reine adlaide (jeff) kehrer (thilo) (A.Mounic/L'Equipe)
Ligue 1 - 3e journée

Les promus, Thilo Kehrer, l'OM, Nantes et Nice : retour sur nos cinq questions du week-end

Vendredi, comme avant chaque week-end, FF.fr s'était posé cinq questions autour de la 3e journée de Ligue 1. Pour quelles réponses ?

On s'est un peu trop emballé pour nos promus

Nîmes et Reims étaient jusqu'à présent sur un sans-faute, mais n'ont pas réalisé la passe de trois. Les Rémois, meilleure défense après deux sorties, se sont lourdement inclinés à Amiens (1-4), pendant que les Nîmois ont perdu à Toulouse (0-1). A l'extérieur, ils ne sont pas parvenus à réitérer les belles performances de la semaine dernière. En cause, leur engagement parfois excessif qui a valu un carton rouge à Métanire pour Reims dès la 36e minute de jeu et deux penaltys concédés par Nîmes, dont un, fatal, transformé. Ne scellons toutefois pas l'avenir des promus trop vite, ce n'était peut-être qu'un coup de mou passager.

On est déçu par Nantes et Nice

Sortir d'une spirale négative n'est jamais simple. Nantes et Nice, pris dans le tourbillon, peuvent en témoigner. Les deux équipes jouaient devant leur public et n'ont pas obtenu les trois points qui auraient pu faire office de déclic. Tous les deux entreprenants dans le jeu, ils ont payé leur manque d'efficacité devant le but adverse. Avoir le ballon, c'est bien, le mettre au fond des filets, c'est mieux. Nice a même complètement craqué en concédant quatre buts dans les trente-cinq dernières minutes (0-4), tandis que Nantes a sauvé la mise en obtenant un penalty transformé par Sala à dix minutes de la fin (1-1). Un coup de froid en plein été pour les nouveaux venus Vieira et Cardoso.

Lire : Nos 5 questions de vendredi

On savait que Kehrer allait nous surprendre mais pas dans ce sens-là

Les baptêmes de feu ne se passent pas toujours comme prévu. Aligné dans une défense à trois aux côtés de Thiago Silva et Kimpembe, Kehrer s'est montré timide et peu rassurant pour sa première. Remplacé à la pause, le jeune Allemand a vécu quarante-cinq minutes compliquées, provoquant un penalty transformé par Mangani (1-1, 21e) et étant trop court sur certaines interventions. À sa décharge, Tuchel avait décidé d'innover en testant une défense à trois, en manque logique d'automatismes. Une première pas vraiment rêvée, mais le temps lui permettra de s'aguerrir.

Lire : Retour sur la première ratée de Kehrer

On a vu Bordeaux être présent quand il le fallait

Il n'en fallait pas plus, ce dimanche, pour mettre un sourire sur les lèvres de François Kamano et des supporters girondins. Éphémère, peut-être, alors que règne au Haillan un climat morose et peu convenable, mais c'était le moment idoine pour ouvrir le compteur au classement et prendre les trois premiers points de la saison. Face au vice-champion en titre qui plus est, l'AS Monaco, dont le début de saison laisse à désirer. Côté Bordeaux, on se réjouit évidemment de ce succès, qui pourrait bien être utile, aussi, dans la quête du nouvel entraîneur. L'arbre pour cacher des limites...

On s'est dit qu'une victoire de l'OM n'aurait pas caché les manques

Revenus de 0-2 à 2-2, les Marseillais ont poussé contre Rennes en fin de match pour accrocher un deuxième succès cette saison. Il n'en fut rien. Si une victoire aurait certainement fait chavirer le Vélodrome, elle n'aurait qu'à peine atténué les carences de cette équipe olympienne. Défensivement, Rudi Garcia tâtonne encore pour ce qui sera sa charnière centrale titulaire. Pour le reste, on ressent les manquements de l'OM pendant le mercato. L'arrivée très probable de Strootman devrait faire du bien aux derniers finalistes de la Ligue Europa. Mais à quelques jours de la fin du marché des transferts, il va falloir s'affairer très sérieusement sur les dossiers concernant les postes de latéral gauche et d'attaquant, sous peine de ne pas réussir à sensiblement progresser par rapport à la saison passée.
Réagissez à cet article
500 caractères max