Les supporters de Basaksehir encouragent leur formation à renfort de drapeaux turcs, le 12 mars, à Istanbul, lors de la rencontre de Ligue Europa contre le FC Copenhague (1-0). (Seskimphoto/Panoramic)
Ligue des Champions - PSG

Ligue des champions : le PSG se déplace à Istanbul dans un contexte diplomatique tendu entre la France et la Turquie

Le PSG se déplace à Istanbul en pleine crise diplomatique entre la France et la Turquie. Mais avec un public restreint à 300 spectateurs, les risques de débordement paraissent limités.

Une semaine après son entrée ratée en Ligue des champions (1-2 face à Manchester United), le Paris-SG va chercher à se racheter mercredi à Istanbul contre Basaksehir. Ce déplacement à fort enjeu sportif intervient en pleine crise diplomatique entre la France et la Turquie, alors que la tension entre les deux pays n'a cessé de s'amplifier depuis l'attentat de Conflans-Sainte-Honorine, le 16 octobre.
Aux déclarations d'Emmanuel Macron sur les caricatures de Charlie Hebdo et sur le «séparatisme islamiste» ont répondu les propos du président Recep Tayyip Erdogan sur la «santé mentale» de son homologue français et l'appel au boycott des produits tricolores repris par plusieurs pays musulmans. Dernier épisode en date, dimanche, le ministère des Affaires étrangères a rappelé à Paris l'ambassadeur de France en Turquie.

lire aussi

La prolongation de Kylian Mbappé au PSG, une priorité compliquée pour Leonardo

La même organisation que pour le match à Galatasaray l'an dernier

Si l'hypothèse d'un report du match entre Basaksehir et le PSG a pu circuler, l'UEFA confirmait encore lundi soir que le match était - à date - maintenu à la date et à l'horaire prévus. D'ailleurs, les premiers membres du club de la capitale sont, comme à leur habitude, arrivés sur place dès lundi, notamment ceux en charge de la sécurité.
Le reste de la délégation arrivera sur place aujourd'hui, en particulier Thomas Tuchel et ses joueurs qui s'entraîneront en fin de journée sur la pelouse du stade Fatih-Terim. Malgré le contexte politique, le PSG n'a pris aucune disposition particulière en vue de ce déplacement. À l'exception de l'hôtel (il a pris ses quartiers plus près du stade de Basaksehir, très éloigné du centre-ville), il voyage avec la même organisation que lors de son dernier séjour à Istanbul, il y a un an, pour affronter Galatasaray (1-0, le 1er octobre 2019). Un choix effectué à la suite d'échanges avec les autorités - le club est toujours en lien avec les ambassades et les consulats des pays où il se rend - et en considérant l'avis de son directeur de la sécurité, Michel Besnard, ancien officier de police et préfet qui a notamment dirigé le Groupe de sécurité de la présidence de la République.

lire aussi

PSG-Dijon : Neymar, Mbappé et Kean rassurés avant la Ligue des champions
Lundi, en dehors des habituels contrôles sanitaires liés à l'épidémie de Covid-19, aucune mesure spécifique n'était déployée à l'aéroport pour les ressortissants français. Le Quai d'Orsay appelle certes à la prudence, mais les risques de débordement autour du match paraissent assez limités. La rencontre ne se déroulera pas à huis clos mais c'est tout comme puisque seuls... 300 spectateurs environ seront autorisés, tous installés dans les loges de l'enceinte.
Depuis le début de la saison, le président de la Fédération turque, Nihat Özdemir, ne cesse de réclamer la réouverture des tribunes, même parcellaires. Campées derrière l'avis des médecins, les autorités viennent tout juste d'accepter l'occupation de 50 % des places en loges mais le reste du stade demeurera désert. Une des rares bonnes nouvelles pour Tuchel et ses troupes dans un contexte sanitaire, diplomatique et sportif pour le moins agité.
Réagissez à cet article
500 caractères max
Gauchos 27 oct. à 9:07

A la LFP, entre L’histoire Mediapori où Raures ressemble de plus en plus à un nouveau Stavisky et maintenant le Qatar pris dans l'engrenage des tensions avec la Turquie, les nuages noirs s’accumulent. Un crack financier du foot pro en France n’est plus une hypothèse paranoïaque. Les cardiaques sont priés de vérifier les piles de leur Pacemaker.

ADS :