notes psg
Ligue des Champions - Groupe B

Ligue des champions : les notes de Celtic - PSG

Le PSG a été en démonstration en Écosse (5-0). Avec trois buts lors de la première période, les Parisiens ont ensuite déroulé tranquillement. Voici les notes de FF, avec un Adrien Rabiot royal au milieu.

Les notes du Celtic

Ralston (3) va devoir apprendre
Il n'a que 18 ans, on va donc essayer de ne pas trop l'accabler. Mais il a quasiment tout fait à l'envers. Incapable de freiner les assauts parisiens (trois buts sont venus de son côté), Anthony Ralston a frôlé le ridicule en seconde période, provoquant verbalement Kylian Mbappé puis Neymar alors que le trou était fait depuis bien longtemps. Pour garder la face, mieux vaut se concentrer sur son football... Un dégagement raté a même été à l'origine du quatrième but du PSG, l'oeuvre de Lustig contre son camp. S'il a failli faire lever le Celtic Park sur son rush de la 53e minute, pour le reste, c'était très moyen pour le niveau requis. On n'ira pas plus loin, ayant bien en tête que c'était là sa première rencontre en phase de groupes de la plus grande des compétitions européennes.

Gordon 3
Ralston 3
Lustig 4
Simunovic 2
Tierney 3
Brown 3
Ntcham 5
Armstrong 3 (remplacé à la 46e par Rogic 5)
Sinclair 2
Roberts 4
Griffiths 4.

Les notes du PSG

Rabiot (8), le nouveau patron du milieu
Sur l'ouverture du score de Neymar, c'est lui qui impulse le contre et qui envoie l'offrande au Brésilien dans la profondeur. Sur le penalty de Cavani, il est encore au départ, en servant Kurzawa sur la gauche. Adrien Rabiot s'est rapproché de la prestation parfaite ce mardi soir. Au-delà de ces actions décisives (il a failli être buteur en tirant au-dessus, 49e), il s'est montré propre et précis dans ses interventions, mais surtout très efficace dans les phases offensives. Comme l'impression que le fait d'évoluer avec Neymar le transcende. À quelques reprises, on a en effet pu constater que la relation entre les deux était en train de prendre une certaine dimension. Sorti assez tôt du match par Emery (remplacé par Draxler, 61e), Rabiot prouve une nouvelle fois que son début de saison est de très haut niveau. En attendant, peut-être, que Verratti redevienne Verratti, le patron du milieu parisien, c'est bien lui.

Areola 7
Alves 6
Marquinhos 6
Thiago Silva 6
Kurzawa 5
Thiago Motta 6
Verratti 7
Rabiot 8
Mbappé 7
Neymar 7
Cavani 7.

Arbitre : M. Orsato (ITA) 4
Note du match : 14/20.

À lire aussi

Réagissez à cet article
500 caractères max
Loïck 13 sept. à 12:04

Le point faible demeure Kurzawa .Kimpembé serait meilleur défenseur à gauche.