khazri (wahbi) m'vila (yann) (F.Faugere/L'Equipe)
Ligue 1 - 17e journée (retard)

Ligue 1 : Khazri dégoûte Marseille et offre la victoire à Saint-Étienne

Pourtant auteur d'un bon match, l'Olympique de Marseille est tombé à Saint-Étienne (1-2). Les Verts doivent leur succès une nouvelle fois à l'incroyable Wahbi Khazri, auteur d'un doublé. Tout bon avant le derby face à l'OL dimanche...

La leçon : Rien ne sourit à l'OM

Et pourtant, il y avait du mieux du côté des Phocéens. Que ce soit au niveau des intentions ou de l'animation, ils ont effectué plusieurs combinaisons et sorties de balle de qualité. Et c'est sur une action d'école que les hommes de Garcia ont refroidi un Chaudron bouillonnant, assez tôt dans le match : Lopez lançait Thauvin sur la droite, qui effaçait son vis-à-vis avant d'adresser un centre en retrait parfait pour la tête rageuse de Strootman (1-0, 16e). Une ouverture du score qui faisait suite à une première occasion pour l'ancien de Newcastle (9e), très remuant et impliqué sur plusieurs grosses situations marseillaises (60e, 70e).
Les Marseillais ont mieux occupé la largeur et se sont montrés plus solides défensivement - en dehors du quart d'heure qui a suivi l'ouverture du score.
L'OM semblait un peu mieux dans l'organisation en 3-5-2 mise en place par Rudi Garcia. L'entraîneur marseillais l'avait surtout expérimenté en Ligue Europa, et face aux résultats peu probants (défaites 2-1 face à la Lazio et 4-0 contre Francfort), l'avait partiellement abandonné. Mais face à Saint-Etienne, il y eut quelques signes d'amélioration. Les Marseillais ont mieux occupé la largeur et se sont montrés plus solides défensivement - en dehors du quart d'heure qui a suivi l'ouverture du score. Surtout, les trois milieux de terrain ont pris le dessus sur le double pivot stéphanois M'Vila-Selnaes. Et peu de formations peuvent s'en targuer cette saison...

Mais c'était sans compter la prestation exceptionnelle d'un seul homme, Wahbi Kazhri (voir ci-dessous). Le Tunisien a fait gagner les siens à lui tout seul, renversant les Olympiens grâce à un penalty et un missile surpuissant en fin de match. A croire que tout joue contre l'OM qui, malgré des signaux positifs envoyés ce mercredi, est tombé sur plus fort que lui.

Le gagnant : Khazri colossal

Le Tunisien était un véritable poison, le seul capable de faire la différence chez les Verts. Il alertait une première fois Diony mais l'attaquant était trop court pour reprendre de la tête (11e), puis une seconde fois Selnaes, dont la volée était arrêtée par Mandanda (55e). Alors l'ancien de Rennes y allait seul, comme sur ce rush ponctué d'une frappe repoussée par le torse de Luis Gustavo (22e). Finalement, l'attaquant des Verts, qui avait longtemps cherché à provoquer le penalty en première période, obtenait gain de cause sur une sortie hasardeuse de Mandanda et se faisait justice pour égaliser (1-1, 59e). Impliqué défensivement jusque dans les derniers instants, il a libéré tout un peuple en envoyant un missile en fin de match (2-1, 88e). Son douzième but en seize matches de Championnat qui permet aux Stéphanois de se retrouver sur le podium (3e).

Le perdant : Mandanda laisse échapper des points

C'était le signe d'un gardien en manque criant de confiance : une sortie à contretemps et un jaillissement trop peu vif pour empêcher Khazri, pourtant auteur d'un crochet très moyen, d'obtenir le penalty en butant dans les gants de Mandanda. Le portier de l'OM n'est plus décisif. Ça ne date pas d'aujourd'hui ni d'hier, mais de plus longtemps encore. Et quand on voit qu'à l'autre bout du terrain, Ruffier sortait une parade exceptionnelle à 1-1 pour garder les siens en course, on se dit que ce n'est pas un détail... - A.D.
Réagissez à cet article
500 caractères max
olivier30 17 janv. à 10:22

ils n’ont même pas le niveau ligue 2 !!! à nimes ils ont été ridicule sans parler de la coupe de france !!

oskare68 17 janv. à 9:50

Bravo SaintéL'OM en ligue 2 mdr