rivaldo (BOUTROUX/L'Equipe)
Ligue des Champions - Huitièmes

Ligue des champions : Lyon-Barça, comme on se retrouve...

Depuis le début du 21e siècle, l'OL et le FC Barcelone se sont affrontés à six reprises en Ligue des champions. Et ça n'a pas laissé que des bons souvenirs aux Gones.

Jean-Michel Aulas doit grincer des dents. L'OL a hérité du FC Barcelone pour les huitièmes de finale de Ligue des champions, soit probablement l'adversaire le plus relevé qui soit. D'autant que si Lyon a par le passé performé face à des gros poissons comme Manchester City ou le Real Madrid, il n'a jamais su se défaire du FC Barcelone, pourtant affronté à six reprises au 21e siècle.

2001 : Si proche si loin

La première double confrontation de l'OL face au FC Barcelone depuis le début du 21e siècle intervient en 2001. A l'époque, le Barça était loin d'avoir la mainmise sur le Championnat espagnol. Le Real le devance en 2000-01, il termine 4e la saison suivante puis même 6e en 2002-03. Pour Lyon, c'est au contraire le début d'une ère de gloire avec des titres de champion de France glanés successivement entre 2002 et 2008. Mais sur la scène européenne, les Blaugranas jouissent d'une expérience que les Lyonnais n'ont pas. En phase de poules, le Barça de Carles Rexach dispose du Lyon de Jacques Santini. Sans problème à l'aller - avec une victoire 2-0, des buts de Kluivert et Rivaldo au Camp Nou et malgré l'une des parades de l'histoire de Grégory Coupet -, mais face à davantage de résistance à Gerland, où Lyon revient de 0-2 à 2-2 grâce à Luyindula et Carrière, avant de finalement concéder un but de Gerard Lopez dans les arrêts de jeu (2-3).

2007 : Juninho tient tête à Messi et Iniesta

Six ans après, les deux équipes se retrouvent, toujours en phase de groupes. Et le Barça ne donne pas l'impression de vouloir lâcher le morceau. Les Catalans étrillent l'OL à domicile grâce à des buts de François Clerc (contre son camp), Thierry Henry et Lionel Messi. Mais au match retour, un Lyonnais sonnera la révolte pour permettre aux siens d'accrocher le grand Barça. Si Andres Iniesta ouvre les hostilités, Juninho lui répond d'un coup franc lointain qui trompe toute la défense. Puis le Brésilien égalise de nouveau sur penalty après un but de Messi avant l'heure de jeu.
Juninho était l'un des chats noirs du FC Barcelone, même si ses buts n'ont jamais permis à l'OL de l'emporter face aux Catalans. (PREVOST/L'Equipe)
Juninho était l'un des chats noirs du FC Barcelone, même si ses buts n'ont jamais permis à l'OL de l'emporter face aux Catalans. (PREVOST/L'Equipe)

2009 : Espoir et désilusion

Juninho allait offrir cette saison-là un coup franc d'anthologie aux supporters lyonnais, qui plus est contre le Barça. Lors du match aller des huitièmes de finale, l'OL affronte les Catalans à Gerland. Le milieu brésilien, très excentré sur la gauche, enroule du pied droit et va chercher la lucarne opposée de Valdes. Sublime ! Seulement voilà, l'OL n'aura fait qu'illusion. Thierry Henry arrache le nul en seconde période, et le match retour est à sens unique. Face à l'une des plus belles équipes du monde - qui livrera une prestation exceptionnelle face à Manchester United en finale -, Lyon explose (5-2). Thierry Henry marque par deux fois, suivi par Messi et Eto'o pour donner l'avantage au Barça à la pause. L'OL revient bien avec des réalisations de Makoun et Juninho (encore !) mais Seydou Keita porte le coup de grâce en fin de match. Un déroulé des événements à ne pas répéter en février prochain...
Antonin Deslandes

A lire aussi

Réagissez à cet article
500 caractères max
Gascon64 18 déc. à 11:02

la seule photo de Lyon, c'est une faute de Juninho, sur un barcelonais. Ils vont perdre, Pas d'arbitrage de toute facon, pour donner des penalties et " oublier" les fautes contre OL. Ils ont fait une belle qualif pour les 8 eme, maintenant faut laisser les grands jouer, pareil pour le PSG.. Pas d'arbitre donc out !!!

ADS :