Les supporters du PSG à Old Trafford, mardi soir. (Reuters)
Ligue des Champions - PSG

Ligue des champions : l'enthousiasme des supporters pourrait coûter cher au PSG

Fumigènes allumés, sièges lancés, fauteuils cassés... Le rapport rendu à l'UEFA à propos des débordements des supporters parisiens à Manchester fait état de nombreuses dégradations dans le stade et n'incite pas à l'optimisme pour le PSG.

Le Paris Saint-Germain connaîtra le verdict de la commission de discipline de l'UEFA le 28 février, à la suite de l'enquête ouverte par l'instance mercredi sur le comportement des supporters parisiens. Si pendant la rencontre (remportée 0-2), tous les observateurs ont salué l'ambiance mise par les quelque 3700 supporters parisiens à Old Trafford, le bilan de leur passage s'avère moins positif si l'on en croit le rapport rendu à la Fédération européenne.
Le PSG risque des sanctions
Outre les six fumigènes allumés avant le coup d'envoi, d'autres éléments plus problématiques ont été répertoriés et notamment le jet de projectiles sur la pelouse et de trois sièges vers des fans de Manchester : deux en direction d'une tribune située à côté des Parisiens et un sur des spectateurs handicapés placés en dessous d'eux. Heureusement, aucun blessé n'a été répertorié.

Le PSG déjà sanctionné après la réception de l'Étoile Rouge

Quelque 800 sièges ont été cassés par les fans parisiens dans l'espace qu'ils occupaient. Ce n'est pas une nouveauté. Au Parc des Princes, à chaque match, des dizaines de fauteuils sont aussi cassés dans la tribune Auteuil, pas par volonté de dégrader systématiquement mais davantage en raison de leur manière de supporter.
Ce que risque Angel Di Maria pour ses insultes
Trois poteaux, sur lesquels était accroché le filet de protection juste devant la tribune occupée par Paris mardi, sont aussi tombés. Juste après l'ouverture du score de Kimpembe, une dizaine de fans ont sauté sur le filet qui, sous leur poids, a cédé, entraînant avec lui la chute des poteaux. Cette protection n'existe pas toute la saison devant la partie réservée aux visiteurs d'Old Trafford, elle a été installée pour ce match. Là encore, cette dégradation s'explique par un excès d'enthousiasme des suiveurs parisiens plus que par une volonté de violence.
En raison du comportement de ses ultras face à Belgrade (6-1) le 3 octobre dernier à domicile, le PSG avait été condamné à payer une amende (35000 euros). Après Manchester il risque d'être sanctionné pour le quart de finale de la Ligue des champions à l'extérieur en cas de qualification. Depuis mardi, c'est bien parti pour.
Réagissez à cet article
500 caractères max