toulalan (jeremy) malcom baysse (paul) poundje (maxime) laborde (gaetan) sankhare (younousse) (L.Argueyrolles/L'Equipe)
Ligue 1 - 20e journée

Ligue 1 : Monaco accroché, Nice assure, Bordeaux se reprend, Lille souffle, Metz sauvé par Nolan Roux

Vainqueur à Troyes (1-0), Bordeaux peut enfin souffler après les turbulences qu'il a connues ces derniers jours. Monaco a été accroché par un Montpellier toujours aussi solide (0-0). Nice a assuré devant Amiens (1-0), Lille l'a emporté à Caen (1-0), alors que Metz a arraché le nul à Dijon (1-1).

Troyes 0-1 Bordeaux

Tout s'est joué dans le premier quart d'heure entre Troyens et Bordelais. Et Saîf-Eddine Khaoui risque de bien mal dormir, puisque c'est lui qui manquait un penalty en début de rencontre (12e). Un penalty obtenu après un magnifique mouvement collectif entre Nivet, Khaoui et Darbion, qui était déséquilibré par Soualiho Méïté. Heureusement pour la recrue bordelaise, Benoît Costil était décisif. Surtout que, trois minutes plus tard, Gaëtan Laborde, revenu de blessure et préféré à De Préville, ouvrait le score d'une tête dans la surface (0-1, 15e). Un Laborde bien servi par Malcom, parti dans un rush depuis son propre camp. Avec, c'est vrai, un marquage très suspect et laxiste de Charles Traoré et d'Oswaldo Vizcarrondo. Derrière, chacun aura eu ses temps forts, Troyes, qui a poussé, n'arrivant pas à égaliser malgré des opportunités pour Suk notamment. À noter la première convaincante de Paul Baysse en charnière centrale. L'ancien Niçois, solide et déterminé, a donné de sa personne pour rassurer sa défense. Après une victoire sur ses quatorze derniers matches toutes compétitions confondues, Bordeaux se fait du bien et se retrouve treizième. Troyes est seizième.

Montpellier 0-0 Monaco

Montpellier et Monaco se sont neutralisés après une rencontre équilibrée. Dès le début du match, les Montpelliérains n'ont pas hésité à se porter vers l'avant en se montrant intéressants dans la construction du jeu. Monaco, bousculé à l'entame, voyait N'Doram accrocher Aguilar dans la surface de réparation (21e). Une faute finalement non sifflée (peut-être injustement) par l'arbitre Antony Gautier. Les deux équipes rentraient aux vestiaires avec peu de situations à se mettre sous la dent, mais la maîtrise restait globalement héraultaise. À l'entame du second acte, Monaco se procurait une occasion grâce à une superbe frappe de Jorge, détournée par Lecomte. Mais en voyant son équipe peu inspirée, Jardim effectuait plusieurs changements en faisant entrer Jovetic et Diakhaby après l'heure de jeu. Les Monégasques multipliaient alors les situations, notamment par biais de N'Doram, qui plaçait une tête puissante magnifiquement repoussée par un excellent Benjamin Lecomte (78e). Toujours poussifs en fin de partie, les hommes de Leonardo Jardim auraient pu espérer mieux si le coup franc de Ghezzal (90e) avait attrapé la lucarne, au lieu de flirter avec le montant... Monaco pourrait voir l'OL lui passer devant à la deuxième place ce dimanche. Toujours aussi solide, Montpellier est huitième.

