debout de g a d : loties (jordan), bahamboula (dylan), tavares (julio), diony (lois), reynet (baptiste), varrault (cedric)  accroupis de g a d : sammaritano (frederic), bernard (quentin), chafik (fouad), balmont (florent), marie (jordan) (L. Argueyrolles/L'Equipe)
Ligue 1 - Dijon

Ligue 1 : Baptiste Reynet présente ses coéquipiers du Dijon FCO, et notamment Cédric Varrault «papy n°1» et Florent Balmont «papy n°2»

Vous avez bien vu que Dijon était de retour en Ligue 1 mais vous n'en savez pas beaucoup sur l'effectif d'Olivier Dall'Oglio ? Baptiste Reynet, 154 matches en pro avec le DFCO vous présente ses coéquipiers.

Benjamin Leroy

Benjamin Leroy. (E. Garnier/L'Equipe)
Benjamin Leroy. (E. Garnier/L'Equipe)
«Un gardien que j'ai connu cette année, même si on s'était déjà croisés auparavant sur les terrains. Et lorsque c'était le cas, on avait toujours un mot sympa pour l'un et pour l'autre. Donc lorsqu'il est arrivé au club, on savait que ça allait bien se passer en bossant ensemble. C'est un gardien très tonique sur ses jambes et plutôt complet.»

Jordan Loties

Jordan Loties. (E. Garnier/L'Equipe)
Jordan Loties. (E. Garnier/L'Equipe)
«Il est arrivé la saison dernière. Un défenseur costaud dans les duels, bon de la tête et propre au niveau de la relance. Il a pas mal d'expérience, il a un vécu en Ligue 1 (Nancy) et en Liga espagnole (Osasuna). Il est écouté lorsqu'il dit quelque chose dans le vestiaire.»

Quentin Bernard

Quentin Bernard. (L. Argueyrolles/L'Equipe)
Quentin Bernard. (L. Argueyrolles/L'Equipe)
«C'est un chambreur. On ne peut pas faire quelque chose qui sort de l'ordinaire sans qu'il soit sur notre dos pour nous lancer une petite pique (rires). Un bon vivant qui a toujours le sourire. Est-ce que ses blagues sont drôles ? Disons que ça me fait doucement sourire ! C'est un super mec, on a appris à se connaître l'an passé. Sur le terrain, c'est un très bon latéral. je n'ai d'ailleurs que très rarement vu un aussi bon pied gauche. Offensivement, il apporte beaucoup avec sa qualité de centre.»

Valentin Rosier

Valentin Rosier. (E. Garnier/L'Equipe)
Valentin Rosier. (E. Garnier/L'Equipe)
«On ne se connaît pas encore tellement. C'est un jeune sur qui le club a misé pour l'avenir. Il a les qualités pour avoir un bon petit niveau. Qu'il continue à progresser comme ça.»

Yunis Abdelhamid

Yunis Abdelhamid. (E. Garnier/L'Equipe)
Yunis Abdelhamid. (E. Garnier/L'Equipe)
«Un défenseur très solide dans l'impact, dans les duels, il fait mal ! En ce moment, il joue avec Cédric Varrault en défense, les deux se complètent bien : un gaucher, un droitier, ils sont robustes. Yunis aime bien relancer proprement, c'est intéressant pour la philosophie de jeu du groupe. Dans le vestiaire, il est plutôt discret.»

Vincent Rüfli

Vincent Rüfli. (A. Grosclaude/L'Equipe)
Vincent Rüfli. (A. Grosclaude/L'Equipe)
«Il est arrivé il n'y a pas si longtemps. C'est un bon mec, il apporte de la joie de vivre dans le groupe. Il a l'air d'etre un latéral moderne, qui aime se projeter vers l'avant. Il est plutôt technique pour son poste, il est très à l'aise avec le ballon.»

Arnold Bouka-Moutou

Arnold Bouka Moutou. (E. Garnier/L'Equipe)
Arnold Bouka Moutou. (E. Garnier/L'Equipe)
«Il a eu la malchance de se blesser (NDLR : au mollet, en juillet) pendant le stage. Mais on avait quand même eu le temps de voir qu'il était très tonique et vif, il va vite. Ça nous fait deux joueurs differents pour le poste de latéral gauche. Petit à petit, on espère qu'il va vite revenir.»

