lacazette (alexandre) tolisso (corentin) (F. Porcu/L'Equipe)
Ligue 1 - 11e journée

Ligue 1 (11e journée) : au forceps, Lyon s'impose à Toulouse, Alexandre Lacazette claque un doublé

Sous pression avant de se rendre à Toulouse, Lyon s'en est remis à un doublé d'Alexandre Lacazette pour prendre trois précieux points (2-1).

Lacazette en patron

Il n'a pas été véritablement très visible dans le jeu lyonnais pendant la première heure, mais tel un numéro 9 de haut niveau, Alexandre Lacazette a piqué deux fois, sur ses deux occasions de la rencontre. Et c'est finalement ce qu'on lui demande. Alors que les débats étaient plutôt équilibrés en début de rencontre, un échange entre Fekir et Ghezzal poussait Diop, trompé par un petit pont, à déséquilibrer l'international algérien. Même si Diop n'avait pas forcément le temps d'éviter le Lyonnais, Monsieur Millot décidait d'indiquer le point de penalty. Alexandre Lacazette, malgré une tentative assez moyenne touchée par Alban Lafont, ouvrait tout de même le score pour son 100e but avec l'OL (0-1, 15e). En début de seconde période, c'est un caviar de Tolisso, consécutif à une perte de balle de Jullien et un duel perdu par Blin, qui lançait Lacazette vers le but. Lucide pour éliminer Lafont, le numéro lyonnais inscrivait son neuvième but de la saison (1-2, 52e). Sous pression avant cette rencontre, Bruno Genesio peut lui dire merci.

Une organisation de jeu qui reste très fragile

Après le 4-3-3 et le 3-5-2, Bruno Genesio décidait d'opter pour un inédit 4-2-3-1, avec le trio Ghezzal, Fekir et Cornet derrière Lacazette. Si, sur le papier, ce onze avait de la gueule pour produire un peu de jeu, Lyon s'est montré toujours très fragile derrière. Avant l'expulsion de Rafael, le duo Tolisso-Gonalons à la récupération n'a pas pu faire sa loi comme il l'aurait peut-être voulu. Et devant Lopes, c'était loin d'être rassurant. On n'a pas vu Morel, Diakhaby s'est un peu repris après sa prestation catastrophique face à Guingamp, Mammana n'a pas été assez appliqué dans la relance. Quant à Rafael, son intervention de la 56e minute sur Durmaz qui a lui a valu un deuxième jaune a été tout simplement ridicule. Comment un joueur passé par Manchester United, qui a connu le haut niveau, peut se laisser autant avoir, sachant qu'il a déjà été averti ? Ce carton rouge aurait pu être salvateur pour l'OL. Cela a été tout le contraire : solidaire en défense, avec une bonne entrée de Tousart, Lyon s'est donné un peu d'air et peut préparer plus tranquillement le difficile déplacement sur le terrain de la Juventus Turin mercredi prochain en Ligue des champions. Toujours en 4-2-3-1 ?

Toulouse a manqué d'idées

C'est la première fois depuis le 10 septembre dernier (à Bastia, 1-2) que le Toulouse Football Club encaisse deux buts dans un même match. Du coup, avec ce doublé de Lacazette, les joueurs de Dupraz se sont mis des bâtons dans les roues. Car sans faire injure aux Violets, offensivement, c'est moins constant comparé au secteur défensif. Christopher Jullien a bien placé une belle tête pour égaliser à la suite d'un coup franc de Trejo (1-1, 26e) et un marquage laxiste de Tolisso, mais ensuite, après le deuxième but lyonnais, difficile pour Toivonen et consorts de revenir. Dans le jeu, ce fut assez compliqué de combiner et de trouver des espaces. Oui, ils ont eu le ballon et ont tout tenté, mais il n'y a pas vraiment eu d'occasion si dangereuse que ça dans les vingt dernières minutes. C'est même plutôt le face-à-face Ghezzal-Lafont, après un excellent travail de Lacazette (88e) qui était le plus chaud.
Il faut à la fois saluer la solidarité lyonnaise qui, a dix contre onze, a parfaitement tenu. Mais aussi le coaching de Pascal Dupraz qui n'a pas hésité à finir quasiment en 4-2-4 pour arracher le nul. Le tout, dans une fin de rencontre à couper le souffle ! À noter que, dans les arrêts de jeu, Toulouse aurait dû bénéficier d'un penalty pour une intervention litigieuse de Morel sur Diop (92e). C'est donc peut-être dans l'animation que les Toulousains doivent le plus travailler. Mais on ne se fait pas de souci pour le Tef' : il finira dans la première moitié tableau de cette Ligue 1 en juin 2017.
Réagissez à cet article
500 caractères max
ADS :