sidibe (djibril) bakayoko (tiemoue) (A. Mounic/L'Equipe)
Ligue 1 - 5e journée

Ligue 1 (4e journée) : Monaco en patron, Angers (enfin) en action

Impressionnant à Lille (4-0), Monaco prend la tête du classement. Angers (3-1 face à Dijon) lance enfin sa saison, tout comme Nancy (2-0 à Lorient). Bastia s'arrache face à Toulouse (2-1), alors que Guingamp a concédé le nul face à Montpellier (1-1).

Le patron, c'est Monaco

Intraitable face à Villarreal, impressionnant face au PSG, Monaco a confirmé son excellent début de saison en atomisant Lille sur sa pelouse, samedi soir (4-1). Grâce notamment à un but précoce de Sidibé, sur un joli coup franc direct (2e), les hommes de Jardim ont pu dérouler tranquillement leur football. Surtout que Traoré, un autre ancien Lillois, a doublé la mise peu après le quart d'heure de jeu. Malgré un missile de Sankharé sur la barre (34e), le Losc n'a jamais pu empêcher la machine monégasque de s'emballer. Fabinho (48e) et Glik (72e) se sont chargés de corser l'addition. D'une jolie volée, Palmieri a réduit la marque dans le temps additionnel. Avec dix points au compteur (3 victoires, 1 nul), l'ASM prend la tête du classement. Lille est 15e.

Angers se réveille face à Dijon

Après trois défaites pour commencer, Angers a enfin réussi à inverser la tendance. Les hommes de Stéphane Moulin ont décroché leur première victoire de la saison face à Dijon (3-1). Et pourtant, tout avait mal débuté pour eux. A la 8e minute, Frédéric Sammaritano s'était arraché pour ouvrir le score, pour Dijon, au terme d'une action confuse. Alors qu'Angers n'avait toujours pas marqué de la saison, Famara Diedhiou a égalisé de la tête (15e). Cheikh Ndoye a, ensuite, donné l'avantage aux siens d'une frappe enroulée (67e) après un superbe travail de Nicolas Pépé, tout juste entré en jeu. A la 75e, Karl Toko-Ekambi a marqué le troisième but, d'une lourde frappe du gauche, à l'entrée de la surface. Au classement, Angers rejoint Dijon, avec trois points chacun.

Guingamp accroché par Montpellier

Guingamp a cédé sa place de leader, après le nul concédé face à Montpellier (1-1). Les Bretons avaient, pourtant, dominé la rencontre. Mais à la 10e minute, c'est bien Morgan Sanson qui avait ouvert le score pour les Héraultais, d'une frappe à ras de terre décochée à l'entrée de la surface. Marcus Coco, titulaire avec les Espoirs mardi dernier, a ensuite égalisé après une frappe de Thibault Giresse repoussée (36e). Au classement, Guingamp rétrograde à la troisième place, Montpellier est douzième.

Lorient en plein marasme

Quatre matches et autant de défaites cette saison. Les Merlus sont sur un rythme désarmant en ce début de saison. Les pertes de Ndong et Guerreiro, deux cadres de l'an passé, n'expliquent pas tout. Face à une équipe de Nancy elle aussi dos au mur, les hommes de Sylvain Ripoll ont cruellement manqué d'audace et de prise de risque. Butant sur un adversaire regroupé dans ses trente derniers mètres, Moukandjo et Waris, les artificiers de l'an dernier, n'ont jamais su déstabiliser le bloc lorrain. Si l'heure n'est pas au fatalisme, les contenus des rencontres lorientaises sont réellement inquiétants. L'équipe de Pablo Correa a eu le réalisme de son côté en marquant à deux reprises sur deux contres, grâce à Ait-Bennasser et Dalé (2-0). Un sacré soulagement dont son adversaire aurait bien besoin.

Bastia sur le fil

Pour le TFC, il s'agissait de changer un destin (presque) tracé : les Violets, vêtus de rose, ne se sont plus imposés à Bastia depuis 1986. Et vu l'état de la pelouse, les Toulousains jouaient presque à domicile. C'était pourtant mal parti, puisque Bastia a rapidement dominé, sans pour autant se montrer très dangereux. Jusqu'à la 20e minute, quand Diallo a ouvert le score après une erreur défensive de Diop. Les Bleus, forts de cette domination, se sont laissés porter... et Toulouse n'a pas réagi jusqu'à la mi-temps. Au retour des vestiaires, les joueurs de Pascal Dupraz ont montré un visage différent, à l'image de Trejo, à l'origine de l'ouverture qui mène au but de Braithwaite (67e). Mais Bastia n'a pas tardé à répondre, sur un coup franc du gauche de Bengtsson (82e), sur lequel Lafont n'a rien pu faire. Un match au rythme saccadé, qui s'est conclu par la première défaite des Toulousains cette saison.
N.C., B.Ro., C.J. et A.M.
Réagissez à cet article
500 caractères max
rorose 11 sept. à 19:04

J'espère bien que la notion de petites équipes seront bandes cette année dans notre championnat comme cela se passe ailleurs voir l'exemple d'd'Alavès qui a battu le fc Barcelone;tout est possible quand on le veut.