Klaas-Jan Huntelaar (L'Equipe)
Ligue des Champions - Troisième tour préliminaire retour

Ligue des champions : Klaas-Jan Huntelaar, la boucle bouclée à l'Ajax Amsterdam

Après sept saisons passées à Schalke 04, Klaas-Jan Huntelaar est revenu, durant l'été, à l'Ajax Amsterdam, le club qui l'a fait connaître. Loin de ses années fastes, l'attaquant néerlandais de trente-trois ans y tient désormais un rôle de remplaçant, et de mentor auprès des plus jeunes.

Il avait quitté l'Ajax Amsterdam par la grande porte, en décembre 2008, pour le Real Madrid. Sa marque laissée au club néerlandais était inestimable : cent vingt-six buts en trois saisons et demie, deux titres de meilleur buteur du Championnat, et autant de coupes nationales soulevées. Près de neuf ans plus tard, Klaas-Jan Huntelaar est revenu chez lui, à l'Ajax, durant l'été, à bientôt trente-quatre ans (il les fêtera le 12 août). Les années ont passé, son statut a évolué. Hier, «The Hunter» (le chasseur, en français) était redouté pour son sang-froid face au but. Aujourd'hui, l'homme aux quarante-deux réalisations avec les Pays-Bas ne devrait être, à Amsterdam, qu'un remplaçant.

Seulement cinq buts en 2016-2017

Vu le rendement de ses derniers mois, il lui est difficile de prétendre à mieux. Sa saison dernière ne plaide pas pour lui. Avec Schalke 04, en 2016-17, Huntelaar n'a marqué que deux buts en sept titularisations, et cinq réalisations en vingt-quatre rencontres. Un an plus tôt, l'ancien joueur du Milan AC tenait encore la forme en Allemagne (16 buts). Mais depuis cet exercice, son niveau a régressé. La faute à des blessures, dont une rupture du ligament du genou, et surtout à une efficacité moins redoutable. A partir de janvier 2017, et l'arrivée de Guido Burgstaller, de Nuremberg (9 buts en une demi-saison avec Schalke 04), le Néerlandais n'a plus joué (9 apparitions en Championnat en 2017). Et en avril, il a crié son ras-le-bol, auprès De Telegraaf : «Je ne suis pas quelqu'un qui aime bien s'asseoir sur le banc.» En fin de contrat en juin, le Néerlandais a quitté Schalke 04, après sept saisons réussies (126 buts au total), pour l'Ajax Amsterdam. Il y a immédiatement retrouvé le plaisir : «J'ai l'impression de retourner à la maison».

«Huntelaar sait que Dolberg est notre premier attaquant»

Cette griserie ne pourrait, toutefois, pas durer sur la saison entière. A l'Ajax, en pointe, Kasper Dolberg truste la place de numéro un. Difficile de rivaliser avec le danger principal de l'équipe. Jugé «intransférable» par Marc Overmars, le directeur du football du club amstellodamois, le Danois sort d'une saison épatante, avec seize buts en Championnat, à dix-neuf ans seulement. Pour l'Ajax, il est hors de question de le déloger du onze de départ. Overmars a tenu à le rappeler : «Huntelaar sait que (Kasper) Dolberg est notre premier attaquant, mais je suis sûr qu'il nous sera important, sur et en dehors du terrain». De son côté, l'ex-Madrilène prévient qu'il ne sera un faire-valoir. «Je ne suis pas revenu à Amsterdam pour progressivement mettre un terme à ma carrière. L'année dernière, l'Ajax a disputé près de soixante matches, et c'est impossible de le faire avec un seul attaquant.» En attendant, Huntelaar doit se contenter de peu depuis le début de la préparation estivale. A son actif, une seule titularisation, avec un but à la clé, face à Hull (3-3), au sein d'une équipe largement remaniée. Lors du troisième tour préliminaire aller de Ligue des champions, à Nice (1-1), le buteur oranje a suivi l'intégralité de la rencontre du banc. Pas sûr que sa situation évolue.
Nick Carvalho 
Réagissez à cet article
500 caractères max