(F. Faugere/L'Equipe)
Ligue 1 - 21e journée

Ligue 1 : Appliquée et insaisissable, la MCN permet au PSG d'étriller Guingamp

Incroyable ! Avec un doublé de Neymar, des triplés de Mbappé et Cavani et un but de Meunier, Paris a écrasé un Guingamp sans résistance (9-0). Le club de la capitale, qui a perdu Verratti sur blessure, compte treize points d'avance sur son dauphin lillois.

La leçon : Une revanche et des airs de balade

Après l'élimination surprise face à Guingamp en Coupe de la Ligue, on s'était dit que, forcément, on ne verrait pas Paris bégayer une seconde fois. Et les Parisiens ont bien compris la leçon, se baladant au Parc ce samedi (9-0). Peu importe le système défensif de Gourvennec, qui avait ordonné aux siens de s'installer en 6-3-1 en défense placée, les ouailles de Thomas Tuchel ont déroulé. Surtout en deuxième période, théâtre de cinq buts parisiens, dont un triplé d'Edinson Cavani en 16 minutes (59e, 66e, 75e). Avant cela, Paris avait pris l'initiative du jeu - comme à son habitude - et avait décidé de venir presser très haut à la perte du ballon. Ce qui permettait entre autres à Mbappé d'inscrire le troisième but de la rencontre (45e), le deuxième pour le jeune champion du monde qui clôturait le premier acte sur le score de 3-0 après un excellent pressing de Cavani.
Guingamp, de son côté, se démobilisait petit à petit : manque d'impact, de réaction et tout simplement de qualité technique pour se sortir du pressing parisien et conserver ne serait-ce que dix secondes le ballon. La conséquence ? Un festival offensif pour Paris, alors que tout le monde se demandait qui de Neymar, Mbappé ou Cavani allait inscrire son triplé en premier. Ce fut l'Uruguayen (75e) avant le Français (80e), tandis que Thomas Meunier, entré en jeu, concluait le bal d'une frappe entre les jambes du gardien breton (83e). Une leçon de football made in PSG, avec de bonnes prestations signées Alves - 143 ballons touchés - et Draxler dans l'entrejeu également. Inévitablement la meilleure performance de ce début d'année pour Tuchel.

Le gagnant : Le Parc en pince pour sa MCN

Neymar, doublé. Mbappé, triplé. Cavani, triplé. Pour Guingamp, forcément, l'addition est (très) salée. Mais au-delà du spectacle offert, le Parc des Princes n'a pas eu à départager ses trois stars offensives et s'est amourachée, au fur et à mesure de la rencontre, de cette MCN ultra-performante. Ça valait le coup de payer sa place. Et pour la confiance de l'attaque parisienne, rien de tel que d'afficher de telles stats. Pis, les trois ont montré de belles dispositions tactiques et techniques, notamment dans les petits espaces, dans lesquels, par exemple, Mbappé et Neymar s'échangeaient nombre de une-deux. Le Français, lui, creuse l'écart au classement des buteurs (17 réalisations).

Le perdant : La frayeur Verratti

Paris a certes gagné. Mais il a peut-être aussi perdu gros. La blessure de Verratti, au quart d'heure de jeu, a particulièrement inquiété staff et supporters à 23 jours du choc face à Manchester United. Sorti par précaution et remplacé par Julian Draxler (18e), Verratti, qui demeurait comme le seul milieu de terrain de métier disponible, laisse ses partenaires orphelins de ses passes et de l'équilibre qu'il apporte à cette équipe. Toujours sans recrue hivernale, Paris voit son no man's land se creuser dans l'entrejeu. - A.B.
Réagissez à cet article
500 caractères max
rousseau92320 20 janv. à 13:02

quelqu'un peut m'expliquer pourquoi Kurzawa revient et est préféré à tous les jeunes joueurs ? en prenant un jaune en 10 mn de jeu!De toute évidence, Tuchel a la volonté de faire partir tous les jeunes et espoirs du club. curieuse stratégie qui ne paye jamais dans un grand club.

florent02 19 janv. à 21:24

J'avais prédit un gros score.J'imaginais mêle un score à 2 chiffres, style 10 ou 11 buts du PSG.

pascale.bauer11 19 janv. à 18:52

Triplé de Mbappé !!!!

ADS :