Fouad Chafik

Fouad Chafik. (L. Argueyrolles/L'Equipe)
Fouad Chafik. (L. Argueyrolles/L'Equipe)
«C'est un Drômois, c'est déjà un point positif (NDLR : Baptiste Reynet est également originaire du département de la Drôme). C'est ce qui nous lie. On en est fier, ça nous arrive de discuter de ça, on a quelques connaissances en commun. Ça a permis d'aller l'un vers l'autre, ça nous raproche. On connaissait son talent avant qu'il n'arrive chez nous (NDLR : cet été, en provenance de Laval). Il est assez complet pour un latéral, il aime percuter. Défensivement, c'est très costaud.»

Cédric Varrault

Cédric Varrault. (L. Argueyrolles/L'Equipe)
Cédric Varrault. (L. Argueyrolles/L'Equipe)
«Papy numéro 1 (il rigole). Il est toujours là, à 36 ans. Il a de l'aura, il est écouté, il sait prendre la parole. Sur le terrain, il est toujours aussi bon, il nous épate. C'est quand même beau d'être aussi performant à cet âge-là. C'est un roc, bon dans les duels et dans la relance. On se côtoie souvent en dehors du terrain, c'est un super mec. On adore le tennis, donc dès qu'on le peut, on essaie de se faire un petit match. Qui gagne ? Ça se vaut. J'aime bien me prendre pour Federer, et lui pour Djokovic.»

Anthony Belmonte

Anthony Belmonte. (F. Porcu/L'Equipe)
Anthony Belmonte. (F. Porcu/L'Equipe)
«C'est la grande gueule. Il a toujours la bouche ouverte. Il nous fait rire. Il parle de tout, sauf de politique, parce que je pense qu'il ne doit pas etre assez calé (il sourit). C'est un sudiste, il a la tchatche, il nous fait beaucoup rire. Mais c'est un jeune qui a un énorme potentiel, ça s'est déjà vu par le passé puisqu'il avait fait des essais à Barcelone et à Liverpool. Un très bon milieu promis à un bel avenir.»

Guillaume Sarrabayrouse

Guillaume Sarrabayrouse. (F. Porcu/L'Equipe)
Guillaume Sarrabayrouse. (F. Porcu/L'Equipe)
«Comme Valentin (Rosier), c'est un jeune joueur qui découvre le monde pro. Il lui a fallu un petit temps d'adaptation, désormais, on sent qu'il se met dedans. Ce n'est jamais évident de passer du CFA à la Ligue 1. C'est un pari, et je suis persuadé que ça va être concluant.»

Pierre Lees-Melou

Pierre Lees-Melou. (F. Porcu/L'Equipe)
Pierre Lees-Melou. (F. Porcu/L'Equipe)
«On l'appelle Lees-Melon parfois. Parce qu'à chaque fois qu'on va dans un stade à l'extérieur, une fois sur deux ou trois, le speaker écorche son nom, ça nous faire rire. Il est arrivé l'an dernier, il a eu la malchance de se blesser, mais on avait pu détecter un fort potentiel chez lui. Dans le style, il nous fait penser à Benjamin Corgnet. C'est un joueur fin, redoutable devant le but. Sa qualité de frappe enroulée est assez incroyable. C'est donc forcément un atout.»

Jérémie Bela

Jeremie Bela. (E. Garnier/L'Equipe)
Jeremie Bela. (E. Garnier/L'Equipe)
«Il est toujours en train de faire l'imbécile aussi (il sourit). Il a de grosses qualités de vitesse, de technique, quand il s'en sert à bon escient, il fait des ravages. Il peut facilement casser des reins. Je ne me fais pas de souci : avec ses qualités, il a toutes les chances de faire quelques ravages en Ligue 1.»

Marvin Martin

Marvin Martin. (E.Garnier/L'Equipe)
Marvin Martin. (E.Garnier/L'Equipe)
«On était un peu impressionnés quand on a su qu'il venait. C'est quand même un international français avec une certaine réputation. C'est une très bonne idée de la part du staff de l'avoir pris. Il a du ballon, il sait la donner au bon moment, il va nous faire un bien fou dès qu'il sera rétabli. Tout le monde le descend ces derniers temps, ce n'est pas simple, mais je pense qu'il est très fort mentalement. Il a tout pour réussir et se relancer ici pour ensuite repartir dans de meilleures conditions à Lille.»

Jordan Marie

Jordan Marie. (E. Garnier/L'Equipe)
Jordan Marie. (E. Garnier/L'Equipe)
«Un jeune du club plutôt réservé. L'an dernier, cela avait été une bonne révélation de la saison, il avait su s'imposer avec Gastien. Cette paire nous avait fait du bien. Il court partout et n'est pas embêté avec le ballon lorsqu'il le reçoit. Il faudrait qu'il s'impose encore plus pour exploser.»

