balotelli (mario) seri (jean michael) (B. Papon/L'Equipe)
Top 5 des Africains de Ligue 1

Ligue 1 (11e journée) : Jean Michaël Seri (OGC Nice) distille caviar sur caviar

Au programme du top 5 des Africains du week-end : décisif avec le leader niçois, Jean Michaël Seri a brillé. Les revenants Issiar Dia et Stéphane Sessegnon se sont rappelés aux bons souvenirs de l'élite. Moryke Fofana et surtout Ismaïla Sarr sont eux de belles promesses.

1. Jean Michaël Seri (Côte d'Ivoire/Nice)

On prend les mêmes, et on recommence. Comment ne pas revenir sur la performance fantastique du petit Ivoirien, Jean Michaël Seri ? Face à Nantes, il s'est montré intenable. Il offre à Balotelli le but du 2-0 (27e) grâce à une ouverture parfaitement réalisée par-dessus la défense avant de déposer également le ballon sur la tête de Pléa pour le 3-1 (60e). Le voilà six caviars distillés cette saison. Il est le leader en la matière. Il devance Di Maria et Ntep de deux unités désormais. Mais son influence ne s'arrête pas là : juste techniquement, il ratisse et anime dans tous les sens. Au top !

2. Issiar Dia (Sénégal/Nancy)

Enfin du jus pour le Sénégalais. De retour dans son club formateur, le gamin de Boulogne-Billancourt a offert sa première passe décisive de la saison à Mandanne. Placé sur le côté, sa vitesse et son sens du dribble ont perturbé les Caennais. Une prestation encourageante, même s'il reste encore du déchet dans ses transmissions.

3. Moryke Fofana (Côte d'Ivoire/Lorient)

Un petit nouveau dans les Africains de L1. Lui, c'est Moryke Fofana. Après une première saison difficile marquée par des blessures, le natif de Bassam pointe progressivement le bout de son nez dans le collectif lorientais. Capable de jouer en pointe comme à Lillestrom-SK en Norvège, c'est sur le côté droit qu'il pourrait faire le plus de dégâts comme face à Montpellier. Incisif sur son aile, il s'est offert sa première passe décisive de la saison en servant un caviar à Sylvain Marveaux après une percée de près de trente mètres. Des qualités certaines.

4. Stéphane Sessegnon (Bénin/Montpellier)

C'est désormais officiel : Stéphane Sessegnon est de retour en Ligue 1. Le Béninois est en train de retrouver la forme et ses sensations... À Lorient, en l'absence de Boudebouz, il a pris ses responsabilités pour éviter une fâcheuse défaite au MHSC. En jambes, il s'est avéré décisif dans l'animation du jeu, notamment en seconde période : accélération, percussion et un bon service pour Sanson.

5. Ismaïla Sarr (Sénégal/Metz)

Du haut de ses 18 ans, Ismaïla Sarr n'a peur de rien. De l'insouciance peut-être, mais surtout des grosses qualités de percussions... L'international sénégalais s'est montré à son avantage dans son duel face à Ludovic Baal (Rennes). Un poison constant, il ne lui a manqué que de l'efficacité (53e, 71e).
 
Nabil Djellit
Réagissez à cet article
500 caractères max
ADS :