Soccer Football - Champions League - Group H - Manchester United v Istanbul Basaksehir - Old Trafford, Manchester, Britain - November 24, 2020 Manchester United's Bruno Fernandes celebrates scoring their first goal REUTERS/Toby Melville (Reuters)
Ligue des Champions - 4e journée

Ligue des champions : l'équipe type de FF après la 4e journée

Du récital de Manuel Neuer à celui de Papu Gomez, en passant par la démonstration de Bruno Fernandes, la semaine de Ligue des champions a été riche en performances marquantes. Voici notre onze type de la 4e journée.

Le onze

Neuer (Bayern Munich) - Corluka (Lokomotiv Moscou), Romero (Atalanta), Marquinhos (Paris-SG) - Cuadrado (Juventus), S. Oliveira (FC Porto), B. Fernandes (Manchester United), Dest (FC Barcelone) - Vazquez (Real Madrid), Immobile (Lazio), Gomez (Atalanta).

Gardien

En s'imposant 3-1 à domicile face à Salzbourg, le Bayern remporte son quatrième match en autant de journées. Mais la rencontre n'a pas été un long fleuve tranquille pour les Bavarois qui ont vu les alertes se multiplier dans leur surface. Heureusement pour eux, Manuel Neuer veillait au grain et a mis en échec pendant une bonne partie du match les Berisha, Mwepu, Szoboszlai et autres Susic, ne s'inclinant qu'une fois, dans le dernier quart d'heure, alors que son équipe menait 3-0 et avait déjà la qualification en main.

Défenseurs

Dans le même groupe que le Bayern, le Lokomotiv Moscou a préservé ses chances de qualification en obtenant le 0-0 sur le terrain de l'Atlético Madrid. Magistrale, derrière, la prestation du capitaine Vedran Corluka, qui a beaucoup contribué à ce que le mur édifié par l'équipe russe tienne le coup. Celui de l'Atalanta, vainqueur 2-0 de Liverpool à Anfield, a stoppé les velléités de toute la ligne d'attaque des Reds, de Salah à Firmino en passant par Origi, Diogo Jota et Mané. Mérite partagé entre Toloi, Romero et Djimisti, même si nous opterons le second nommé, un Cristian Romero très en vue depuis son arrivée à Bergame cet été. Le troisième élément de notre trio défensif est le Parisien Marquinhos, l'un des rares du PSG à ne jamais déjouer dans un match très compliqué face à Leipzig et gagné par le plus petit écart (1-0).

Milieux

Au sein d'une équipe de la Juve qui a souffert plus que de raison face à Ferencvaros (2-1), c'est encore Juan Cuadrado qui a remis les choses à leur place, offrant dans le temps additionnel à l'excellent Morata, toujours décisif en Ligue des champions, le ballon de la victoire. Dans l'axe, place à un tandem portugais : Sergio Oliveira, buteur (sur penalty) et métronome d'un FC Porto supérieur à l'OM (2-0 au Vélodrome), et Bruno Fernandes, le monsieur plus de Manchester United, double buteur face à Istanbul Basaksehir (4-1), taulier du milieu et distributeur émérite de caviars. Dans le couloir gauche pour les besoins de cette équipe type, un bon point pour Sergino Dest, qui a enclenché la balade de santé du Barça à Kiev (4-0), marquant son premier but sous le maillot blaugrana.

Attaquants

Lucas Vazquez a été le grand bonhomme de la belle victoire (2-0) du Real Madrid face à l'Inter à San Siro par son activité sur l'aile, son volume de jeu, ses précieux ballons pour ses camarades dans la surface milanaise et une frappe sur le poteau qui aurait mérité meilleur sort. Après avoir dû ronger son frein pour cause de Covid, Ciro Immobile veut rattraper le temps perdu : après avoir conduit les siens à la victoire en Championnat à Crotone, il s'est répété en Coupe d'Europe, réalisant un doublé dans son jardin de l'Olimpico face au Zénith (3-1), avec notamment une superbe frappe du droit de 25 mètres sur l'ouverture du score. Très touché par l'annonce du décès de son compatriote Diego Maradona, «Papu» Gomez lui a rendu hommage de la plus belle façon qui soit : impérial à Liverpool, le n°10 de l'Atalanta est à l'origine des deux buts qui ont permis à la révélation de la dernière C1 de gagner en Angleterre et de se relancer dans l'optique des huitièmes de finale.

Roberto Notarianni
Réagissez à cet article
500 caractères max
ADS :