guion (david) (E.Garnier/L'Equipe)
Ligue 1 - 7e journée

Ligue 1 : Lorient accable Reims

Européen en début de saison, le Stade de Reims n'a toujours pas gagné en Ligue 1 après sept journées. Et alors qu'ils menaient, ce samedi, et que Lorient ne paraissait pas être en mesure de réagir, les Champenois, qui ont fini à neuf, se sont sabordés et ont été renversés par les Merlus (3-1).

La leçon : Une question de mental

Ou comment perdre complètement pied et n'avoir aucune capacité pour réagir : alors que les Rémois cumulaient les nombreuses absences (Touré, Dia, Konan, Munetsi, ...) pour la réception de Lorient, ils livraient pourtant un début de match solide face à Lorient. Dans ce match de la peur entre le 19e, toujours sans victoire, et des Merlus qui restaient sur quatre défaites au cours des cinq dernières journées, Reims était récompensé d'un début de match encourageant. En vue et précis, Cassama était décisif avec cette superbe frappe dans la lucarne de Nardi (1-0, 15e). Les troupes de Pelissier ne réagissaient pas et Reims, à l'image d'un solide Abdelhamid, tenait le choc sans trop se livrer.
Mais entre la fin de la première période et le début de la seconde, le visage des Bretons changeait. Plus entreprenants, ils investissaient le camp marnais. Abdelhamid était l'auteur d'un superbe sauvetage (46e), mais il ne pouvait pas tout faire. Après une première frayeur et ce but refusé à Boisgard (56e), Faes et consorts cédaient face à Hamel. Pas aidé, clairement, par Rajkovic (voir le perdant ; 1-1, 61e). Alors que Kutesa et Chavalerin avaient dû laisser leur place très vite, Guion lançait les très jeunes Ekitike et Drammeh pour leur premier match de Ligue 1. Trop inexpérimenté et sans réaction, Reims sombrait avec ce penalty concédé par Rajkovic, encore, et transformé par Wissa (1-2, 65e). Quatre minutes plus tard, Cassama était renvoyé aux vestiaires (69e). Moffi mettait fin à tout suspense, servi par Lauriente (1-3, 80e). Deux points sur 21, on n'est pas loin de la crise. Et pour David Guion, les affaires se gâtent.

Le gagnant : Hamel a pesé

Par son but de l'égalisation, par son pressing, par sa présence, Hamel a pesé et a fait comprendre à Adrian Grbic qu'il y avait de la concurrence côté Lorient. Auteur de son troisième but de la saison, l'ancien du Stade Rennais a également provoqué l'expulsion de Moreto Cassama. Reims n'a pas semblé être en mesure de le contrôler. Grâce à lui, mais aussi à l'intéressant Moffi, Lorient renoue avec la victoire pour la première fois depuis la première journée.

Le perdant : Rajkovic, ça commence à se voir

Ses penaltys arrêtés ne peuvent pas tout masquer : car si le Serbe a été l'auteur de plusieurs parades dans cet exercice, notamment à Angers cette saison, il est bien trop friable depuis août. Et c'est tout Reims qui en subit les conséquences. Déjà à la limite de la correctionnelle sur le but du 1-1 refusé à Boisgard alors que Rajkovic avait effectué une sortie bien trop molle, il a une nouvelle fois fauté sur la réalisation d'Hamel, cette fois validée, en repoussant le cuir difficilement. Pour couronner le tout, sa sortie au pied sans aucun contrôle pour le penalty du 2-1 plongeait toute son équipe. Révélation de la Ligue 1 la saison dernière, Rajkovic peine à confirmer et va devoir très vite se poser des questions...
Réagissez à cet article
500 caractères max
Bourricot25 18 oct. à 11:06

Merci Caillot.... à force de vendre les bijoux de famille à chaque intersaison, on se retrouve à poil !

ADS :