Emmanuel Rivière occupe seul la tête du classement des buteurs au soir de la quatrième journée. (L'Equipe)

Les surprises du début de saison

On ne les attendait pas forcément en ce début de saison, mais ils ont su tirer la couverture - médiatique - à eux. Gros plan sur les bonnes surprises de ce début de Championnat.

Emmanuel Rivière (Monaco)

Pour lui, en être là, ce n’est pas une surprise. «J’ai toujours eu de grandes ambitions personnelles, donc ce début de saison me conforte dans mes choix et mes décisions.» Ainsi donc va Emmanuel Rivière, qu’on aurait pu imaginer perdu dans cette cohorte de stars monégasques, et qui s’y est finalement trouvé. Pas franchement à son avantage à Toulouse (2011- janvier 2013), en rodage la saison dernière sur le Rocher, l’ancien international Espoirs affiche depuis la reprise du Championnat un ratio buts - temps de jeu assez impressionnant : cinq buts en 184 minutes. Un but toutes les 37 minutes. De quoi rendre Falcao jaloux.

Kevin Bérigaud (Evian TG)

C’est l’enfant du pays, né dans les belles montagnes. Avant, il y avait Saber Khalifa et Yannick Sagbo aux avant-postes, donc Kevin Bérigaud devait se contenter des ailes. Les deux ayant joué les filles de l’air cet été, l’enfant de Thonon-les-Bains se retrouve en première ligne d’attaque. Avec trois jolis buts inscrits en quatre matches, l’attaquant haut-savoyard atteint presque son total - famélique - de la saison dernière (4 buts en 35 matches).

Siaka Tiéné (Montpellier)

Montpellier croyait avoir perdu gros cet été en laissant partir Henri Bedimo, un des hommes forts de son collectif. Il a finalement gagné gros, si on en croit le beau début de saison du nouveau pensionnaire du couloir gauche héraultais, Siaka Tiéné. A 31 ans, l’ancien Parisien, pas assez galactique pour le club de la capitale, s’affirme comme le meilleur buteur de son nouveau club après ses deux coups de patte contre Sochaux et Nice (un superbe coup-franc enroulé).

Cédric Carrasso (Bordeaux)

Vu le climat orageux autour de sa prolongation de contrat (Bordeaux lui propose un an de plus, lui en veut deux), Cédric Carrasso aurait de quoi avoir la tête ailleurs en ce début de saison. Il n’en est rien et, depuis la reprise, le portier bordelais a livré deux belles prestations contre Monaco et Toulouse, multipliant les parades salvatrices. A 31 ans, l’international français est finalement resté en Gironde, pour le plus grand bonheur de Francis Gillot. Et des supporters, qui depuis des années le surnomment «Dieu».

Nelson Oliveira (Rennes)

A peine arrivé, le garçon est déjà l’homme-fort du début de saison rennais. Nelson Oliveira, 22 ans, est venu chercher en Bretagne ce qu’il n’avait pas trouvé en Espagne (Deportivo La Corogne, en prêt de Benfica) la saison dernière : du temps de jeu. Il y a également déniché une bonne dose de confiance devant le but, lui qui en est à trois réalisations en quatre journées. Assez pour se rappeler au bon souvenir de Paulo Bento, le sélectionneur portugais, qui l’a rappelé lundi en renfort en vue des éliminatoires à la Coupe du monde 2014.