La Ligue 1 et la Ligue 2 vont encore rester figées un long moment... (E. Garnier/Lâ?™Equipe)
Ligue 1

Ligue 1 : Fin de saison actée, classement au ratio point/match adopté, le PSG champion de France, Toulouse et Amiens relégués

La nouvelle vient de tomber : le conseil d'administration de la LFP a mis un terme définitif à la Ligue 1 et à la Ligue 2 version 2019-20. Tout en décidant d'adopter le classement au ratio point(s)/match pour déterminer le classement final du Championnat de France 2019-20. Le PSG est sacré champion. L'OM et Rennes vont en Ligue des champions. Amiens et Toulouse sont relégués. Lorient et Lens promus.

«Nous avons acté la fin de la saison et avons décerné le titre de champion au PSG pour la Ligue 1 et à Lorient pour la Ligue 2.» Tels ont été les mots de Nathalie Boy de la Tour, présidente de la LFP, à l'issue du Conseil d'Administration qui a donc décidé de mettre fin aux saisons de Ligue 1 et de Ligue 2. Et ce, deux jours après les annonces d'Edouard Philippe, avec l'impossibilité pour le football professionnel français de reprendre ses compétitions. Après ces mesures, il fallait donc trancher du devenir des présentes saisons, et surtout des classements finaux.

«Le Conseil d'Administration a décidé d'adopter le principe de deux montées et deux descentes. Il n'y aura pas de barrages.» Conséquence : pour la troisième saison de suite, le Paris Saint-Germain est champion de France de Ligue 1 et sera accompagné en Ligue des champions par l'Olympique de Marseille et le Stade Rennais. C'est un classement au ratio point/match qui a été adopté. Lille termine ainsi à la quatrième place et ira en Ligue Europa. Nice est cinquième, Reims sixième. Concernant l'identité de la ou les équipes qui pourraient accompagner Lille, tout dépendra des finales de coupes nationales. Didier Quillot a indiqué espérer que ces finales se jouent au début du mois d'août. Si le PSG remporte ces deux finales, les 5e et 6e places seront synonymes de C3.

Amiens et Toulouse relégués

En bas de tableau, Amiens et Toulouse descendent en Ligue 2. Dans le sens inverse, Lorient et Lens retrouveront l'élite. A noter qu'au sujet des différentes prises de paroles des différents dirigeants de Ligue 1 qui proposaient leurs scénarios pour la fin de saison, Didier Quillot a ironisé : «On a mis fin à tous les concours d'inventité.»
Réagissez à cet article
500 caractères max
florent02 30 avr. à 18:53

Le classement au ratio des points pris est logique, mais les perdants peuvent légitimement se plaindre.Je pense à Amiens et à Ajaccio en particulier.Je suppose que la décision ne peut pas être cassée en appel (?)...

Lionel 973 30 avr. à 18:22

Aulas, on ne t’entend plus.

vissault.jeremie 30 avr. à 17:48

Il en dis quoi mr aulas ?????

OSBORN 30 avr. à 17:47

Je pense que cela peut-être bénéfique à Lyon afin qu'il puisse se restructurer pour pouvoir grandir et aller de l'avant dans le futur.

antibesancenot 30 avr. à 17:46

Ce n'est pas normal. La ligue ne prend pas assez en compte les investissements des lyonnais et le fait que Lille a joué 2 fois le psg alors que Rennes a joué 1 fois le psg et seulement 1point sépare les 2 équipes. Strasbourg aurait pu être européen s'il avait joué le 28e match...Du grand n'importe quoi. Merci macron et Philippe pour la façon catastrophique de la gestion de la crise à tous les niveaux!!

voir toutes les réactions
ADS :