Le Barça a été battu par l'OL lors de la dernière finale de la Ligue des champions. (F. Faugère/L'Équipe)
Ligue des Champions (Femmes)

Ligue des champions féminine : Juventus-Barça, ça vaut quoi ?

Alors que leurs équipes masculines sont des références en Europe, les féminines de la Juventus et du FC Barcelone, qui s'affrontent ce mercredi (20h30) en seizièmes de finale aller de C1, sont loin d'avoir le même statut.

Juventus

L'histoire de la section féminine

La Juventus ne s'est lancée que récemment dans l'aventure du football féminin, en juillet 2017. Mais, pour ses débuts, le club turinois a vu et fait les choses en grand. Après avoir acquis les droits sportifs de Cuneo Calcio qui évoluait déjà dans l'élite, la Juve a recruté des joueuses comptant parmi les meilleures en Italie (Gama, Bonansea, Galli...) ainsi que des étrangères expérimentées (Eniola Aluko...) lors de la première saison. Les commandes de l'équipe ont été confiées à Rita Guarino, ex-attaquante internationale italienne (99 sélections, 35 buts). Cette saison, le club s'est encore renforcé avec notamment l'arrivée de la défenseuse Linda Sembrant (ex-Montpellier), troisième du dernier Mondial avec la Suède.

Palmarès

Dès sa première saison en première division, la Juventus a été sacrée championne d'Italie devant la Fiorentina. La saison passée, elle a conservé son titre et a même réalisé le doublé en remportant aussi la Coupe d'Italie.

Les stars de l'équipe

La formation italienne est constituée de l'ossature de la sélection italienne, où huit joueuses de la Juve étaient présentes dans le groupe lors du Mondial (Giuliani, Gama, Boattin, Galli, Cernoia, Rosuccia, Girelli et Bonansea). Hormis ses internationales italiennes, les têtes d'affiche de la Juve sont l'ancienne internationale anglaise Eniola Aluko et la défenseuse suédoise Linda Sembrant.

Parcours européen

L'histoire européenne de la Juve se résume pour le moment à un seizième de finale et à deux matches. La saison passée, pour sa première participation à la Ligue des champions, la Juventus a été sortie en huitième de finale par les Danoises de Brondby IF (2-2 à l'aller, 0-1 au retour). L'objectif cette année n'est pas compliqué : faire mieux.

Le début de saison

Le Championnat italien reprendra le 14 septembre avec la réception d'Empoli. C'est donc avec ce seizième de finale aller de la Ligue des champions que la Juve lancera sa saison. « Commencer immédiatement par la Ligue des champions pose quelques problèmes car nous notre équipe n'est pas encore rodée, a reconnu Rita Guarino, la coach de la Juve. Nous nous sommes bien entraînées et nous avons travaillé de la meilleure des façons. »

À propos du match contre le Barça

Sara Gama (capitaine de la Juve) : « Lors des dernières années, le Barça a réalisé de grands parcours en Ligue des champions, ce sont bien évidemment les favorites. Mais nous avons démontré que nous pouvions bien jouer. Nous devrons être agressives à la récupération du ballon. Nous avons du respect pour tout le monde mais nous n'avons peur de personne. Notre point fort, c'est notre groupe et le fait d'être soudées. »
FC Barcelone

L'histoire de la section féminine

Si le premier match disputé par une équipe féminine affiliée au FC Barcelone remonte au 25 décembre 1970, il faut attendre la saison 1988-1989 pour voir le Barça aligner sa propre équipe sous le nom de Club Femenino Barcelona. En 2002, l'équipe est enfin rebaptisée FC Barcelone féminin. Quatre ans plus tard, l'arrivée de Xavi Llorens va permettre à la formation catalane de franchir un cap. Llorens offre au club ses premiers titres avant d'être remplacé en juillet 2017 par Fran Sanchez, dont le parcours à la tête de l'équipe sera plus court. En janvier dernier, son adjoint, Luis Cortes a pris les rênes de l'équipe.

Palmarès

S'il n'a plus remporté le Championnat d'Espagne depuis 2015, le FC Barcelone peut se targuer de posséder un palmarès bien garni avec quatre titres de champion (2012, 2013, 2014, 2015) et six Coupes de la Reine (1994, 2011, 2013, 2014, 2017 et 2018).

Les stars de l'équipe

Cet été, le FC Barcelone s'est renforcé en recrutant Jenni Hermoso (ex-Atlético de Madrid), la Norvégienne Caroline Graham Hansen (ex-Wolfsburg), la Néerlandaise Stefanie van der Gragt ou la Nigériane Asisat Oshoala. Mais le Barça possédait déjà dans ses rangs des joueuses de grand talent comme la Néerlandaise Lieke Martens, championne d'Europe en 2017 et vice-championne du monde cette année, l'internationale française Kheira Hamraoui ou les internationales espagnoles Sandra Panos, Vicky Losada et Alexia Putellas.

Parcours européen

Ces dernières années, le Barça monte en puissance sur la scène européenne. La saison passée, la formation catalane a disputé sa première finale de Ligue des champions, s'inclinant lourdement face à l'OL (1-4). La saison précédente, elle avait déjà perdu face à l'OL en quart (1-2, 0-1). En 2016-2017, les Barcelonaises s'étaient déjà inclinées lors de leur première demi-finale européenne face au PSG (1-3, 0-2). La formation parisienne les avait déjà éliminées en quart la saison précédente (0-0, 0-1).

Le début de saison

Le FC Barcelone a repris son Championnat samedi. Opposées au CD Tacon, la future équipe du Real Madrid, les Barcelonaises n'ont pas fait dans la dentelle et se sont imposées 9-1 avec notamment un triplé de Jenni Hermoso. De quoi préparer idéalement le déplacement en Italie.

À propos du match contre la Juve

Luis Cortes (entraîneur du Barça) : « Contre la Juventus, qui est un projet relativement récent, il est normal que nous ayons cette étiquette. Mais le football regorge de cas dans lesquels le favori ne gagne pas. Ce sera un rival à battre. Elles ont remporté deux Championnats de suite en Italie et comptent dans leurs rangs de nombreuses internationales italiennes qui ont réalisé une grande Coupe du monde. »
Réagissez à cet article
500 caractères max
ADS :