(L. Argueyrolles/L'Equipe)
Ligue 2 - 37e journée

Ligue 2 : Racing Club de Strasbourg, le roman d'une reconstruction

En 2011, le RCS subissait une rétrogradation administrative en CFA2. Moins de six ans plus tard, les Alsaciens sont plus que jamais en passe de retrouver l'élite. Une renaissance qui s'écrit en plusieurs chapitres.

2008-2011 : la chute

Avant sa formidable remontée, le RC Strasbourg est tombé très bas. En 2007-2008, après un très bon début de saison (12es après 27 journées), les Strasbourgeois enchaînent une improbable série de 11 défaites consécutives sur les 11 derniers matches de Championnat. Une fin de saison catastrophique sanctionnée par une 19e place synonyme de descente. Pourtant, le drame aurait pu être évité si Strasbourg était parvenu à faire l'ascenseur dès l'année suivante. Une remontée que les Bleu et Blanc (qui terminent 4es) manquent pour un point. Ensuite, c'est la dégringolade. En 2009-2010, le RCS termine 19e de L2 et se retrouve en National. Et aux problèmes sportifs viennent s'ajouter des soucis administratifs qui coûtent au club son statut professionnel. Strasbourg joue la saison 2011-2012 en CFA2.

2011-2012 : le début du renouveau

C'est en cinquième division que le club finit par enfin se ressaisir. Avec des matches à près de 10 000 spectateurs à la Meinau, Strasbourg bat des records d'affluence pour des matches de CFA2. Les tribunes latérales du stade (de 29 000 places) sont un peu vides, mais les Ultras Boys restent aussi mobilisés que si le club évoluait dans l'élite. Un soutien indéfectible qui porte ses fruits. Avec 21 victoires, 7 nuls, et seulement 2 défaites, les Alsaciens écrasent le groupe C de CFA2. Ils montent immédiatement en CFA.

2012-2013 : une deuxième montée dans la foulée

Rebelote la saison suivante, Strasbourg ne passe qu'un an en CFA. Premier de son groupe, le club accède directement au National, alors qu'il a été leader de son Championnat uniquement pendant les 48 dernières minutes de la saison. C'est au détriment de Raon l'Etape que les Strasbourgeois obtiennent la montée, alors que leur différence de but est pourtant moins bonne. Heureusement pour eux, en CFA, c'est le goal average particulier qui est pris en compte.

2013-2016 : trois années en National

Le club est sur un nouvel élan, mais il doit tout de même digérer ses montées rapides. La première saison en national est compliquée pour le RC Strasbourg qui ne termine qu'à la 16e place, normalement synonyme de relégation. Coup de chance, cette année-là deux clubs de National, Carquefou, et surtout Luzenac (qui devait monter en L2), sont confrontés à d'important problèmes extra-sportifs qui provoquent leur relégation administrative. Strasbourg est donc le dernier maintenu en National. La saison suivante est nettement meilleure, et terriblement frustrante. Le RCS termine 4e, à un point seulement de Bourg-Péronnas, troisième, qui monte en L2. Qu'à cela ne tienne, Strasbourg monte l'année d'après, en finissant champion cette fois ci.

2016-2017 : le retour en L1 ?

On aura peut-être la réponse dès ce vendredi soir. Mais comme ont pu le faire Evian-TG, Valenciennes, le SC Bastia ou encore Metz avant eux, les Strasbourgeois, vont peut être passer en un an du National à la L1. Dans une saison où rarement la lutte pour la montée n'aura été aussi disputée, les hommes de Thierry Laurey n'ont jamais été loin du trio de tête, et se sont emparés de la première place à l'issue de la 34e journée, au meilleur des moments. Une victoire à Niort ce vendredi soir leur assurerait d'être au minimum barragistes... et pourquoi pas mieux, selon les résultats de leurs concurrents.
Louis Faure
Réagissez à cet article
500 caractères max
rorose 13 mai à 4:52

Erreur à ne pas connaître lors d'une montée :""ne pas vendre ses meilleurs éléments pour avoir une trésorier afin d' acheter des joueurs de qualité médiocre et ceci explique l'échec de certaines équipes revenant de ligue 2""".

gm1320 12 mai à 18:47

Surtout, les instances ont repêché le Racing en faisant fi de leur propre règlement!J'ajoute qu'il me semble bien qu'aujourd'hui un club mis en liquidation judiciaire repart en DHR et non en CFA2, donc bcp de réussite et surtout de coups de pouce pour cette ascension pas encore validée.

gm1320 12 mai à 18:47

FF omet de dire que le match décisif pour la montée en National Raon-l'Étape-Strasbourg a été décalé d'une semaine et délocalisé à Épinal...à cause des supporteurs alsaciens susceptibles de causer des troubles, et alors que Raon avait joué sur son stade qq semaines auparavant contre les Girondins en coupe.