Caen 0-1 Lille

Entre deux équipes en difficulté ces dernières semaines, l'essentiel de la rencontre s'est déroulé quelques secondes avant la pause. Sur l'une des rares occasions lilloises, Pepe, superbement lancé par Benzia, trompait un Rémy Vercoutre furieux de la réaction du buteur (qui semblait selon lui chambrer le public). Le portier le faisait savoir un peu trop vigoureusement aux yeux de l'arbitre de la rencontre, qui sortait un carton rouge a priori sévère. Sonnés, les Caennais, qui s'étaient jusque-là procuré les meilleures occasions (deux têtes de Rodelin bien repoussées par Maignan), rejoignaient les vestiaires à la pause forcément frustrés. Mais pas abattus. Rodelin, encore de la tête, butait une nouvelle fois sur un Maignan solide (49e), et qui voyait dans la foulée Santini trouver le poteau. M. Hamel entrait alors une nouvelle fois en piste en excluant directement Ballo Touré pour une faute sur Rodelin (53e). Une décision qui semblait elle aussi sévère. À dix contre dix, les protégés de Patrice Garande tentaient bien de recoller au score, mais sans réussite. Le LOSC passait même tout proche de doubler la mise sur une nouvelle frappe de Pepe (64e). Pour la première de Christophe Galtier en Ligue 1, Lille a donc mis fin à une série de trois matches sans victoire en Championnat (deux défaites, un nul) et grimpe au quatorzième rang. Caen, qui n'a pris qu'un point en cinq matches, est douzième.

Dijon 1-1 Metz

Quand vous êtes 20e, et bon dernier, et que vous savez qu'il vous faut gagner environ un match sur deux lors de la phase retour pour vous maintenir, normalement, vous êtes concentré dès le coup d'envoi. Il faut croire que les Messins n'ont pas vraiment respecté cette consigne en laissant marquer Dijon après à peine 30 secondes de jeu. Parfaitement lancé par Sliti, Julio Tavares nous offrait un joli numéro avec un grand pont sur Niakhaté, avant de conclure face à Kawashima (1-0, 1re). Le cinquième but du Capverdien cette saison en Ligue 1. À partir de là, compliqué de prendre trois points pour les Grenats. Surtout que c'est bien Dijon qui a eu les meilleures occasions avec le triple raté de Frédéric Sammaritano juste avant la mi-temps (45e+1), puis avec cette frappe déviée par Kawashima sur son poteau (47e) ou encore ce ciseau également sorti par le portier japonais (61e). Et pourtant, dans un dernier sursaut, Nolan Roux, remplaçant au coup d'envoi, sortait de sa boîte avec une volée à l'entrée de la surface (1-1, 89e). Le sixième but de sa saison. Il a même failli en inscrire un septième dans les arrêts de jeu de très près. Les hommes de Frédéric Hantz pourront avoir davantage le sourire avec ce point, même s'il y a encore beaucoup de chemin pour espérer le maintien. Dijon, qui a vu Djilobodji se faire exclure pour un très vilain tacle sur Roux en toute fin de partie, stoppe sa série de succès à domicile (5 de suite) et se classe 9e.

Nice 1-0 Amiens

Auteur d'une fin d'année en boulet de canon en Ligue 1 après un début de saison cauchemardesque, Nice, éliminé des deux Coupes nationales, a tout de même repris ses bonnes habitudes en Championnat. Grâce à un but de Lees-Melou, d'une belle frappe enroulée du pied droit après un service parfait de Saint-Maximin (1-0, 66e), les Aiglons ont assuré l'essentiel face à des Amiénois qui n'avancent plus (cinq défaites consécutives sans inscrire le moindre but toutes compétitions confondues, sept revers sur leurs huit derniers matches). Plutôt solides jusque-là, les Picards s'étaient pourtant procuré la meilleure occasion en première période, par Bourgaud, qui perdait finalement son face-à-face avec Benitez (27e). Mais ils ont peu à peu plié face à des Azuréens plus inspirés et dominateurs après le repos, à l'image de cette double occasion de Lees-Melou et Srarfi au retour des vestiaires (46e). Résultat, l'OGCN reprend sa sixième place, cédée vendredi à Guingamp. Amiens, de son côté, est quinzième, avec deux points d'avance sur Toulouse, barragiste.

À lire aussi

Mehdi Es Skheifi, Bruno Rodrigues et Timothé Crépin
Réagissez à cet article
500 caractères max
leon7-3 13 janv. à 23:16

Mdrrrr aucune publication de francefootball sur le defaite de madrid devant villareal. Votre usurpateur meilleur joueur du monde a disparu avec votre ballon en melon.

voir toutes les réactions