Championnat des étoiles
1 Live acheter
Britain Soccer Football - Juventus v Real Madrid - UEFA Champions League Final - The National Stadium of Wales, Cardiff - June 3, 2017 Juventus' Mario Mandzukic in action with Real Madrid's Daniel Carvajal Reuters / John Sibley Livepic (Reuters)
Ligue des Champions - Finale

Ligue des champions, finale Juventus Turin-Real Madrid (1-4) : Carvajal-Mandzukic, un duel acharné

Le Madrilène Daniel Carvajal et le Turinois Mario Mandzukic se sont livrés un duel sans merci, samedi sur la pelouse du Millennium Stadium de Cardiff. Et ils ont tous les deux été décisifs, le Croate inscrivant un but somptueux. Pourtant, c'est bien Carjaval qui fut le plus heureux des deux une fois le match terminé...

On attendait le duel de Brésiliens Daniel Alves-Marcelo, on aura surtout eu un affrontement Carvajal-Mandzukic acharné de l'autre côté du terrain. Le latéral droit du Real Madrid et le milieu gauche de la Juve n'ont cessé de se croiser. Et de batailler, à l'image du jaune récolté par l'Espagnol pour un tacle en retard sur le Croate (42e). Après un début de rencontre passé à défendre et résister à la pression italienne, c'est bien Carvajal qui s'est, le premier, mis en évidence. Sur un contre, bien servi par Ronaldo sur le côté droit, l'arrière droit a remis le ballon au Portugais, qui ne s'est pas fait prier pour tromper Buffon d'une frappe croisée du droit légèrement déviée (0-1, 20e). Le match était lancé.

Mandzukic, le but de folie !

Dans une finale à l'intensité folle, Mandzukic, ancien attaquant mué en milieu gauche cette saison, n'a pas tardé à remettre les pendules à l'heure. Et de quelle manière ! Au terme d'une action collective de grande classe - Bonucci trouvant Sandro sur une longue tranversale, qui centrait en une touche pour Higuain, l'Argentin contrôlant le ballon de la poitrine pour le transmettre à Mandzukic - le Croate, aux 16 mètres, ne s'est pas posé de question. La balle n'était pas tombée au sol de toute l'action et il décidait alors de la contrôler, puis d'envoyer un superbe retourné sous la barre d'un Navas impuissant (1-1, 27'). Majestueux. Le Croate devenait là le troisième joueur à marquer pour deux équipes différentes en finale de C1 (après Velibor Vasovic et son coéquipier Cristiano Ronaldo). Pas mal.

Le Carvajal du Real

Revenus avec de meilleures intentions en seconde mi-temps, les Madrilènes ont vite pris l'ascendant sur les hommes de Massimiliano Allegri. Et ont logiquement pris les devants, Casemiro, un peu chanceux sur le coup, trouvant le petit filet grâce à une frappe contrée à l'entrée de la surface (1-2, 61e). Dominée, moins fraiche physiquement, la Juventus a finalement sombré. Et comme un symbole, Mandzukic et Carjaval sont concernés. Aux trente mètres, le premier s'est fait chiper le ballon par Modric, tandis que le second lançait parfaitement en profondeur ce même Modric. Après un centre au premier poteau, Ronaldo coupait la trajectoire et inscrivait un doublé (1-3, 64e). La messe était dite. Le Real pouvait dérouler. Et la Juve voir son ennemi l'enfoncer en toute fin de partie (Asensio, 90e+1). Mandzukic ne remportera pas sa deuxième Ligue des champions. Son vis-à-vis d'un soir, lui, l'a soulevée pour la troisième fois. La douzième Coupe aux grandes oreilles du Real Madrid et, surtout, la deuxième consécutive après celle de 2016. Un record deplus...
Kilian Kerbrat
Réagissez à cet article
500 caractères max
ADS :