chavarria (pablo) chavalerin (xavier) - 7 - fontaine (thomas) - 19 - abdelhamid (yunis) - 5 - metanire (romain) - 15 - romao (alaixys) a droite (J. Prevost/L'Equipe)
Ligue 1 - 2e journée

Ligue 1, 2e journée : Reims s'offre des Lyonnais en panne d'inspiration offensive grâce à un but de Chavarria

Il aura suffit d'un but de Pablo Chavarria pour voir Reims l'emporter face à Lyon au stade Delaune ce vendredi (1-0). Les Gones, sans aucune imagination dans les derniers mètres, ont fait pâle figure.

La leçon : Dominer n'est pas (toujours) gagner

Les mois passent et se ressemblent à Lyon. Bruno Genesio s'obstine avec un jeu de possession qui semble faire plus de mal que de bien à ses joueurs. Si les résultats ont souvent occulté les difficultés dans la construction, le match de ce vendredi face à Reims prend le contre-pied. Les Lyonnais, en panne offensivement, ont vu Reims marquer sur une situation de contre bien mal négociée par les visiteurs. Le reste du match ? Beaucoup trop lent dans les transitions et prévisible dans les derniers mètres, l'OL s'est cassé les dents sur une défense rémoise très bien organisée et un Edouard Mendy en état de grâce.
Genesio gagnerait à se défaire de ce dogmatisme selon lequel la possession est la meilleure façon de gagner.
Genesio gagnerait à se défaire de ce dogmatisme selon lequel la possession est la meilleure façon de gagner. A moins d'aborder le jeu comme un Gardiola ou un Sarri, cette philosophie montre rapidement ses limites face à des blocs bas. Et la Coupe l'a plus que jamais démontré. Pis, Lyon a manqué de réalisme sur ses quelques occasions franches, à l'image de la volée de Dubois non-cadrée (19e), de la tête complétement manquée de Marcelo (62e) et du coup franc de Depay capté par Mendy (65e). Si les Gones ne changent pas leur approche, la saison pourrait être très longue...

Le gagnant : Pablo Chavarria

L'attaquant du Stade de Reims aurait probablement préféré que son équipe l'emporte sur un score plus large. Mais il a aussi dû savourer le fait que sa réalisation était celle de la victoire, lui qui devra faire face à la concurrence de l'attaquant sud-coréen Suk (qui l'a d'ailleurs remplacé en fin de match). Servi par un centre parfait de Konan, l'avant-centre rémois a parfaitement placé sa tête pour mettre les siens devant à la demi-heure de jeu (1-0, 32e). Chavarria a beaucoup lutté sur le front de l'attaque, parfois complétement esseulé dans la moitié de terrain lyonnaise. Mais il a surtout prouvé que son profil était un atout majeur pour le jeu en contre-attaque que David Guion a instauré. L'Italo-argentin peut jouer en pivot sur les dégagements de sa défense ou répondre aux sollicitations de une-deux. Ce vendredi, le bloc rémois était bien souvent trop loin de lui pour que ses remises trouvent preneur. En attendant, l'attaquant a envoyé un message fort au staff technique : il faudra compter avec lui cette saison en Ligue 1.

Le perdant : Le milieu de l'OL

Quel gâchis... La prestation du milieu de terrain de l'OL ce soir est dommageable à la fois pour le club, mais aussi pour son double pivot composé de Ndombélé et Aouar. Quand on possède deux jeunes joueurs aussi talentueux, on peut s'attendre à ce qu'ils subliment l'équipe et qu'ils progressent individuellement à vitesse grand V. Au regard de leur match ce soir, il y a de quoi douter. Mais attention, tout n'est pas de leur propre fait. Dans cet OL-là, qui joue avec une défense très haute et qui ne cherche jamais à aspirer son adversaire, difficile d'être tranchant dans les phases de transition. Alors que c'est pourtant là, dans des registres certes différents, qu'Aouar et Ndombélé excellent. A la pause, le premier était celui qui avait touché le moins de ballons parmi les défenseurs et les milieux, ce qui a poussé Bruno Genesio à le sortir après l'heure de jeu (65e). Quant à Ndombélé, s'il a réussi à se montrer grâce à quelques dribbles bien sentis, il s'est rapidement heurté à la double ligne défensive des Rémois. Espérons pour les deux talents que le retour de Nabil Fékir les aidera à rayonner davantage dans l'entrejeu.
Antonin Deslandes
Réagissez à cet article
500 caractères max
monacoforever92 18 août à 9:20

les rouges et blancs ont battu lol

olivier30 17 août à 23:00

ce foot c’est celui de l’équipe de france pour la coupe du monde !

olivier30 17 août à 22:59

en ligue des champions ils vont faire mourir de rire tes lyonnais

geojo 17 août à 22:56

C’est clair, Genesio, quand on regarde l’OL on ne s’ennuie pas mais c’est rarement grâce à Lyon.

nicea 17 août à 22:53

ce qui joue pas le jeu gagne , ont à eu la même la semaine dernière , tu mets le bus et tu gagnes , miseeeeerrre que ce football

voir toutes les réactions