur le terrain après la pause. Avec un peu de mieux dans le déchet, et encore... Il a été remplacé par Mathieu Cafaro à neuf minutes du terme qui n'a pas eu d'impact.

Valon Berisha 6
Il a été recruté pour ça et le Kosovar n'a absolument pas déçu. En l'absence de Yunis Abdelhamid, touché par le Covid-19, le Stade de Reims a trouvé son patron qui lui avait tant manqué à Angers dimanche dernier (0-1). L'ancien de la Lazio, dont c'était la 55e apparition européenne (C1 et C3 confondues) a été partout pendant les 45 premières minutes ! Son activité était si dense qu'on serait curieux de connaître son nombre de kilomètres parcourus. Et il y a bien sûr son but où il suit très bien l'action et voit Gaël Ondoua se préoccuper du ballon et non pas de son adversaire. Pas encore à 100% physiquement, il a (logiquement) plongé après l'heure de jeu. Mais la recrue "star" du mercato estival rémois vient de prendre date.

Xavier Chavalerin 4
Lui aussi n'a pas eu son abattage et son activité habituels. Il y a cette superbe ouverture pour Kaj Sierhuis dans le temps additionnel, mais le capitaine rémois a semblé, comme d'autres, être un peu impressionné par l'événement. Pas aidé par Cassama dans le milieu, le gaucher a colmaté comme il a pu. Mais ce n'est certainement pas le genre de prestations qu'il va apprécier à 100%.

Lire :
-Le Stade de Reims laborieux mais le Stade de Reims passe !

Dereck Kutesa 5
Sa passe décisive est parfaite, oui. Mais ensuite ? Très peu de choses. Une frappe non cadrée toujours en première période (25e), mais il n'a pas pu davantage peser malgré certaines courses intéressantes. Remplacé par Kaj Sierhuis (65e), dont l'entrée est à signaler. L'attaquant hollandais est redescendu bas pour aider les siens avec efficacité et a fini par toucher le poteau en fin de partie.

Boulaye Dia 4
Il a davantage touché le ballon qu'El Bilal Touré mais il ne l'a que très rarement utilisé avec efficacité. Il a certainement prouvé que le placer sur l'aile droite de l'attaque n'était peut-être pas d'une grande efficacité. Il paraît en effet plus à l'aise à deux devant avec Touré. Mais Dia doit tout de même savoir faire mieux, notamment avec le cuir dans les pieds. A l'image de cette action où il récupère le ballon et peut avoir une situation, mais s'emmêle complètement les pinceaux (76e).

El Bilal Touré 3
A 18 ans, il a vécu une première soirée européenne bien difficile. Il n'a pas du tout pu peser dans la rencontre. La seule situation pour lui intervenait à l'heure de jeu où il se jettait sans réussite (60e). Le Malien a besoin de ballons dans les pieds aussi, et le faible rendement du milieu, notamment de Cassama, ne l'a forcément pas aidé.
Timothé Crépin, à Genève
Réagissez à cet article
500 caractères max
ADS :