gameiro (kevin) (P. Caron/L'Equipe)
Ligue 2 - 38e journée

Ligue 2, 38e journée : la dernière de Strasbourg en L1, c'était comment ?

Avant d'affronter Bourg-en-Bresse lors de l'ultime journée de Championnat, Strasbourg pointe à la première place. Le Racing n'a jamais été aussi proche d'un retour en L1, qu'il a quittée en 2007-08. FF vous propose de revivre ce moment vieux de presque dix ans.

Un début de saison remarqué et remarquable

Et une, et deux, et trois victoires ! Après une saison passée dans l'antichambre de la Ligue 1, le club alsacien pointe, lors de la cinquième journée, à la quatrième place (avec trois victoires au compteur), notamment à égalité de points avec Monaco, troisième. Pourtant, les obstacles des poulains de Jean-Marc Furlan n'étaient pas des plus faciles à franchir. Ils sont venus à bout coup sur coup de Toulouse, Lens et Auxerre, respectivement troisième, cinquième et huitième la saison précédente. Et le RCS garde le rythme, puisqu'il pointe à la sixième place deux mois plus tard. Pas mal pour un retour en Ligue 1...

Un maintien quasiment assuré...

A mi-parcours, l'euphorie du début de saison est retombée chez les Alsaciens. Pour preuve, ils sont désormais dans la deuxième partie de tableau, et portent alors le dossard numéro quinze. Vu sous cet angle, cela ne présage rien de bon pour la suite, mais il est nécessaire de préciser qu'à ce moment, ils ne sont qu'à un point de Monaco, neuvième. En outre, avec vingt-quatre points pris sur la première partie de saison, le maintien semble bien parti pour Gameiro et ses coéquipiers. En moyenne, celui-ci se joue à quarante-deux points. Mais les vigoureux Strasbourgeois vont finalement tomber de haut...

... Puis l'effondrement

Si les joueurs de Strasbourg sont douzièmes à onze journées de la fin, ils vont connaître une descente en enfer des plus rapides. Onze défaites de rang... Du jamais vu, ou preque. A l'époque, seul un effectif a fait pire dans l'histoire, le Cercle Athlétique de Paris en 1933-34 (Grenoble fera le même résultat en 2009-10). Suite à cette spirale de défaites, Jean-Marc Furlan voient leur compteur bloqué à trente-cinq points, ce qui leur vaut un aller simple pour la division inférieure. Lens et Metz connaissent la même punition.
Thomas Ravenel

A lire aussi

Réagissez à cet article
500 caractères max
rorose 20 mai à 1:06

Félicitations tout d'abord à l'équipe de Strasbourg championne de ligue 2. JE ne pense pas que les dirigeants ne suivront pas l'exemple de certains qui après être montés en Première ligue vendent tous leurs bons éléments et s'étonnent de redescendre l'année suivante.Bon vent et bonne chance à Strasbourg .