golovin (aleksandr) martins (gelson) slimani (islam) ben yedder (wissam) (B.Papon/L'Equipe)
Ligue 1 - 13e journée

Ligue 1 : Monaco rebondit, Lille, Angers et Reims ralentissent

Pendant que Monaco battait Dijon (1-0) pour intégrer le top 10, Lille (0-0 contre Metz), Angers et Reims (0-0) n'ont pas su s'imposer pour sécuriser la deuxième place. Dans le match de la peur, Strasbourg a puni Nîmes (4-1).

La leçon : un podium toujours aussi ouvert

Avant le début de la 13e journée, Stéphane Moulin avait tenu à faire part de son agacement au sujet de ce qu'il estimait comme «un manque de respect envers (ses) joueurs». L'entraîneur angevin jugeait qu'il était «extrêmement réducteur de remettre en cause le niveau du Championnat par rapport à (la) seconde place (du SCO)». Le technicien avait conclu sa sortie en invitant les observateurs à lui indiquer sur quels critères ils se basaient pour dresser un tel constat. Sans faire injure aux Scoïstes et à leur entraîneur, on peut tout de même écrire que, derrière le Paris Saint-Germain (leader avec 30 points), le reste de la Ligue 1 n'avance pas bien vite.

Voir aussi :
- les résultats de la 13e journée de Ligue 1
- le classement

Cela tient d'ailleurs pour partie à Angers, auteur d'une prestation solide face au Stade de Reims (0-0), l'un de ses challengers dans la course à la deuxième place, mais pas seulement. Car si les coéquipiers de Thomas Mangani sont parvenus à ramener un bon point de Delaune, malgré l'exclusion d'Angelo Fulgini (70e), Lille avait dans le même temps une belle occasion de se rapprocher d'un rang plus conforme à son standing. Pendant qu'Angevins et Rémois s'affrontaient, le LOSC recevait le FC Metz (19e au coup d'envoi) et les supporters lillois avaient donc bon espoir de passer leur samedi soir sur le podium. C'était sans compter sur une prestation insipide des joueurs de Christophe Galtier.

Alors que les Dogues sont, en 2019, la deuxième meilleure équipe du Championnat à domicile (12 victoires contre 13 pour les Parisiens), ils ont marqué le pas face aux Messins. En manque d'inspiration, les coéquipiers de Victor Osimhen ont peiné à se procurer des occasions et lors des rares fois où ils y sont parvenus, Alexandre Oukidja a été intraitable. Dans le sillage du portier algérien, les hommes de Vincent Hognon se sont de leur côté contentés de bien défendre. En inscrivant au moins un but lors de chacun de leurs huit derniers matches de Ligue 1, ils nous avaient habitués à un peu plus de spectacle. Mais si certains reproches sont à formuler ce soir, ce n'est pas à l'intention du FC Metz qu'ils doivent être dirigés.

Le gagnant : Monaco suit son guide

Après avoir voyagé entre la 11e et la 20e place depuis le début de la saison, l'AS Monaco pourrait (enfin) intégrer le top 10 à l'issue de cette 13e journée. Retombés dans certains de leurs travers le week-end dernier à Saint-Étienne (0-1), les hommes de Leonardo Jardim ont pris le meilleur sur Dijon ce samedi (1-0), avec, une nouvelle fois, un Islam Slimani décisif. Forfait pour le déplacement dans le Chaudron en raison d'un pépin musculaire, l'attaquant algérien était de retour et l'ASM en a profité. Servi plein axe par Wissam Ben Yedder, Slimani a délivré sa huitième passe décisive de la saison, d'un ballon en cloche parfait pour Aleksandr Golovine (43e). Suffisant pour des Monégasques pas franchement brillants, mais qui ont notamment pu compter sur un Benjamin Lecomte tantôt bon, tantôt chanceux (sauvé par sa transversale après une sortie manquée) pour signer leur deuxième clean sheet en trois journées.

Le perdant : Les Crocos dans le marécage

C'était le match à ne pas perdre pour ne pas basculer dans une vraie crise de résultats. Ce match, Nîmes l'a perdu, largement, sur le terrain d'un RC Strasbourg qui a retrouvé de l'allant offensif au meilleur moment (4-1). Face à une défense aux abois et assommée par l'expulsion de Florian Miguel (66e), le quatuor formé par Ludovic Ajorque (un but, deux passes décisives), Lebo Mothiba (deux buts), Adrien Thomasson (une passe décisive) et Dimitri Liénard (un but) s'est régalé. En face, les Gardois ont été dominés dans tous les secteurs de jeu, et conservent leur peu envieuse vingtième place au classement. Les hommes de Bernard Blaquart viennent d'enchaîner six matches sans succès en Ligue 1 (trois défaites, trois nuls), et ne parviennent plus à afficher la détermination qui leur avait permis de se maintenir logiquement la saison dernière. Si l'écart avec leurs concurrents n'est pas encore conséquent, le temps presse pour les Crocos.
Thymoté Pinon et Cédric Chapuis
Réagissez à cet article
500 caractères max
maximumuse 10 nov. à 9:22

Nîmes ? l'équipe déjà moyenne a été pillée cet été, mais son président vers construire un beau stade,... il y jouera tout seul !

MENAD CHAREF 10 nov. à 7:48

Le ballon d'or revient cet année à Messi sans exception, n° 2 ronaldo.

ADS :