Championnat des étoiles
3 Live acheter
delort (andy) (A.Reau/L'Equipe)
Ligue 1 - 31e journée

Ligue 1 : Les gros regrets de Montpellier à Angers

Malgré un nombre incroyable d'occasions en seconde période, Montpellier a été incapable de repartir d'Angers avec les trois points de la victoire (1-1). Un SCO qui a pu profiter d'une boulette de Hilton et de l'approximation de Delort.

La leçon : Montpellier a énormément gâché

Dans ses envies de venir jouer l'Europe jusqu'au terme de la saison, le MHSC s'est certainement tiré une balle dans le pied ce dimanche à Angers. A Raymond-Kopa, Montpellier a d'abord montré un visage bien quelconque, si ce n'est médiocre. Les troupes de Der Zakarian laissaient le ballon à leurs hôtes (66,8%) qui, il est vrai, ne parvenaient pas franchement à en faire quelque chose. Dans le sillage d'actifs Amadou et Fulgini, le SCO se procurait certaines situations, sans faire mouche (23e, 31e, 35e, 37e). Clairement, on baillait presque à regarder ce "spectacle" du début d'après-midi.
 
Mais alors qu'il n'avait pas mis un seul pied dans la surface adverse lors du premier acte, Montpellier prenait la tête dès le retour des vestiaires. Sur la droite, Sambia éliminait Thomas et adressait un centre au premier poteau. Coupable d'une faute sur Laborde, Traoré prolongeait le ballon... sur Mavididi qui faisait mouche (0-1, 47e ; neuvième but cette saison pour l'Anglais). Le coup parfait. Après l'ouverture du score, Angers repartait plus ou moins timidement à l'attaque. Avec toujours Fulgini qui tentait de se démultiplier (58e, 60e). Mais il en manquait bien plus collectivement pour être vraiment dangereux. On avait presque de la peine pour le numéro 10 du SCO tant il était seul. Arrivait alors la période entre la 68e et la 72e minutes, celle qui allait tout changer. Devant un Traoré une nouvelle fois en difficulté, Delort se présentait face à Bernardoni mais ratait sa tentative de piqué (68e). Avant de se présenter encore une fois face à l'ancien portier de Nîmes sur une boulette angevine. Cette fois, Delort frappait au-dessus (71e). Sur l'action qui suivait, Bahoken égalisait, profitant d'une incroyable approximation de Hilton (1-1, 72e). Comment tout perdre en moins de soixante secondes. Un but qui lançait une fin de match complètement folle, où les occasions s'enchaînaient. En difficulté pour la finition, Delort s'appliquait dans la dernière passe mais ni Laborde, ni Mavididi, ni Mollet ne se montraient précis. Tandis que Delort ratait encore une fois deux occasions derrière (82e, 89e). Décidément... Dans son objectif de revenir à deux points d'un Lens accroché face à Lyon samedi (2-2), Montpellier (7e) s'est manqué. Angers est dixième.

Le gagnant : Fulgini l'a bien mérité

Il n'est pas impliqué sur le but du 1-1, mais le numéro 10 angevin a bien mérité de voir son équipe ne pas s'incliner. Il était quasiment la seule caution technique du SCO et était bien le seul à faire des différences. Ne manquait qu'un peu plus de précision, parfois, dans le dernier geste. L'occasion de bien se rendre compte qu'un départ d'Angers s'impose pour lui la saison prochaine pour aller voir plus haut. Car le talent, il l'a.

Le perdant : Hilton ou Delort, on ne saurait choisir

Chacun dans leur style, Hilton et Delort ont échoué à aider les leurs à ramener une victoire qui, finalement, leur tendait les bras. Comme évoqué ci-dessus, le duo a été bien malheureux et surtout très maladroit. Heureusement pour Hilton, il s'est rattrapé d'un match délicat à sept minutes du terme en s'interposant face à Fulgini (83e). Delort a également tenté de se racheter avec une application dans ses passes dans le dernier quart d'heure. Mais on ose imaginer qu'il va repenser un moment à toutes ces opportunités gâchées...
Réagissez à cet article
500 caractères max
ADS :