La déception des Parisiennes au coup de sifflet final. (Pierre /) P.Lahalle L'Équipe
Ligue des Champions (Femmes)

Ligue des champions femmes : Chelsea élimine le PSG dans le temps additionnel et rejoint Lyon en demi-finales

Battues 2-0 en Angleterre à l'aller, les joueuses du PSG ont mené sur le même score, avant de prendre un but dans le temps additionnel (2-1). C'est donc Chelsea qui affrontera Lyon en demi-finales de la Ligue des champions féminines.

Battues à Chelsea (0-2), jeudi dernier, en quarts de finale aller de la Ligue des champions, les Parisiennes ont bien cru réussir leur « remontada », puisqu'elles ont logiquement mené 2-0 en seconde période, leur garantissant au moins une prolongation, avant d'encaisser un but très cruel dans le temps additionnel (90e + 1).
Le film du match
Ce sont donc les championnes d'Angleterre qui affronteront les Lyonnaises en demi-finales, l'OL s'étant brillamment imposé à Wolfsburg (4-2). C'est un scénario extrêmement cruel pour le PSG, déjà sévèrement défait à Londres, six jours plus tôt. Dans un stade Jean-Bouin bouillant, son emprise sur la rencontre fut quasi totale, dans son 3-5-2, même si domination fut maladroite en première période, à l'image des ratés de Kadidiatou Diani (35e) et Marie-Antoinette Katoto (39e) dans la surface.
Tout s'est accéléré après la pause, sous l'impulsion de Formiga, une capitaine de 41 ans revenue sur le terrain avec un doigt cassé à la main droite. C'est Diani qui a ouvert le score, de près, sur un centre de la gauche d'Ashley Lawrence (47e), puis la gardienne de Chelsea, ancienne joueuse du PSG (2014-2016), Ann-Katrin Berger, a marqué contre son camp, à la suite d'un corner de la droite de Shuang Wang, commettant une énorme erreur de mains (55e).
Les supporters parisiens ont rempli leur mission contre Chelsea
Dans la foulée, Kakoto a eu l'occasion d'inscrire ce fameux troisième but, mais Berger s'est bien rattrapé (58e). Le rythme a quelque peu baissé, ensuite, même si la maîtrise est restée largement parsienne. Jusqu'à ce long centre de la gauche, a priori anodin, de Karen Carney, qui a profité à Fran Kirby, à l'entame du temps additionnel, devançant la mauvaise sortie de Christiane Endler (90e + 1)...
C'est un dénouement terrible pour les Parisiennes, finalistes des éditions 2015 et 2017 mais absentes de la compétition la saison passée, elles qui rêvaient de retrouver les Lyonnaises dans le dernier carré.
Réagissez à cet article
500 caractères max
ADS :