(L'Equipe)
Ligue des Champions - Finale

Ligue des champions, finale, Juventus-Real Madrid : Marcelo vu d'Espagne

Dans sa quête d'une deuxième Ligue des champions d'affilée, le Real Madrid pourra compter, face à la Juventus, sur un Marcelo au sommet de son art cette saison. La presse espagnole se montre d'ailleurs dithyrambique à son sujet.

Il crève tout simplement l'écran. Dans son couloir gauche, Marcelo, 29 ans, a régalé cette saison. Bon défensivement, excellent offensivement, le Brésilien a multiplié les bonnes performances dans ce cru 2016-2017. Et régalé ses coéquipiers, leur distribuant pas moins de dix passes décisives en Championnat, ce qui fait de lui le meilleur passeur de l'effectif merengue. «Quand Marcelo est là, il y a une magie, de l'imagination, de l'électricité et du divertissement», s'enthousiasme AS. Marca parle du gaucher comme «l'un des facteurs les plus déséquilibrants de ce Real Madrid». «Zidane lui laisse une pleine liberté dans les offensives parce qu'il comprend que personne ne décante les matches compliqués avec la facilité du Brésilien», ajoute AS.

Marcelo, «l'un des deux meilleurs latéraux au monde»

Arrivé dans la capitale espagnole en 2007, le tonique latéral gauche (1,74 m) réalise, de l'aveu de tous, sa meilleure saison. Les critiques sur ses lacunes défensives semblent envolées. Et le joueur, lui, est arrivé à maturité. «Il a intériorisé la charge de capitaine (qu'il partage avec Ramos, NDLR), explique AS. Il est responsable dans les échecs et humble dans les victoires.» Technique, rapide, très endurant, Marcelo, qui a gagné quatre fois le Championnat d'Espagne et deux fois la Ligue des champions avec la Casa Blanca, est un joueur qui, selon AS «continue de progresser avec les années». Ce qui lui vaut, d'après le légendaire latéral droit Cafu, de faire partie avec Dani Alves, des «deux meilleurs latéraux au monde».

Au point même d'égaler une légende du club. «Quand Roberto Carlos est parti, il paraissait impossible que quelqu'un comble le vide que le Brésilien laissait dans le couloir gauche, estime AS. On peut dire aujourd'hui que Marcelo l'a comblé et est, sans doute, le meilleur joueur à son poste.» Ce samedi, en finale de Ligue des champions, Zidane comptera sur lui pour semer la zizanie dans la solide défense de la Juve. Pour pouvoir, à nouveau, soulever le plus beau des trophées.
Kilian Kerbrat

A lire aussi

Réagissez à cet article
500 caractères max
chivato 2 juin à 12:36

Au sommet de son Art ? Alors je vs invite à revoir les matches de ldc contre le sporting lisbonne car j'ai surtout vu un gamin de 21 ans,Gelson Martins l'humilier devant la planète du football..même les commentateurs étaient génés pour lui.

ADS :