sikora (eric)  sibierski (antoine)  diouf (elhadji) (DE MARTIGNAC/L'Equipe)
Ligue 1

Ligue 1 : Le onze type du RC Lens dans les années 2000

De retour en Ligue 1 puis sur le devant de la scène en ce début de saison, le RC Lens a également connu une période faste durant les années 2000, en remportant notamment la Coupe Intertoto en 2005. FF vous propose son 11 type du club artésien durant cette période.

Gardien

Gardien iconique de la Ligue 1 des années 2000, Charles Itandje est évidemment titulaire dans les cages. Arrivé au RC Lens en 2001 en provenance du Red Star, le camerounais est très vite devenu incontournable dans les buts lensois. Reléguant l'historique Guillaume Warmuz sur le banc, celui qui avait convaincu Raymond Domenech de le sélectionner avec les espoirs français s'est distingué par ses nombreux arrêts réflexes et son style spectaculaire. Sa fameuse danse sur les penaltys pour distraire les tireurs adverses est restée dans les mémoires des supporteurs du RC Lens. Quittant l'Artois pour rejoindre Liverpool en 2007, Itandje s'est un peu perdu en Angleterre, ne disputant que sept rencontres pour les Reds. Fort de ses 206 rencontres sous le maillot Sang et Or, le natif de Bobigny passe actuellement ses diplômes pour devenir entraîneur des gardiens.

Lire aussi : Lille-Lens, Hauts en couleurs

Défenseurs

Du haut de ses 433 apparitions en Ligue 1 avec le RC Lens, Eric Sikora fait figure d'incontournable dans ce onze. Natif de la région, le latéral droit est resté fidèle au club artésien durant toute sa carrière. Véritable légende et personnalité adorée des supporteurs, il n'occupe aujourd'hui plus aucune fonction au Racing, après avoir entrainé l'équipe première à deux reprises en 2012-2013 et en 2017-2018. A ses côtés en défense centrale se trouve l'inoxydable Vitorino Hilton. Débarqué en 2004 à Lens en provenance du SC Bastia, le Brésilien n'a pas tardé pour se faire une place chez les Artésiens. C'est sous le maillot lensois que l'actuel montpelliérain s'est véritablement révélé aux yeux des Français. Au total, il aura disputé 158 matches avec Lens, avant de rejoindre l'Olympique de Marseille en 2008. Pour compléter la charnière, qui d'autre qu'Adama Coulibaly ? L'international malien a passé neuf saisons à La Gaillette, prenant part à 244 rencontres. Très solide, il a fait partie de l'équipe vainqueur de la Coupe Intertoto en 2005, marquant même en finale face à Cluj (3-1). A gauche, Yoann Lachor tient sa place. Formé à Lens, le latéral y a passé dix saisons en professionnels, pour 197 matches. Très attaché au club, il y occupe depuis juin 2019 la fonction de coordinateur sportif adjoint.
Alou Diarra se retrouve au milieu de l'accolade entre Yoann Lachor et Vitorino Hilton, en 2004.  (LABLATINIERE/L'Equipe)
Alou Diarra se retrouve au milieu de l'accolade entre Yoann Lachor et Vitorino Hilton, en 2004. (LABLATINIERE/L'Equipe)

Milieux

Connu pour avoir été le bourreau de Calais en finale de la Coupe de France 2000 avec Nantes en inscrivant deux buts, Antoine Sibierski a également brillé du côté de Lens. Polyvalent, celui qui a joué à tous les postes du milieu et de l'attaque a passé trois saisons du côté de Bollaert de 2000 à 2003. Durant son passage, il a activement participé (25 rencontres, 6 buts) à la belle saison 2001-2002 du Racing, où le club artésien a fini vice-champion à deux points de l'OL. Pour mener le jeu de l'équipe, le choix d'Eric Carrière s'impose. Arrivé en 2004, le milieu offensif créateur a connu des débuts compliqués, avant de devenir peu à peu le chouchou des supporteurs lensois. International français (10 sélections, 5 buts), son aventure avec les Sang et Or se terminera dans la douleur en 2008, après une descente en Ligue 2. Pour compléter le trio, un joueur au palmarès bien fourni en la personne de Seydou Keita. Double vainqueur de la Ligue des champions et triple champion d'Espagne avec le Barça, l'international malien a montré tout son talent à Lens de 2002 à 2007. En point d'orgue, sa saison 2006-2007 où le milieu de terrain a fini meilleur buteur du club à égalité avec Aruna Dindane (11 réalisations).

Attaquants

Le RC Lens a connu de nombreux attaquants historiques dans ses rangs. La sélection n'a ainsi pas été simple devant, mais nous n'avons pas hésité à propos d'un homme : El-Hadji Diouf. Le Sénégalais n'a passé que deux saisons dans l'Artois de 2000 à 2002, mais il aura marqué le club de son empreinte. Fantasque sur et en dehors des terrains, l'ancien Rennais a conquis le public lensois. Avec ses 10 buts et 5 passes décisives en 26 rencontres en 2001-2002, il est passé tout proche d'offrir le titre de Champion de France au Racing mais son absence pour participer à la CAN 2002 aura été préjudiciable. Autre Africain à intégrer le onze, John Utaka. Lensois de 2002 à 2005, le Nigérian a inscrit 33 buts sous les couleurs Sang et Or. Le rapide attaquant est notamment resté dans les mémoires pour avoir donné la victoire à son équipe face au grand Milan AC lors de la phase de groupes de la Ligue des champions 2002-2003 (2-1). A ses côtés, Daniel Cousin prend la dernière place dans l'équipe. Après un bon passage au Mans, le Gabonais débarque en 2004 à Lens, où il restera trois saisons. Quatrième meilleur buteur de Ligue 1 lors de la saison 2005-2006, il a aussi marqué lors de la finale de Coupe Intertoto remportée face à Cluj (3-1).

Ils méritent d'être cités : Guillaume Warmuz, Cyril Rool, Rigobert Song, Yohan Démont, Alou Diarra, Daniel Moreira, Aruna Dindane, Toifilou Maoulida.

Benoît Desaint

- Toute l'actualité de la Ligue 1
- Le classement
Réagissez à cet article
500 caractères max
florent02 18 oct. à 9:57

Intéressant, mais la saison magique du RC Lens est 1997-1998 avec le titre de champion de France après un sprint épique avec le FC Metz.

ADS :