payet (dimitri) (A. Mounic/L'Equipe)
Ligue 1 - 6e journée

Ligue 1 : Payet à gauche, Sanson en meneur de jeu, la meilleure solution tactique de l'OM pour rectifier le tir après la défaite face à Francfort ?

Entre la seconde mi-temps face à Guingamp et le match perdu contre Francfort en Ligue Europa, Rudi Garcia a fait des choix tactiques différents. Avant de se déplacer à Lyon pour le compte de la 6e journée de Ligue 1, FF.fr se pose la question sur la meilleure formation possible.

Si Lyon a fait le plein de confiance en réalisant l'exploit de cette journée de Ligue des champions sur la pelouse de Manchester City (1-2), Marseille est tombé de très haut en s'inclinant en Ligue Europa face à Francfort (1-2) et va devoir réagir lors de l'Olympico. En Coupe d'Europe, Rudi Garcia a fait quelques tests pour faire souffler les deux poumons de l'OM depuis le début de la saison, Luiz Gustavo et Morgan Sanson. Problème, la blessure d'Adil Rami en début de match a chamboulé les plans du coach, obligeant Luiz Gustavo a entrer en jeu, une nouvelle fois en charnière centrale. La présence du Brésilien en défense est devenue fréquente du côté de l'OM, et cela ne semble pas le déranger comme il l'a confié à La Provence : «Je suis ici pour aider le club et le coach. Tant qu'il (Garcia, ndlr) a besoin de moi derrière, je serai là.» Ce soir, le vice-capitaine marseillais va une nouvelle fois occuper cette position, libérant une place au milieu de terrain. Mais pour qui réellement ?

Payet à gauche dans un 4-3-3 ?

Face à Francfort, l'international français a occupé son poste de numéro 10 avec succès malgré la défaite. Précis dans ses passes, dans son contrôle du jeu, Dimitri Payet a été le meilleur Marseillais sur la pelouse, confirmant son bon début de saison. Mais cette prestation contraste avec la première mi-temps face à Guingamp lors de laquelle le milieu a eu du mal, comme l'ensemble de l'équipe, à faire la différence, alors que les Bretons se retranchaient derrière un gros bloc défensif.

Rudi Garcia, toujours à la recherche de solutions tactiques, a placé le capitaine marseillais sur le côté gauche et a vu son équipe se métamorphoser. Quatre buts en 25 minutes, une fluidité dans le jeu retrouvée, la présence de Payet sur le côté gauche dans un 4-3-3 est peut-être la solution de la saison pour Rudi Garcia. Sa qualité de centre pourrait offrir davantage de possibilités à Kostas Mitroglou et Valère Germain, tous les deux bons dans le jeu aérien. En contrepartie, le positionnement de Payet sur un côté l'obligera à avoir un rôle défensif plus important pour aider Jordan Amavi. Ce qui n'est pas forcément le rôle de l'international français.

Morgan Sanson, le vrai meneur de jeu ?

Un être vous manque et tout est dépeuplé ? Face aux coéquipiers de Kevin Trapp jeudi, les supporters marseillais n'étaient pas les seuls à manquer à l'appel. Peut-être le meilleur Marseillais depuis le début de la saison, Morgan Sanson a été ménagé en Ligue Europa en vue du match face à Lyon ce dimanche. Son absence a pesé sur le jeu marseillais. En basculant Dimitri Payet sur un côté face à Guingamp, Rudi Garcia a surtout fait monter d'un cran l'ancien Montpelliérain dans un rôle de meneur de jeu qui lui sied à merveille.
«Je me sens plus efficace dans les duels, dans les ballons récupérés» (Morgan Sanson)
Avec Kevin Strootman juste devant la défense et un Maxime Lopez entre les lignes, Morgan Sanson peut faire valoir sa vision du jeu, lui qui a déjà délivré deux passes décisives depuis le début de la saison. Pourtant, Morgan Sanson veut surtout privilégier son rôle défensif : «Je me sens plus efficace dans les duels, dans les ballons récupérés», expliquait-il à L'Equipe. Avec l'arrivée de Kevin Strootman et un Luiz Gustavo qui retrouvera sa place au milieu de terrain quand Caleta-Car et Rami seront au top, Morgan Sanson pourrait se retrouver sur le banc si ce dernier ne monte pas d'un cran. Un casse-tête pour Garcia mais également pour le joueur qui pourrait saisir l'opportunité de la malheureuse blessure de Corentin Tolisso (rupture des ligaments croisés) pour s'inviter en équipe de France lors du prochain rassemblement.

Ocampos, le Fanny de l'histoire ?

Sorti à la mi-temps face à Guingamp au profit de Maxime Lopez et du changement tactique de Rudi Garcia, Lucas Ocampos, titulaire indiscutable l'année dernière, pourrait perdre sa place. Alors qu'on attendait la première apparition de Radonjic sur le flanc gauche en Ligue Europa, l'Argentin était aligné et a rapidement donné raison au technicien français en marquant dès la troisième minute, s'offrant un septième but dans la compétition depuis ses débuts en 2015. Pourtant, face à Guingamp, Rudi Garcia n'a pas cessé d'être sur son dos, mécontent de son rendement et de sa prestation. Un agacement qui lui a valu de perdre sa place à la mi-temps, pour le résultat que l'on connait. Si Rudi Garcia maintient son système, ce serait une bonne nouvelle pour Lucas Ocampos. Car après la relance hasardeuse dans l'axe de Radonjic jeudi, offrant le but de la victoire à Francfort, l'Argentin semble toujours avoir une longueur d'avance.
Florian Gregoire
Réagissez à cet article
500 caractères max
jeanpierre13 23 sept. à 19:05

surtout pas Sanson en meneur, ça n'est ni son poste ni son souhait. En relayeur, oui ! Ce sera Pelé, Sarr Caleta-Car Gustavo Amavi, Thauvin Sanson Strootman Payet, Germain Mitroglou

ombiloba1 23 sept. à 13:18

En 442 losange avec Strootman en sentinelle, derrière Gustavo à gauche et Sanson devant sur sa droite. Payet ne doit plus bouger de son poste de 10 pour alimenter Mitro sur sa gauche et Thauvin sur sa droite en 9 et demi.Kamara et Caleta doivent être la défense centrale définitive...