leao (rafael) (F.Mons/L'Equipe)
Ligue 1

Ligue 1 : L'équipe type des Espoirs de la saison 2018-19

Par le jeune âge et leur fraîcheur, ils ont émerveillé les pelouses de Ligue 1 et s'inscrivent dans le futur du Championnat. FF dresse l'équipe type des meilleurs espoirs du Championnat, pour des joueurs âgés de 21 ans ou moins au début de l'exercice.

Gardien

Son physique et ses attitudes de sage trentenaire en déboussolent plus d'un dans le monde du football. Pourtant, Paul Bernardoni affiche seulement vingt-deux printemps au compteur et demeure un espoir du football français. Prêté par les Girondins de Bordeaux, le portier nîmois a régalé le stade des Costières de performances reluisantes et régulières. Agile sur sa ligne et autoritaire dans ses interventions aériennes, l'international Espoirs a su rassurer la défense du promu gardois et montré à son club aquitain qu'il avait bien le niveau d'un numéro un.

Défenseurs

Du haut de ses 83 matchs de Ligue 1, Malang Sarr, 20 ans, n'est plus un novice dans l'élite. Pourtant, le latéral gauche niçois - souvent aligné central - a connu un début d'exercice balbutiant avec les Aiglons. Mais sous les ailes protectrices du coach Vieira, il a confirmé ses grosses aptitudes physiques et défensives au fil de la saison. Dans l'axe de la défense stéphanoise, William Saliba, 18 ans, a également brillé de maîtrise technique et de propreté pour suppléer parfaitement Neven Subotic en fin de saison. Une sérénité qu'on retrouve chez le Marseillais Boubacar Kamara, auteur de sa première véritable saison pleine avec son club de toujours, à 19 ans. Central fin et intelligent, il a su combler son manque de gabarit par un sens du placement et de l'anticipation très développé. Lui non plus n'est pas le plus grand défenseur du Championnat : Colin Dagba a pourtant mis tout le monde d'accord. Solide, vif, remuant et entreprenant à la relance, le latéral droit a rapidement séduit Thomas Tuchel et s'est offert plusieurs titularisations consécutives en fin de saison avec le PSG.

Milieux de terrain

Dans l'entrejeu, il aura apporté un peu de joie à la piètre saison toulousaine. Du haut de ses 21 ans, Ibrahim Sangaré a affiché ses qualités. Avec son empreinte technique, ses qualités sans ballon mais surtout son physique impressionnant, l'Ivoirien s'est imposé comme l'un des joueurs majeurs de son escouade, inscrivant notamment un but et délivrant même trois galettes durant l'exercice 2018-19. Lui aussi, malgré un contexte pernicieux, aura su tirer son épingle du jeu. Il s'agit de Maxime Lopez. À 21 ans, il a été encore très en jambes au moment d'organiser le jeu. Le troisième larron, lui, aura connu une saison pleine, faite de bonheur et de plaisir. Avec le LOSC, Jonathan Ikoné a connu tous les succès : une deuxième place derrière Paris et une qualification à la prochaine Ligue des champions, mais surtout de la consistance et de la régularité. Et ce à 21 ans. De cet exercice, Ikoné pourra se targuer de quelques partitions remarquables. La plus fameuse d'entre elles restera sans doute son incroyable performance face à son club formateur, le PSG.

Attaquants

Souvent comparé à Kylian Mbappé pour sa vivacité et ses qualités techniques, Rafael Leao, 20 ans en juin prochain, a justifié toutes les attentes placées en lui. Pour sa grande première en Ligue 1 avec le LOSC, le tout jeune portugais a fait trembler les filets à huit reprises, délivrant même trois offrandes durant la saison. Un bien joli bilan. Pour sa troisième saison dans l'élite, Ismaïla Sarr a de son côté encore fait des siennes. À 21 piges, le Sénégalais, auteur de huit pions et six passes décisives, a pris encore de l'épaisseur pour le plus grand bonheur du Stade Rennais. Enfin, Kylian Mbappé n'a pas vraiment fini de nous impressionner. Affamé malgré un titre de champion du monde tout récent, l'ancien Monégasque a fait exploser les compteurs en plantant trente-trois buts cette saison. Le gamin de Bondy n'a cessé de nous étonner, en inscrivant, en treize petites minutes chrono, un quadruplé historique contre Lyon. Des progrès également sans ballon et dans le jeu en général, alors qu'il est devenu le véritable leader de l'attaque parisienne avec les absences de Cavani et Neymar. En bref, il n'en a pas fini d'éblouir tout son monde.
Réagissez à cet article
500 caractères max
ADS :