Riffi MANDANDA  - 02.10.2015 - Nancy / Ajaccio - 10eme journee de Ligue 2 Photo : Fred Marvaux / Icon Sport (Fred Marvaux/ICON SPORT/L'Equipe)
Ligue 2 - 35e journée

Ligue 2 : Riffi Mandanda (AC Ajaccio) patron de l'équipe type de la 35e journée

En Ligue 2 aussi, Mandanda brille dans le but d'une équipe qui joue le maintien. Riffi, petit frère du Marseillais Steve, a ainsi récolté la meilleure note de la 35e journée. Nîmes, Metz et Bourg-en-Bresse sont également à l'honneur avec deux représentants chacun.

Les notes

Riffi Mandanda (AC Ajaccio) : 8*

Ivan Balliu (Metz) : 6*
Anthony Briançon (Nîmes) : 8*
Yaya Sané (Brest) : 7*
N'Simba (Bourg-en-Bresse) : 7*

Sacha Petshi (Créteil) : 7*
Teji Savanier (Nîmes) : 7*
Rafik Boujedra (Bourg-en-Bresse) : 7*
Ismaël Keita (Paris FC) : 7*

Gaëtan Courtet (Auxerre) : 7*
Christian Bekamenga (Metz) : 7*

Le zoom : Riffi, l'autre Mandanda

Il y a une quinzaine de jours, sur Francefootball.fr, l'attaquant de l'ETG Clarck N'Sikulu (qui s'est reblessé gravement depuis) avait tenu à signifier son respect envers les Mandanda, «une sacrée famille», disait-il. Il s'était arrêté sur le cas de celui qu'il connaît le mieux, Riffi, croisé en équipe de France au Tournoi de Toulon. «Il fait une super saison alors que ce n'était pas évident pour lui. A la base, il ne devait pas être numéro un, c'est une très bonne chose qu'il ait pu saisir sa chance. Ce n'est pas facile pour lui car, devant, il a deux frères qui sont pros et même en équipe nationale. Il essaie de se faire un petit nom et il y réussit plutôt bien.» C'est vrai qu'il n'a pas dû être simple de passer derrière Steve, gardien de l'Olympique de Marseille et un temps titulaire en équipe de France, mais aussi Parfait, sélectionné avec la République Démocratique du Congo.
Tarbes, Le Poirée, Uzès... le parcours d'un combattant
La meilleure façon de se frayer un passage entre les deux aînés et de se faire un prénom plutôt qu'un nom, c'est de réitérer la saison que Riffi (23 ans) est en train de vivre à l'AC Ajaccio, après bien des tourments et des tournants dans son début de carrière : formation à Caen où il n'a jamais eu sa chance, passages dans les tréfonds du foot français (Tarbes et Compiègne en CFA, Le Poirée-sur-Vie en National et Uzès, également en National, une galère innommable), chômage avant de signer comme doublure à l'AC Ajaccio après une période d'essai. La blessure et l'inexpérience du titulaire Anthony Scribe lui ont ouvert un passage où il s'est engouffré, pour ne plus ressortir de la cage de l'ACA au prix de performances ébouriffante comme celle réussie face à Valenciennes, le week-end dernier.

Secoués, ballottés, dominés, les Corses ont pu remercier leur gardien après le match tant ses arrêts ont permis de décrocher le point du maintien définitif (1-1) face à des Nordistes déchaînés. Réduits à dix dans les derniers instants de la rencontre, les Corses ont trop souvent laissé leur portier s'occuper de tout et multiplier les miracles qui lui offrent le poste de titulaire dans notre équipe type de la 35e journée que briguait également Alexis Thébaux, tout aussi héroïque face à Créteil dans le but du Paris FC (2-2). Quand on vous dit qu'il y a des supers gardiens en Ligue 2... !
 
Arnaud Tulipier
Réagissez à cet article
500 caractères max
ADS :