Football Soccer - Paris St Germain v West Bromwich Albion - Pre Season Friendly - Schladming Athletic Area, Austria - 13/7/16 Paris St Germain's Hatem Ben Arfa in action Action Images via Reuters / Dominic Ebenbichler Livepic EDITORIAL USE ONLY. (163457+0000,Dominic Ebenbichle/Reuters)

Ligue 1 : Hatem Ben Arfa doit-il être titulaire dans le PSG d'Unai Emery ?

Recruté gratuitement par le PSG cet été, Hatem Ben Arfa est face à l'un des plus grands défis de sa carrière. Doit-il pour autant démarrer en tant que titulaire au sein du pléthorique effectif parisien ? Deux de nos journalistes ne sont pas d'accord.

Il est sur sa lancée

Dix-sept buts, six passes décisives en Ligue 1 la saison dernière : Hatem Ben Arfa est sur la pente ascendante. Plus mature dans son jeu, mais également dans ses déclarations, HBA a franchi un cap dans sa carrière la saison dernière. Même les blessures le laissent tranquille. Dans cette forme-là, et au regard des premiers matches amicaux du PSG, l’ancien Niçois a sa place dans le onze d’Emery.

Il va régaler Cavani

En bon mangeur d’espaces, Edinson Cavani devrait se régaler sur les pelouses de Ligue 1 en 2016/17. Entre Angel Di Maria, Javier Pastore ou encore Marco Verratti, les offrandes vont être nombreuses. Et Hatem Ben Arfa ne sera pas en reste. S’il s’est révélé comme un véritable buteur dans le 4-4-2 niçois la saison dernière, l’international français maîtrise très bien l’art de la dernière passe. Au sein de cette équipe parisienne cinq étoiles, ça devrait être du gâteau. Surtout quand on connaît la polyvalence du garçon.

Dans l'effectif actuel, il semble avoir largement une place

Si comme la tendance semble le dire, Unai Emery part avec un système en 4-2-3-1, Hatem Ben Arfa semble avoir largement sa place. Au sein des trois offensifs, une place est évidemment réservée à Angel Di Maria. Mais pour le reste, entre un Javier Pastore dont on ne sait pas s’il peut se stabiliser à 100% physiquement et un Lucas Moura loin d’être au niveau attendu, Hatem Ben Arfa a un ticket à prendre. Mais le mercato du PSG n’est pas encore terminé...

Timothé Crépin

(L'Equipe)

Il a très peu de références au très haut niveau

Hatem Ben Arfa est un joueur talentueux. Personne n’ose en douter. Ce qu’il a démontré avec Nice l’an dernier en Ligue 1 après plusieurs saisons en demi-teinte en Angleterre, à Newcastle et à Hull City, en a fait une des sensations de l’épisode 2015/2016 du Championnat de France. Mais le natif de Clamart va (re)découvrir un autre univers cette saison avec la Ligue des champions. Ben Arfa l’a clamé dès son arrivée au PSG, il est venu pour disputer la reine des compétitions continentales et aider avec ses coéquipiers le PSG à taper à la porte des demi-finales. Or, quelles sont les références de l’ancien Lyonnais en Ligue des champions ? Avec Lyon justement, entre 2004 et 2008, Ben Arfa n’a pas marqué l’histoire européenne de l’OL de son empreinte (2 buts en 25 matches). Pire il n’a plus disputé la Coupe aux grandes oreilles depuis l’élimination sans gloire de Marseille lors de la saison 2009/2010 (et un temps de jeu de 35 minutes). Le PSG d’Unaï Emery veut enfin passer un cap dans la compétition, et voir plus loin que les quarts de finale. Cela sera-t-il possible avec un Hatem Ben Arfa titulaire ? Le doute est permis malgré des sondages favorables et l’enthousiasme des supporters parisiens.

Il peut apporter en tant que «supersub»

Hatem Ben Arfa a été choisi par Unaï Emery pour ses prestations avec Nice et sa polyvalence offensive, véritable atout pour le club parisien. Si le nouvel entraîneur met en place le 4-2-3-1 qu’il utilisait à Séville , Hatem Ben Arfa pourrait jouer soit sur un côté (le droit de préférence) où il sera en concurrence avec Lucas, soit en soutien de l’attaquant en tant que numéro 10 où il sera en concurrence avec Pastore. Cette polyvalence, précieuse, ne sera efficiente selon nous que si Emery sait s’en servir à des moments opportuns. De par sa capacité à éliminer avec ses dribbles et son sens du but, placer Ben Arfa sur le banc des remplaçants et le faire rentrer pour débloquer des situations compliquées ne serait pas une idée saugrenue. Paris n’aura pas toujours la partie facile, notamment en Ligue des champions. Un Ben Arfa sur le banc pourrait aider et faire la différence.

Comment va-t-il gérer la pression ?

Ben Arfa l’a dit, en signant au PSG , il a «le sentiment de rentrer à la maison». Pour ce natif de la région parisienne, l’arrivée dans le club de capitale est hautement symbolique. Espéré, souhaité par ses proches et lui-même, le rêve de gosse est en passe de se réaliser. Mais une grande attente va peser aussi sur ses épaules. Mais serait-ce lui rendre service de le titulariser d’entrée ? Si le joueur n’est pas à la hauteur des attentes de l’exigeant public parisien d’entrée, le retour de bâton pourrait être sévère. Autre question en suspens, Ben Arfa est-il capable de mettre ses qualités au service du collectif ? À Nice, le joueur était la plaque tournante de l’effectif. Là, Ben Arfa sera un joueur parmi d’autres, et il devra s’adapter à ses partenaires et aux choix de son coach. Titulaire... ou pas.

Enzo Diaz