Soccer Football - La Liga Santander - Real Madrid v Real Valladolid - Estadio Alfredo Di Stefano, Madrid, Spain - September 30, 2020 Real Madrid's Vinicius Junior celebrates scoring their first goal REUTERS/Sergio Perez (Reuters)
Espagne - 4e journée

Liga : Vinicius libère un Real Madrid en rodage face à Valladolid

Tout juste entré en jeu, Vinicius a inscrit l'unique but du succès du Real Madrid face à Valladolid ce mercredi (1-0). Une victoire méritée mais qui a mis du temps à se dessiner pour le champion en titre.

La leçon : en difficulté, le Real s'impose

Le Real Madrid n'est pas au mieux en ce début de saison. Après un triste match nul contre la Real Sociedad (0-0) et une victoire poussive au Betis (3-2), les Madrilènes l'ont emporté, mais n'ont pas vraiment été rassurants ce mercredi contre le Real Valladolid (1-0). Dans leur enceinte temporaire de l'estadio Alfredi Di Stefano, les Merengue ont été décevants, notamment dans la finition. Toujours privé d'Eden Hazard, à nouveau forfait pour trois à quatre semaines, Zinedine Zidane avait décidé d'aligner un duo d'attaque Benzema-Jovic, déjà titulaire sur la pelouse du Betis, mais les deux attaquants du Real Madrid n'ont pas réussi à se trouver durant ce match et ont manqué un grand nombre d'occasions (17e, 34e, 48e, 73e, 77e).

Voir aussi :
- Le film du match


Le Real Valladolid, qui a décidé de ne pas rester retranché dans son camp, aurait même pu surprendre le Real (42e, 55e, 68e, 73e), mais le coaching de Zidane a changé la donne en seconde période. Après les sorties d'Isco et Luka Jovic, trop peu dangereux ce soir, Vinicius Junior et Marco Asensio ont apporté du dynamisme dans l'attaque madrilène. Et ce coaching du technicien français s'est très vite révélé décisif puisque moins de dix minutes après son entrée en jeu, Vinicius Junior a profité d'une erreur de la défense pour enfin ouvrir le score (65e). Finalement, le Real Madrid s'impose difficilement mais obtient une deuxième victoire importante en trois matches.

Le gagnant : Courtois rassurant

Il aura été l'élément madrilène le plus rassurant ce mercredi. Après un arrêt devant Fabian Orellana (37e), le portier belge a été parfait devant Shon Weissman, en se couchant parfaitement sur sa gauche (55e), puis face à Raul Garcia Carnero, où il a sauvé sa lucarne droite (68e). Enfin, il a dégouté Waldo Rubio en boxant parfaitement la frappe cadrée de l'espagnol (73e). Il confirme faire partie des meilleurs du moment à son poste.

Le perdant : Jovic a trop croqué

Annoncé sur le départ du Real Madrid seulement un an après son arrivée, Luka Jovic a pourtant été titularisé pour la deuxième fois de suite en Liga. Cependant, s'il a été beaucoup plus visible que durant ses précédentes rencontres sous les couleurs merengue, l'attaquant serbe a trop vendangé. Après deux grosses occasions manquées à bout portant (17e, 34e), le buteur de 22 ans s'est heurté à Roberto Jimenez, qui a parfaitement arrêté sa tentative de la tête (48e). Une performance pas suffisante pour intégrer le onze du Real Madrid à long terme.
Réagissez à cet article
500 caractères max
ADS :