Florent Balmont

Florent Balmont. (L. Argueyrolles/L'Equipe)
Florent Balmont. (L. Argueyrolles/L'Equipe)
«Le papy numéro 2 ! Je ne le connaissais pas du tout avant qu'il signe chez nous. Il m'a agréablement surpris, parce que j'avais plutôt l'habitude de le voir râler sur le terrain. Finalement, il est très simple, il a une énorme expérience en Ligue 1. On sait qu'on peut lui mettre un ballon dangereux, il va te le rendre parfaitement. C'est une belle pioche pour nous. Il s'est super bien intégré, il a suffisament de bouteille pour savoir comment faire. C'est vraiment un plus.»

Frédéric Sammaritano

Frédéric Sammaritano. (E. Garnier/L'Equipe)
Frédéric Sammaritano. (E. Garnier/L'Equipe)
«Mon collègue de chambre. On rigole beaucoup. On est assez proche. C'est un déconneur, il adore chambrer et rigoler, il apporte ce coté bonne humeur dans le vestiaire. C'était la bonne trouvaille du club la saison passée. Il est vif, technique, avec une très bonne qualité sur les coups de pied arrêtés. Quand on sait leur importance aujourd'hui, c'est un plus.»

Romain Amalfitano

Romain Amalfitano. (E. Garnier/L'Equipe)
Romain Amalfitano. (E. Garnier/L'Equipe)
«Un guerrier, un battant. Comme je lui dis parfois, il peut jouer à tous les postes tellement il a une débauche d'énergie énorme sur le terrain. En plus, il n'est pas maladroit avec ses pieds. C'est un joueur qui mérite d'être remarqué cette saison.»

Johan Gastien

Johan Gastien. (FRANCOTTE MARC/L'Equipe)
Johan Gastien. (FRANCOTTE MARC/L'Equipe)
«Il n'est pas forcément très costaud physiquement, mais comme Jordan Marie, il a quinze poumons, une très bonne qualité de passe et une technique très propre. Quand une équipe veut jouer au ballon, vaut mieux l'avoir dans ses rangs.»

Dylan Bahamboula

Dylan Bahamboula. (L. Argueyrolles/L'Equipe)
Dylan Bahamboula. (L. Argueyrolles/L'Equipe)
«Il s'est vraiment révélé lors des matches amicaux. C'est un attaquant complet, très a l'aise techniquement. Il a eu un peu de mal sur le premier match face à Nantes, mais quand il va se libérer, il va faire des ravages aussi. C'est quelqu'un de rigolo, parfois, il nous sort deux ou trois bêtises qui nous font rire !»

Yohann Rivière

Yohann Rivière. (E. Garnier/L'Equipe)
Yohann Rivière. (E. Garnier/L'Equipe)
«Biche, c'est son surnom. Pourquoi ? Yann Jouffre est notre ami en commun. Et lorsque je suis revenu de Lorient, comme Yann appelle tout le monde "biche", on a commencé à s'appeler également comme ça entre nous (il sourit). C'est un grand déconneur. Même s'il n'a pas tellement joué l'an dernier, il n'a jamais fait la gueule, il était enthousiaste avant les matches, c'est lui qui nous motivait. On avait même été surpris la première fois : d'un seul coup, juste avant le match, il s'est excité pour nous motiver. Après la rencontre, il s'est fait tailler ! Sur le terrain, il a un physique imposant, c'est davantage un point d'appui dos au but. C'est une espèce de coffre fort, qui est en plus très adroit..»

Lois Diony

Lois Diony. (L. Argueyrolles/L'Equipe)
Lois Diony. (L. Argueyrolles/L'Equipe)
«Le contraire de Yo (Rivière), c'est un joueur de profondeur, puissant, avec une grosse frappe et un bon jeu de tête. Il vaut mieux le lancer dans la profondeur, car avec sa puissance il peut s'imposer et faire des dégâts. Au-delà de ça, Lois est un super mec.»

Julio Tavares

Julio Tavares. (L. Argueyrolles/L'Equipe)
Julio Tavares. (L. Argueyrolles/L'Equipe)
«Un attaquant complet. Cette année, ça va etre compliqué pour lui, ce n'est jamais simple de prendre des taquets pendant 90 minutes. Mais il a le physique et il est armé pour faire face à ça en Ligue 1.»
Réagissez à cet article
500 caractères max