(L'Equipe)
C'est mon avis

Liga : grâce à Berizzo, Séville a déjà oublié Sampaoli

Troisième de la Liga, le FC Séville s'est bien remis du départ de Jorge Sampaoli. Et le mérite revient en partie à Eduardo Berizzo, l'entraîneur arrivé du Celta Vigo.

Un Argentin en a chassé un autre et personne ne s'en plaint dans la capitale de l'Andalousie. Après des promesses qui n'étaient finalement que des boniments, et un espoir de succès qui se termina en pétard mouillé, Jorge Sampaoli avait lâché le FC Séville comme un malpropre pour rejoindre en loucedé la sélection de son pays. Pas une âme d'aficionado pour le regretter. Les excellents débuts d'Eduardo Berizzo (photo, demi-finaliste de la précédente Ligue Europa avec le Celta Vigo) à la tête de l'équipe sévillane ne font que valider le changement. Certes, le jeu développé aujourd'hui peut sembler un peu moins brillant, un peu moins fantasque même, mais il paraît beaucoup plus sérieux et ordonné. Plus solide en tout cas. Contrairement à son prédécesseur, qui chercha à faire un coup destiné à servir sa propre gloire, Berizzo a revêtu le costume du bâtisseur. Et son Séville a autant de coffre que fière allure. La victoire des Andalous samedi face à Eibar (3-0), construite avec patience, le prouve. Il va falloir compter avec le nouveau «Sevilla», en Espagne et en Europe. Dès mercredi soir sur la pelouse d'Anfield.

Frédéric Hermel

A lire aussi

Réagissez à cet article
500 caractères max
Barkati 14 sept. à 11:50

Mbappé,un joueur hors norme considérant son jeune et sa maturité précoce,il me rappel le roi Pelé.